Quelle est l’assurance de mon scooter électrique ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

C’est l’un des modes de transport verts qui ont le vent en poupe. Mais faut-il être assuré quand on roule en scooter ?

Ecrit par , le 12 février 2022 à 10h00.

N’en dites pas plus sur le scooter : l’ancien petit deux-roues de votre enfance est devenu une affaire sérieuse. Il s’agit désormais d’un appareil de transport motorisé personnel (EDPM).

Des accidents de trottinette qui se multiplient

Des accidents de trottinette qui se multiplient

Engin essentiellement respectueux de l’environnement, qu’il soit électrique ou non, le scooter a le vent en poupe pour les courtes distances en ville et même hors agglomération. Sur le même sujet : Trottinettes électriques : tout ce qu’il faut savoir sur la réglementation en vigueur. En France, la Fédération des Experts en Micromobilité répertorie pas moins de deux millions de personnes possédant un scooter électrique.

Mais se faufiler dans le trafic n’est pas si simple, d’autant plus avec la déferlante de bornes libre-service « free-floating » en ville, parfois exploitées sans connaissance ni respect des règles de circulation.

A lire aussi : 10 façons propres de se déplacer en ville

Quelles règles pour s’assurer

Résultat : de plus en plus d’accidents entraînant des blessures graves et même des décès. Ainsi, rien que dans les trois premières métropoles de France, Paris, Lyon et Marseille, près de 6 000 utilisateurs de trottinettes seraient victimes de fractures en 2021.

Sept personnes sont décédées en 2020, et 22 en 2021, sous le contrôle de l’EDPM. Morale : pour éviter les blessures et les séquelles à long terme, mieux vaut adopter non seulement un casque, mais aussi des protège-poignets, des coudières et des genouillères.

Les règles que vous devez suivre lorsque vous conduisez un scooter – © fotoliza

Dans les zones peuplées, vous devez utiliser les pistes cyclables et les routes avec une limite de vitesse maximale de 50 km/h. Si la circulation est autorisée sur le trottoir, vous devez rouler à vitesse modérée (6 km/h) et ne pas gêner les piétons. En dehors des zones peuplées, vous pouvez emprunter des pistes cyclables ou des voies vertes.

Lire aussi : Mobilité électrique… 1 foyer sur 4 possède au moins un équipement

Souscrire un contrat spécifique

Mieux vaut aussi être bien assuré en cas de problème. Quelles sont les règles à ce sujet ?

Tout est dans le véhicule : un scooter classique ne nécessite pas d’assurance particulière. Leur utilisation est déjà couverte par votre responsabilité civile.

En revanche, si vous utilisez un engin de la famille EDPM (scooter, gyropode, monoroue, hoverboard, etc.) électrique plutôt que musclé, vous aurez besoin d’une assurance responsabilité civile, comme vous le feriez avec n’importe quel véhicule à moteur . . La loi impose également l’obligation d’assurance responsabilité civile.

Assurance spéciale pour les scooters électriques – © Chiheisen

Quel type d’assurance souscrire ? Il s’agit tout d’abord d’une simple extension de votre assurance responsabilité civile. Dans ce cas, votre scooter électrique est couvert par votre assurance multirisque habitation.

Mais attention, en général, les scooters dont la vitesse homologuée dépasse les 25 km/h ne remplissent pas les conditions du contrat lié au NIEV (Véhicules Individuels Électriques Neufs).

Le lobby de l'assurance se casse les dents sur la blockchain
Sur le même sujet :
En raison d’un « échec de financement », la Blockchain Insurance Industry Initiative (B3i)…

Rédigé par Paul Malo

Rédigé par Paul Malo

Mais vous pouvez également opter pour un contrat spécifique pour EDPM ou NVEI. Elle a l’avantage de couvrir la responsabilité civile encourue si vous blessez tout autre usager (motocycliste, cycliste, piéton, etc.) ou si vous endommagez un véhicule ou tout autre bien appartenant à un tiers.

Immobilier : votre assurance habitation est-elle trop chère ?
Lire aussi :
C’est une bonne nouvelle pour les ménages à un moment où leur…

À Lire  immobile. Quelle est la prime de l'assurance habitation à Saint-Étienne et Lyon ?