Quels sont les risques avec une sous-location Airbnb ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Actualisé

10/02/22

avec

Sous-location : que dit la loi ?

Quelle assurance pour la sous-location ?

Emilie A voir aussi : Assurance habitation : il vaut mieux vivre en Bretagne.

Les appartements sur la plateforme Airbnb sont de plus en plus populaires ces jours-ci. Hyperassur vous en dit plus sur ce sujet et les risques auxquels il est confronté.

5000 € de dommages et intérêts, c’est le jugement rendu par le tribunal de grande instance de Paris (5 avril) début avril pour sous-location illégale via le site Airbnb. Et les cas se multiplient en France, portés par des propriétaires qui se surprennent à proposer leurs biens, déjà loués, à la location sur Airbnb à des prix exorbitants. Quand un appartement loué en temps normal 1 000 € par mois (soit 33 €/nuit) se retrouve à 80 € la nuit sur le site, les propriétaires, à juste titre, pensent sûrement que leur bien est plus rentable pour leurs locataires.

Lire aussi :
Énergie, alimentation, prix des loyers… L’inflation se répand partout et fait grimper…

Quelle assurance pour les sous-locations Airbnb ?

Il faut d’abord distinguer entre logement et sous-location. Les locataires n’ont évidemment pas besoin de l’accord du bailleur pour héberger gratuitement famille et amis. En revanche, lorsqu’il s’agit de sous-location et qu’il y a une transaction financière, l’accord écrit du propriétaire est obligatoire. Le sous-locataire doit recevoir une copie de cette convention ainsi qu’une copie du bail original.

Pour sous-louer votre logement, vous devez également remplir la deuxième condition. Le loyer facturé au sous-locataire ne doit pas excéder le premier loyer. En d’autres termes, aucun profit ne peut être réalisé sur la sous-location. Et dans le cas de l’activité « sous-location Airbnb », non seulement les locataires « bailleur » n’avaient pas l’autorisation de leur bailleur, mais ils réalisaient en plus des profits confortables. Selon les exclusions inscrites au bail, elles sont divulguées sous forme d’éviction complète.

Rappelons tout d’abord qu’un locataire est obligé de souscrire une assurance habitation pour le logement dans lequel il séjourne. Les principales garanties sont les risques locatifs (dommages pouvant être causés au logement) et le recours aux voisins (garantie atteinte au voisinage et litige). Le propriétaire n’y est pas tenu même si c’est préférable, notamment pour couvrir les dommages subis par les locataires et régler les litiges (garantie locative).

Contrôle technique des motos : le Conseil d'État juge illégal le report du CT
Voir l’article :
Le Conseil d’Etat juge illégal le report du contrôle technique des deux-roues…

À Lire  Quelques conseils pour avoir une bonne relation avec votre assureur au cas où