Quelle est la position de sommeil idéale ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Y a-t-il une bonne position pour dormir ?

« La plupart des gens préfèrent dormir sur le côté », notent-ils. Selon eux, c’est une bonne chose, car dormir sur le dos augmente le risque de troubles du sommeil et de difficultés respiratoires. Lire aussi : Même la capitulation du Derby de Manchester n’a pas pu gâcher la journée de Man United Mad Ryan. En mai dernier, une étude montrait que dormir sur le côté réduisait le risque de maladie de Charcot, car cette position permet de mieux évacuer les déchets cérébraux, par rapport à une position sur le dos ou près d’une fenêtre.

Mais il existe différentes manières de dormir sur le côté. Les chercheurs se réfèrent à la position fœtale, la position latérale non soutenue, où la personne repose les deux genoux sur le matelas, et la position latérale, où les genoux se chevauchent. « Dans une étude, les personnes qui se reposaient dans une position avec rotation de la colonne vertébrale, comme la position latérale non soutenue, se sont réveillées le matin avec plus de douleur. » Cependant, les auteurs soulignent : « Il semble que les positions latérales soient généralement toujours meilleures que les autres options. »

Surtout parce que nous avons tendance à nous déplacer la nuit et que notre position change. Des chercheurs australiens citent une étude portant sur 664 personnes : les participants dormaient environ 54 % du temps sur le côté, environ 37 % sur le dos et environ 7 % sur le devant. « Pendant la nuit, votre corps maintient toute douleur ou inconfort et ajuste sa position en conséquence », soulignent-ils. Les hommes de moins de 35 ans semblent être les plus agités : des études montrent qu’ils bougent plus que la moyenne la nuit.

Lire aussi :
Il est tout à fait possible de lutter contre les troubles du…

Pour bien dormir, il faut de bonnes conditions !

Christian Moro et Charlotte Phelps nous rappellent qu’il n’y a pas que la position qui compte. Un sommeil de qualité passe aussi par un environnement parfait. Il est donc important d’avoir un oreiller adapté. « Le manque de soutien de la tête et du cou la nuit a un impact majeur sur l’alignement de la colonne vertébrale et contribue à des problèmes musculaires tels que des douleurs au cou, des épaules et des raideurs musculaires », préviennent-ils. La forme et la hauteur de l’oreiller sont plus importantes que son matériau. « Un oreiller en forme de rouleau peut réduire la douleur du matin et du coucher chez les personnes souffrant de douleur chronique. »

Le matelas est également important : il doit être changé dès qu’il montre des signes d’usure (dureté, perte de fermeté…) et retourné une à deux fois par an. Enfin, la pièce doit avoir une température comprise entre 15 et 19 °C, et, de préférence, l’air doit pouvoir circuler pendant la nuit. « En plus d’apporter de l’air frais et agréable, il draine également toute la chaleur accumulée, la gardant agréable et fraîche la nuit », ont-ils ajouté. Tous ces conseils vous aideront à passer des nuits reposantes et éventuellement plus longues. La durée idéale de sommeil pour un adulte se situe entre sept et neuf heures par nuit.

Ceci pourrez vous intéresser :
Avez-vous déjà pensé qu’une personne moyenne passe un tiers de sa vie…

À Lire  CASTILLON-DU-GARD Un nouvel événement zen et bien-être à découvrir en mai