Quelle voiture électrique d’occasion acheter à moins de 10 000 euros ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Encore peu développé il y a quelques années, le volume de voitures électriques d’occasion ne cesse d’augmenter. Quel modèle de voiture électrique d’occasion choisir pour un budget allant jusqu’à 10 000 euros ?

Aujourd’hui, un automobiliste trouvera rapidement sur le Web quelques milliers de voitures électriques proposées au prix maximum de 10 000 euros. En écrivant cet article, par exemple, nous avons dénombré, répondant à ces critères, 2 093 offres en devise Le bon, 1 067 avec La centrale, 390 via ParuVendu, 1 088 depuis L’Argus.

Si le nombre de voitures électriques d’occasion ne cesse d’augmenter, la diversité des modèles n’évolue pas vraiment. Une prime de 1 000 euros et une prime à la conversion de 5 000 euros maximum mises en place pour faciliter l’accès à ce marché ont certes des effets pervers.

Les vendeurs sont tentés d’augmenter ou de geler les prix, en leur présentant parfois des aides qui ne sont cependant pas accessibles à tous les acheteurs potentiels.

Quelles sont les voitures électriques d’occasion les plus répandues ?

Ces dernières années, les opportunités dans les voitures électriques se sont limitées aux mêmes modèles. Il s’agit principalement des C-ZiMiOn (Peugeot iOn, Citroën C-Zero, Mitsubishi i-MiEV), Renault Zoé, Nissan Leaf, Smart ED, Bolloré Bluecar et ses dérivés Bluesummer et Citroën E-Méhari. A voir aussi : Informations commerciales sur le marché des désodorisants pour voiture, taille, tendances, évaluation future, avancées technologiques et prévisions jusqu’en 2028 – Androidfun.com. Beaucoup moins répandus, les Volkswagen e-Up! ainsi que les Renault Kangoo Maxi Z.E 5 places et Fluence se retrouvent également à ces prix.

Plus encore que sur le marché de l’occasion classique, les prix ne tiennent pas toujours compte de l’année et du kilométrage.

Avec des modèles basés sur des conceptions qui commencent à dater (une dizaine d’années environ), l’autonomie après recharge est généralement comprise entre 75 et 150 km, selon le modèle, l’âge, le nombre de compteurs kilométriques et l’usage.

Ceci pourrez vous intéresser :
A l’occasion de ce Mondial de l’Automobile 2022 et en l’absence de…

La location de la batterie pour les véhicules électriques d’occasion

Même si ce n’est pas précisé dans l’annonce, il est important d’être précisé immédiatement si un bail de batterie est rattaché au véhicule électrique d’occasion qui vous intéresse.

Renault Z.E., Bolloré et Smart sont depuis longtemps commercialisés neufs avec cette restriction. Cette dernière peut aussi être perçue comme une garantie sanitaire pour le pack que le constructeur s’est engagé à échanger si la capacité descendait en dessous d’un certain seuil. Vérifiez attentivement le contrat de location, en particulier à la recherche d’une date de fin pour le contrat.

Lire aussi

A Morlaix, cinq conseils pour bien vendre ses trésors de grenier
Lire aussi :
L’Hôtel des ventes Dupont & associés organisait, ce vendredi 1er avril, une journée…

Quelles voitures électriques d’occasion éviter ?

Louer des batteries dans une voiture électrique

Si vous êtes novice en matière de voitures électriques et que vous ne voulez pas être dérangé, il existe 3 grandes catégories de voitures électriques d’occasion à éviter. Quelles sont les voitures électriques d’occasion les moins fiables ?

Tout d’abord, les modèles qui utilisent des technologies de batterie dépassées, comme le plomb, présent depuis longtemps dans le Piaggio Porter, et le nickel-cadmium dans les anciens Renault Kangoo et Clio, Peugeot 106 et Partner, Citroën AX, Saxo et Berlingo. Ces véhicules sont très difficiles à entretenir aujourd’hui, sauf si vous voulez vraiment être dérangé.

