Quelques conseils pour profiter de vos vacances en toute sécurité à…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’accumulation des maladies hivernales entraîne une pression sur les services hospitaliers et oblige la population à prendre des mesures appropriées.

Les vacances de Noël ont commencé dans une situation de forte infectiologie, avec le cumul de trois maladies : la grippe, le Covid-19 et la bronchiolite. Pour limiter les dégâts et protéger les plus sensibles pendant la période des fêtes, telles sont les recommandations de la Direction Régionale de la Santé. En particulier, le vaccin est fortement encouragé et le respect des mesures de protection, efficaces à la fois contre le Covid-19 et la grippe. Il fournit également des conseils à utiliser avant, pendant et après les fêtes pour réduire les risques d’infection.

L’épidémie de Covid-19 continue de progresser et entraine une nouvelle augmentation des hospitalisations

Depuis la mi-novembre, la propagation du virus est perceptible dans tous les départements des Pays de la Loire. Après la forte accélération de début décembre, les indicateurs restent élevés mais les progrès sont moindres, sauf pour les plus de 65 ans. A voir aussi : Canicule : la Nièvre et l’Yonne en vigilance orange, voici quelques conseils pour se protéger. Au 1er décembre, le nombre d’infections dans la population générale était de 415 cas pour 100 000 habitants, avec un taux positif de près de 33 %. Le taux d’incidence chez les personnes de plus de 65 ans est de 368 pour 100 000 habitants, avec un taux de positivité de 24,3 %. Le 15 décembre, deux semaines plus tard, le nombre d’infections dans la population générale a augmenté de plus de 47 % et les plus de 65 ans de 77 %.

TI = rapport TP = rapport positivité

Par ailleurs, le nombre d’hospitalisations de malades du Covid-19 continue d’augmenter dans la région (+ 21 % en une semaine) : 608 personnes ont été contaminées le 14 décembre (dont 34 en réanimation). A noter que sur ces 608 patients, 84% ont plus de 65 ans.

Lire aussi :
Deux agents du département des Pyrénées-Orientales, soupçonnés de trafic illicite dans une…

La région Pays de la Loire est en phase épidémique pour la grippe

L’épidémie a maintenant touché toutes les grandes régions. Les symptômes augmentent dans tous les groupes d’âge, entraînant une augmentation des hospitalisations. Les Pays de la Loire ne sont pas épargnés. Cette résurgence des hôpitaux liée aux maladies et infections du Covid-19 et s’inscrivant dans une crise hospitalière particulière (triple maladie, absence d’infirmier, etc.) nécessite vigilance et prudence à l’approche des vacances de Noël.

Vacances : que mettre dans la trousse de voyage de bébé ? - Mis en exergue
Voir l’article :
Accueil » Famille » Bébé » Vacances : que mettre dans la…

Avant / pendant / après les fêtes : les conseils de l’ARS pour limiter les contaminations

Les rassemblements de famille et d’amis pour fêter la fin de l’année sont des moments importants de bonheur mais aussi des moments de « brassage » qui favorisent la propagation des germes. Voici quelques conseils utiles de l’agence pour limiter les dégâts.

Avant les fêtes : respecter les gestes barrière et réaliser un auto-test

Comme chacun le sait, les virus ne se propagent pas d’eux-mêmes. Nous, par notre communication, nous propageons en nous faisant du mal lors de nos transactions. Afin d’éviter de transmettre un virus (sans le savoir) et d’affecter ses proches lors des réunions familiales et des jours heureux de fin d’année, il est recommandé d’être désormais très respectueux des mesures de prévention.

Avant que les proches ne le reçoivent, surtout s’il y a des personnes âgées ou vulnérables, il est recommandé de faire un autotest pour le Covid-19 (acheté en pharmacie). En cas d’autotest positif, vous devez immédiatement faire un test de confirmation par RT-PCR ou test antigénique et avertir les personnes avec lesquelles vous avez été en contact dans le passé, afin qu’elles se testent suffisamment et s’isolent. l’hôpital en attendant le résultat.

En cas de résultat négatif avec un test personnel, il faut être prudent, car la fiabilité de ce type de test est faible. C’est pourquoi il est toujours possible que l’on soit porteur du virus et que l’on soit transmis. C’est pourquoi il est important de continuer à respecter les gestes barrières afin de ne pas mettre en danger votre entourage notamment les plus vulnérables.

Si des symptômes évocateurs de Covid-19 apparaissent, un test RTPCR ou antigénique doit être réalisé immédiatement et isolé.

Pendant les fêtes : réduire le nombre de convives, aérer les pièces et appliquer les gestes barrières

Si vous êtes sûr du Covid-19 ou d’un contact, si vous présentez des symptômes du Covid-19 ou de la grippe, même après vaccination, vous devez rester chez vous.

Lors des journées familiales et happy days, il est recommandé de limiter le nombre d’invités et d’éviter les bisous et les câlins. Les poches croisées doivent être respectées : portez un masque autant que possible, lavez-vous les mains, notamment pendant les repas, ne partagez pas les verres.

