Quelques conseils pour avoir une bonne relation avec votre assureur au cas où

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le Cabinet Roux, spécialisé dans la tarification des assurances, travaille depuis plus de 130 ans pour évaluer le patrimoine des entreprises : valeurs d’assurance, valeur économique, etc. Il assiste également l’assuré dans l’évaluation des sinistres ultérieurs. Benjamin Pittion-Rossillon, responsable commercial régional du Cabinet Roux dans le Nord-Est, nous donne quelques conseils simples pour éviter les conflits après un sinistre.

• Quelle première précaution prendre lorsque l’on souscrit une assurance ?

• Quelle première précaution prendre lorsque l’on souscrit une assurance ?

Cela doit être empreint de bon sens, car j’invite tous les assurés à prendre connaissance au plus vite de leur contrat et à vérifier sa cohérence ! On constate souvent, lors de sinistres importants, que les assurés retrouvent leur contrat d’assurance et les limites de garantie qui y sont prévues. Cependant, les mécanismes de résolution des garanties et des réclamations sont clairement énoncés dans toute police d’assurance dès votre embauche. Aussi, pour éviter les mauvaises surprises en cas de sinistre, lisez votre contrat et validez les termes, mesures de précaution existantes, mesures de précaution nécessaires, capital déclaré, zones assurables, diagnostics ou certifications nécessaires.

En cas de doute, renseignez-vous auprès de votre courtier d’assurance. Ce dernier a un devoir de conseil et doit vérifier avec vous que votre contrat est en adéquation avec la réalité de vos risques. Sur le même sujet : Vu sur Youtube Les conseils de Julien Hérault pour bien gérer son investissement. Il est primordial de rencontrer votre agent ou courtier au moins une fois par année et chaque fois que nécessaire : projet d’agrandissement, changement d’activités… Ces rencontres régulières sont essentielles pour s’assurer que vos contrats sont bien ajustés et valider votre compréhension.

Voir l’article :
Les EDPM (Appareils de Transport Personnel Motorisés) se multiplient sur les routes.…

• Pourquoi convient-il impérativement d’éviter la règle proportionnelle en mettant à jour ses déclarations ?

• Pourquoi convient-il impérativement d’éviter la règle proportionnelle en mettant à jour ses déclarations ?

N’oubliez pas que l’assuré est seul responsable de ses réclamations. Les relevés précisent toutes les composantes du risque d’assurance que tout assureur peut prendre en compte lors de la conclusion du contrat. Au risque commercial, le capital est l’une des créances les plus contraignantes tant pour l’assuré que pour l’assureur. Ce capital correspond aux constructions et équipements appartenant à la société et leur comptabilisation est faite à une nouvelle valeur.

À Lire  Commentaires centrés. France – Construire des compromis / Agir contre l'inflation et pour le pouvoir d'achat / Pas de nouveaux impôts / Mesures d'urgence pour les hôpitaux / La guerre de Poutine contre l'Ukraine…

La valeur à neuf correspond aux montants (prévus) pour la reconstruction d’un même bâtiment ou d’un bien meuble (tel qu’un outil industriel). Cette évaluation est basée sur les principes de l’assurance, ce qui signifie qu’il ne peut y avoir de richesse après le règlement du sinistre et que le demandeur doit être réintégré avant l’événement.

Dans le cas des bâtiments, cette évaluation est calculée sur la base des coûts de construction : – matériaux (béton, toiture métallique, réseaux électriques, etc.), – main-d’œuvre, – coûts liés au site et à ses particularités (accès, sécurité, rémunération de l’architecte). etc.)

Cette valeur sera dégradée en fonction de l’état des actifs et de leur durée d’utilité estimée. Aussi appelée « valeur d’utilité », il s’agit de la deuxième valeur d’assurance diminuée de la valeur dépréciée du bien.

La validité de ces réclamations est essentielle pour s’assurer qu’il n’y a pas de réduction de l’indemnisation en cas de sinistre. Si les montants des capitaux assurés sont inférieurs à leur valeur réelle, l’assureur applique la règle de proportionnalité des capitaux prévue à l’article L. 121-5 du code des assurances : il est réputé rester assureur et assume donc une quote-part des le dommage sauf convention contraire. »

De ce fait, même en cas de sinistre partiel, l’indemnité versée par l’assureur sera égale au dommage multiplié par le rapport entre la valeur déclarée et la valeur réelle, qui peut rapidement s’élever à des centaines de milliers d’euros. les contrats d’assurance sont périmés. Il est à noter que la vraie valeur de la perte s’applique, c’est-à-dire qu’en fonction de l’évolution des coûts de construction ou de remplacement des équipements, vos contrats doivent vivre et être revus périodiquement pour assurer un capital conforme à la réalité de vos actifs.

Ceci pourrez vous intéresser :
Vous êtes sur le point de déménager et envisagez de faire appel…

• J’ai acheté un bâtiment pour une valeur d’1 million d’euros. Dois-je déclarer cette valeur à mon assureur ?

Surtout pas ! La valeur de transaction est définie comme la valeur marchande, qui est la valeur qu’un investisseur avisé paierait pour acquérir une propriété disponible sur le marché. Cette valeur est de recueillir un consensus entre un vendeur et un acheteur. Elle dépend de la localisation du bien, de sa flexibilité, de son adéquation à l’usage actuel (ou futur), de sa rentabilité, ou encore de paramètres tels que les droits et limitations (services, etc.) qui lui sont attachés. On est donc loin de la valorisation d’assurance, qui ne comprend que les frais de reconstruction à l’identique du bâtiment, qui comprend la main-d’œuvre et les frais annexes.

À Lire  Il est du devoir du courtier de donner son avis sur la prescription biennale

A noter qu’il n’y a pas de corrélation entre les valeurs d’assurance et les valeurs immobilières. Pour la plupart, et notamment dans un contexte de fortes contraintes matérielles, on constate que la valeur d’assurance d’un bien immobilier reste supérieure à sa valeur de marché, sauf si l’immeuble est situé dans une zone à très forte pression au sol. Cependant, la valeur d’assurance peut coïncider, par coïncidence, avec la valeur de marché d’un actif.

Assurance moto : Trois choses à savoir en 2022 avant de vous inscrire en ligne ! - Miroir magnétique
A voir aussi :
Amis motards, avant de souscrire votre assurance moto, voici quelques points à…

• Quel est l’intérêt de faire appel aux services d’un expert d’assurés ?

Tout d’abord, lorsque nous ou nos confrères intervenons dans l’évaluation d’un bien immobilier, d’un site industriel ou d’un parc machine, nous nous chargeons de la déclaration de capital pour le compte de l’assuré. De ce fait, en cas de sinistre, l’assuré évite toute pénalité pour erreur ou inexactitude dans ses relevés de capital. Il ne faut pas oublier que le courtier d’assurances, s’il a un devoir de conseil, n’assume aucune responsabilité quant aux déclarations de ses assurés. Notre métier est donc complémentaire aux courtiers et agents d’assurance.

De plus, après l’intervention d’un expert, l’assuré est assuré qu’il paiera une juste prime d’assurance au regard des valeurs d’expertise. Enfin, en cas de sinistre, les dossiers qu’il rédige sont des preuves précieuses du statu quo, ce qui permet de gagner un temps précieux dans le dépôt d’une réclamation auprès de l’expert en valeurs mobilières.

Sur le même sujet :
Afin d’établir un devis sur une assurance habitation, la compagnie d’assurance doit…