Elle devrait également être exclue de la liste des possibles Renault Fluence avec un moteur peu fiable et des batteries spécifiques épuisées par le constructeur.

Ceci pourrez vous intéresser :
Note du vendeur : BMW K 1600 B 17072018 Fiche technique

Quelle petite voiture électrique d’occasion choisir ?

Renault ZOE d’occasion : une très bonne affaire

Et surtout, ne cédez pas aux prix plus ou moins attractifs de la Bolloré Bluecar et de ses dérivés Bluesummer et Citroën E-Méhari. Non seulement elles font partie des voitures électriques les moins agréables à conduire, mais leurs batteries LMP (Lithium Métal Polymère) doivent également être maintenues à une température avoisinant les 60°C. Cela oblige presque à les laisser branchés lorsqu’ils ne roulent pas, avec une consommation d’énergie qui est loin d’être négligeable.

Pour la tranquillité d’esprit et la perspective de beaucoup : choisissez Renault Zoé d’occasion. Son premier avantage est de tirer le meilleur parti des chargeurs 22 kW AC que l’on trouve désormais un peu partout en France. En une heure la batterie est pleine. Le risque de rester coincé à cause d’une panne de courant ou de devoir attendre longtemps devant une borne pour rentrer chez soi est très limité avec le Diamond polyvalent.

De plus, le réseau de concessionnaires capables d’entretenir une Renault Zoé d’occasion est très dense, même en zone rurale.

Aujourd’hui, près de la moitié des voitures électriques d’occasion proposées à 10 000 € ou moins sont des Renault Zoé. Il y en a donc forcément plusieurs non loin de chez vous. Cette abondance est une chance pour les acheteurs qui peuvent en profiter pour faire baisser les prix. Surtout si la batterie est louée.

Pas de gros défauts sur la Renault Zoé d’occasion

Lire aussi

Renault ZOE d’occasion à 4€/jour : la citadine électrique à petit prix !

Maintenant que la plupart de ses défauts juvéniles (problème de mise à la terre lors de la recharge, manque de câble pour recharger à la maison, besoin de louer une batterie, etc.) fiable, agréable à utiliser au quotidien et suffisamment équipé.

Les citadines C-ZiMiOn

Discret, n’attire pas les voleurs et ne provoque pas les voleurs. Ceci est important si votre voiture doit dormir dans la rue.

Parmi les autres arguments qui peuvent séduire : son origine française, puisqu’il est fabriqué à Flins-sur-Seine (78), et une communauté d’utilisateurs très active. Bref, la Renault Zoé d’occasion est la voiture électrique polyvalente la plus simple à vivre au quotidien. Certains de ses anciens propriétaires lui sont revenus après un passage plus ou moins long en compétition.

Basées sur la Mitsubishi i-MiEV, les Peugeot iOn et Citroën C-Zero sont également aujourd’hui très présentes sur le marché des voitures électriques d’occasion en dessous de 10 000 euros. Si elles peuvent sembler un peu dépassées face aux nouveautés, ces citadines électriques n’ont pas à être gênées par une Dacia Spring.

Il y a 10 ans, ils proposaient encore de série la climatisation avec climatisation automatique, recharge rapide 50 kW (en CHAdeMO), fermeture centralisée avec télécommande avant rabattement des rétroviseurs, 4 vitres électriques, feux de jour, 2 vitres escamotables dans les portes, affichage automatique luminosité, compresseur électrique pour gonfler les pneus, volant et pommeau de levier de vitesses en cuir avec surpiqûres, etc.

Avec sa vivacité, son encombrement réduit à 3,48 x 1,47 m, son rayon de braquage de 4,50 m dans une direction hydraulique très précise, le grand coffre plat très utile depuis le dossier en 2 parties du siège rabattu, ces puces sont parfaites pour une utilisation autour ville.

