Quelles compagnies aériennes sont disponibles à l’aéroport de Lann-Bihoué ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le premier week-end d’octobre, l’aéroport de Lorient Bretagne Sud a fermé ses portes en raison d’une incursion dans son aéroport clôturé et de l’arrivée illégale de passagers dans l’un de ses parkings. Quatre mouvements, dont un décollage et un atterrissage, n’ont pu être assurés. Même si les passagers avaient libéré le siège en début de semaine, la société Edeis, qui a repris la gestion de l’aéroport civil au 1er janvier 2022 et tente depuis de régler le problème, se serait bien passée de cette nouvelle. de turbulences. D’ailleurs, où en sommes-nous ? Combien y a-t-il d’atterrissages et de décollages actuellement ?

1 Une ligne commerciale vers Toulouse

Depuis le retrait d’Air France et la suppression des liaisons avec Lyon et Roissy, les vols commerciaux se comptent sur les doigts d’une main. Le nombre de passagers baisse depuis deux ans. Une seule rotation vers Toulouse, tous les jours, en semaine, est assurée par APG Airlines, en Beechcraft 350 i, de huit places. Depuis début 2022, 232 mouvements ont été effectués sur cette ligne (données jusqu’à fin septembre). « Il est principalement destiné à l’aviation d’affaires, mais les vols sont ouverts à tous », explique Mickaël Toma, directeur de l’aéroport de Lorient-Bretagne Sud. Lire aussi :  Plan alimentaire pour une bonne prise de masse. C’est une ligne qui fonctionne bien. Nous discutons avec APG d’un doublement du nombre de vols par semaine, avec un départ le matin et un l’après-midi. Nous travaillons au développement raisonné de l’aéroport avec des lignes autofinancées ». Le directeur espère annoncer l’ouverture de nouvelles lignes d’ici la fin de l’année.

À Lire  Parachute ascensionnel à La Baulea

Ceci pourrez vous intéresser :
Sneakers – La paire inspirée des Air Jordan 13 et 14 a…

2 Des vols d’affaires

Ils augmentent. Du début d’année à fin septembre, Lann-Bihoué a connu 757 vols d’affaires classés comme vols non commerciaux, soit une augmentation de 25% par rapport à 2021 et de 19% par rapport à 2019 (l’année avant le covid). Chefs d’entreprise, investisseurs français et étrangers privatisent les avions en fonction de leurs besoins. La clientèle est diversifiée. « Les passagers premium des vols réguliers se sont tournés vers cette offre », observe Mickaël Toma. Il y a aussi des vols liés aux sports de haut niveau. « Il y a le foot, mais aussi d’autres sports collectifs et des sports individuels », précise le directeur de l’aéroport. Au total, il y a une cinquantaine de déménagements par an. Enfin, dans cette catégorie il y a une à deux rotations par semaine vers l’Ecosse pour assister les marins de la Scapêche.

Test Huawei Watch GT 3 : HarmonyOS entre dans le sport sur une très belle smartwatch
A voir aussi :
Filwaqt li l-ewwel smartphones taħt HarmonyOS ilhom li ilhom mistennija, Huawei diġà…

3 Des vols sanitaires

Ils sont rares mais vitaux. Les vols médicaux (pour évacuer des personnes ou donner des organes) se multiplient. Moins de dix en 2019, douze en 2021 et déjà 34 équipes depuis le début de l’année. « C’est un métier qui garantit une meilleure accessibilité du territoire quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit ». L’aéroport vient de mettre à disposition des toilettes pour le personnel de ces vols. A l’inverse, l’aéroport ne reçoit pas de fret ni de vols de La Poste.

À Lire  Test de la Garmin Venu 2 Plus : montre intelligente de fitness de qualité !

Ceci pourrez vous intéresser :
Sneakers – L’occasion de jeter encore un coup d’œil plus à ce…

4 L’aviation militaire

C’est la mission première de l’aéroport. La base aéronautique navale de Lann-Bihoué a fêté ses 75 ans en 2021, tandis que l’aéroport civil n’a été inauguré qu’en 1992. Pendant plusieurs décennies, l’activité militaire est restée constante. Il représente près de la moitié du trafic de l’aéroport. En 2021, 11 686 mouvements militaires ont été effectués, tandis que le trafic de l’aviation civile (avec l’Aéroclub) représentait 13 768 mouvements. Plusieurs flottilles de la Marine nationale française avec des avions tels que Atlantique 2 ou E2-C Hawkeye y sont implantées. Des Rafale de la base de Landivisiau viennent aussi régulièrement s’y entraîner.

Sur le même sujet :
Les élèves officiers de la célèbre école militaire sont en stage au…

5 Aéroclub et parachutisme

Avec huit appareils et 190 adhérents dont certains possèdent leur propre appareil, l’aéroclub de la région de Lorient représente environ un tiers des vols effectués à Lann-Bihoué (environ 8 000 mouvements par an et près de 2 200 heures de vol). L’association forme de nombreux pilotes avec ses onze instructeurs. Il propose également des baptêmes de l’air, avec des vols de découverte (environ 150 par an). La compagnie Speedair propose du parachutisme en tandem. L’activité se développe et se concentre d’avril à octobre, aux beaux jours. Il effectue jusqu’à dix-sept départs par jour, trois week-ends par mois, pour un total d’environ 500 départs par an.