Des précautions particulières doivent être prises chez les personnes âgées, fragiles et/ou non vaccinées. Enfin, il est recommandé d’aérer les pièces, car l’aération est aussi un bon usage.

Après les fêtes : réaliser un auto-test de contrôle

Avec la communication pendant les vacances, on peut être lésé par le Covid-19. Il est donc recommandé de faire un autotest.

Si des symptômes apparaissent, faites-vous tester (RT-PCR ou test antigénique). Comme bon test, vous devez informer immédiatement les personnes avec lesquelles vous êtes entré en contact pendant la fête afin qu’elles puissent s’isoler et se tester. .

Les moustiques : les couleurs qui les attirent le plus, pour éviter l'usure et limiter les piqûres
A voir aussi :
Les piqûres de moustiques sont très désagréables, surtout pour les enfants. Il…

La vaccination contre le Covid-19 et la grippe pour protéger les plus fragiles

La vaccination contre le Covid-19 et la grippe est fortement recommandée. Ses principaux objectifs sont de réduire la mortalité et les affections graves, de protéger les Français et notre santé.

Ces deux injections sont très compatibles : deux injections peuvent être administrées en une journée. De plus, si les deux injections ne sont pas administrées en même temps, il n’y a pas de limite de temps entre les deux injections.

Depuis le 3 octobre 2022, la campagne de vaccination est ouverte afin de protéger les personnes les plus vulnérables mais aussi toutes celles qui le souhaitent.

Il est donc recommandé d’améliorer les doses :

* Personnes âgées de 60 ans et plus, personnes d’EHPAD et d’USLD, personnes immunodéprimées, personnes atteintes d’une ou plusieurs maladies, femmes enceintes, personnes vivant en collectivité ou en contact régulier avec des personnes immunodéprimées ou personnes vulnérables, y compris sanitaires et médico-sociales professionnels.

Pour prendre rendez-vous, vous pouvez :

Voir l’article :
Dans une vidéo sur YouTube, un électronicien vient expliquer, en toute objectivité,…

Grippe saisonnière : il est toujours temps de vous faire vacciner !

Le vaccin annuel contre la grippe est toujours recommandé pour toutes les personnes à risque.

Qui est à risque de contracter une grippe grave?

Le vaccin est également destiné à fournir une protection en inoculant :

Gestes barrières, dépistage et isolement : reprendre les bons réflexes

Outre les vaccinations, les lois sanitaires et gestes barrières sont des mesures très efficaces – et nécessaires – dans la lutte contre le Covid-19. Les mesures de protection, notamment le port du masque, sont non seulement efficaces contre le Covid-19, mais aussi contre les maladies hivernales, notamment la grippe.

Afin de limiter la propagation du Covid-19, quelques points sont à retenir :

De manière générale, il faut tout de même faire attention aux signes avant-coureurs :

Protéger aussi les plus jeunes

La région des Pays de la Loire est également dans l’épidémie de bronchiolite depuis la semaine 41. En semaine 49, les interventions SOS Médecins et les passages aux urgences pour bronchiolite chez l’enfant de moins de 2 ans sont restés à des niveaux très élevés mais ont commencé à diminuer, ainsi que les hospitalisations après être allé aux urgences.

Les parents et les familles des nourrissons et des jeunes enfants peuvent utiliser des mesures simples et efficaces pour protéger les enfants et limiter la transmission du virus responsable de la bronchiolite.

Trouvez ces conseils sur notre site Web et que faire lorsqu’un enfant est malade :

Message d’avertissement pour les parents à la sortie de la maternité.

Les jeunes enfants sont ceux qui peuvent déclarer les formes les plus graves de bronchiolite. Nous conseillons donc aux jeunes parents, dès leur retour à la maison, de suivre les consignes décrites sur notre site (lien ci-dessus), notamment pour éviter les zones commerçantes, les transports en commun, les relations familiales et les contacts avec des personnes malades (même avec le nez propre) et en utilisant un équipement de protection individuelle, y compris le port d’un masque, en cas d’infection. Nous appelons également à une extrême prudence à l’approche des réunions de famille pour les vacances de Noël.

Rappel des principes généraux en cas de problème de santé 

Si des symptômes apparaissent, il est recommandé de consulter d’abord votre médecin. S’il n’y a pas de médecin traitant, vous pouvez contacter un domicile ou une clinique la plus proche de chez vous pour prendre rendez-vous.

Le soir après 20h, le week-end à partir du samedi après-midi et les jours fériés, vous pouvez joindre un médecin de garde au 116 117.

Ne vous rendez pas aux urgences avant d’avoir reçu un avis médical (en appelant le 15), car les délais d’attente peuvent être longs.

En cas d’urgence vitale, composez le 15.

À Lire  Tempêtes et tempêtes : dix conseils pour protéger votre jardin des intempéries