Ceci pourrez vous intéresser :
Peugeot a annoncé que le concept-car Inception, qui annonce une nouvelle génération…

3 autres modèles intéressants de voitures électriques d’occasion à moins de 10 000 euros

Il sera alors possible de compter sur 70-90 km d’autonomie supplémentaire dans cet environnement. Sur route, en revanche, ils sont sensibles aux vents de travers. Son abondance sur le marché du véhicule électrique d’occasion permet de discuter des prix quand ils semblent trop élevés.

Lire aussi

Voiture électrique d’occasion : les ventes ont doublé en 2021

Quels sont les modèles de véhicules électriques d’occasion qui arrivent sur le marché ?

Selon les goûts et les besoins, il existe tout de même quelques modèles intéressants à mentionner. Dans la catégorie des citadines électriques, on retrouve également la Smart Fortwo ED. Elles souffrent surtout d’être très rares, donc affichées à des prix relativement élevés avec, en plus, une location de batterie à régler mensuellement.

Encore moins courant, mais à ne pas manquer, car très efficace en ville comme sur route : le Volkswagen e-Up !. Bien sûr, la deuxième génération est encore mieux équipée et se décline en Seat e-Mii et Skoda Citigo iV. Mais pour les trouver à moins de 10 000 euros, il faudra patienter un peu.

Seule berline compacte abordable en dessous de ce seuil, la Nissan Leaf offre espace et confort à bord. Il y a 4 ans il n’y en avait que 2 dans cette gamme de prix sur Le Bon Coin. Il y en a 140 de plus aujourd’hui. Attention cependant, beaucoup sont associés à des formules de location de batteries Flex. C’est mieux pour la longévité du colis, beaucoup d’acheteurs potentiels l’apprécieront. Le modèle n’est pas très demandé, n’hésitez pas à discuter du prix s’il vous semble trop élevé par rapport à la concurrence.

Enfin, avec un peu de patience, 3 voitures devraient bientôt entrer sur le marché du tramway d’occasion à 10 000 euros maximum.

Bien essayer le véhicule électrique d’occasion avant d’acheter

Tout d’abord, l’excellent « SUV urbain » Kia Soul EV qui se présentera comme le modèle le mieux équipé. Sa batterie robuste et son réseau de revendeurs dynamique le rendent fiable et évolutif. Les mises à jour du système sont parfois surprenantes, avec des nouveautés étonnantes comme les ambiances (cheminée, snowwalk, terrasse, pluie, mer, etc.).

Si beaucoup de ce modèle d’occasion arrive aujourd’hui, c’est principalement parce que le constructeur enchaîne les nouveaux modèles (e-Niro et désormais EV6). Un argument valable également pour la Volkswagen e-Golf dépassée par l’ID.3. Elle reviendra à moins de 10 000 euros principalement comme alternative à Zoé. Sans forcément déclencher des passions.

La Smart Forfour, dans cette même gamme de prix, plaira surtout aux amateurs.

Au marché des bonnes affaires, vous pouvez acheter une voiture électrique d’occasion à moins de 10 000 euros : la batterie. Votre état doit être évalué lors d’un long test. C’est pourquoi nous vous recommandons de privilégier les vendeurs qui sont ouverts à vous laisser tester le véhicule dans un cycle de décharge avancé.

L’idéal est de jeter la machine lorsque l’emballage est complètement régénéré. A vous ensuite d’essayer le véhicule électrique en ville et sur route dans vos conditions habituelles d’utilisation. A modérer éventuellement avec le fait que l’éco-conduite est pleinement appliquée avec des VE mis en circulation depuis plus de 6 ou 7 ans.

Dans votre comparatif d’autonomie, il faudra tenir compte du fait que les chiffres étaient souvent indiqués selon la norme NEDC trop optimiste. Prévoyez également une éventuelle réduction de l’ordre de 15 à 30 % selon l’âge et le kilométrage. C’est donc au prix d’une adaptation en conséquence.

À Lire  Acheter un véhicule aux enchères, ce qu'il faut savoir