Qu’est-ce que la macro nutrition, l’alimentation saine qui…

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Parmi les grandes tendances nutrition de l’année on retrouve la macro nutrition. Une façon de manger dont on n’a pas entendu parler depuis longtemps.

Encore peu connue en France, la macro nutrition est une approche saine, équilibrée et efficace pour apprendre à bien manger et (pourquoi pas) perdre un peu de poids à côté. Selon les nutritionnistes, il est certain qu’on en entendra beaucoup parler dans les mois à venir. Mais qu’est-ce que la macro nutrition exactement ? « La macronutrition fait référence aux macronutriments », explique Déborah Selouadji, nutritionniste chez Eatology. En termes simples, tous les aliments que nous mangeons sont composés de nutriments. Ceux-ci se répartissent en deux catégories : les micronutriments (minéraux, vitamines, etc.) et les macronutriments (lipides, protéines et glucides). « Quand on parle de macronutrition, on vise une approche nutritionnelle par ces protéines, lipides et glucides. C’est un régime basé sur la répartition entre ces trois catégories », poursuit le pro.

Comment calculer ses macronutriments ?  

Afin de calculer le pourcentage de macronutriments dont vous avez besoin dans une assiette, plusieurs facteurs doivent être pris en compte : l’objectif (perte de poids, prise de masse musculaire, etc.), l’âge, le sexe, mais aussi la composition corporelle, qui se calcule généralement avec expert à nos besoins spécifiques pour comprendre. « Dès lors, on part généralement sur des recommandations diététiques générales, ce qui veut dire qu’au déjeuner et au dîner il faut qu’il y ait 1/4 de féculents, 1/4 de protéines et 1/2 de légumes dans l’assiette », assure Deborah Selouadji. Selon les cas, cela correspond en une journée à entre 10 à 20 % de protéines, 35 à 40 % de matières grasses et 40 à 55 % de glucides. Le détail auquel faire attention ? Déjeuner ! En effet, ce que l’on connaît en France (souvent un café toast ou muesli) ne contient pas assez de protéines dans le cadre de la macronutrition. L’expert conseille d’opter pour un fromage blanc et de remplacer le beurre par une purée à base d’amandes ou d’oléagineux. « Vous ajoutez des fruits et une boisson chaude et vous obtenez un petit-déjeuner équilibré avec l’apport en protéines dont vous avez besoin. »

Cependant, le nutritionniste déclare qu’il s’agit d’une distribution recommandée si vous n’essayez pas de perdre du poids. « Si vous utilisez la macronutrition pour un régime comme le suggère Eatology, des changements doivent être apportés. Lire aussi : Aide sociale : Banque Alimentaire : inauguration de l’unité de transformation de fruits et légumes. Dans ce cas particulier, contactez un spécialiste.

Voir l’article :
On ne le répétera jamais assez mais le secret pour avoir une…

Pourquoi calculer ses macronutriments ? 

Déjà développée aux Etats-Unis, la macronutrition permet d’ajuster la quantité de glucides, de protéines et de lipides que l’on souhaite consommer pour atteindre son objectif : perdre du poids, prendre de la masse musculaire ou simplement rééquilibrer son alimentation. Mais alors pourquoi vaut-il mieux calculer les macronutriments dans nos assiettes ? D’abord parce que ces aliments sont des sources d’énergie pour l’organisme et sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. De nombreux régimes reposent sur l’élimination de certains macronutriments qui peuvent être dangereux pour notre santé et, dans de nombreux cas, contre-productifs. « Avoir la quantité que nous mangeons de moitié, ou ne consommer qu’un seul type d’aliment, sont de mauvaises habitudes qui résultent d’une alimentation qui déséquilibre le fonctionnement de notre corps, entraînant un effet yo-yo. Il est important que les gens réalisent l’importance de faire attention à la quantité de macronutriments qu’ils mangent à la place », poursuit le nutritionniste.

Sur le même sujet :
BetterAtHome propose aux entreprises des formations au sommeil pour les salariés avec…

Quels sont les avantages de la macro-nutrition ? 

La première (non des moindres) est d’apprendre à faire des choix alimentaires plus responsables, en adaptant son assiette à ses besoins sans se priver. Selon la nutritionniste, adopter un régime macro peut aussi aider à faire des choix plus équilibrés au restaurant par exemple. Ainsi, la macro-nutrition évite également une forme de frustration, tant au quotidien que liée à la perte de poids. « En fait, les personnes ayant cet objectif mangent légèrement plus de protéines que les mangeurs moyens suivant un régime macro. Ces macronutriments réduisent la sensation de satiété car ils nécessitent plus d’énergie pour être digérés que les glucides ou les lipides. »

Lire aussi :
Le ministre des Arts et du Patrimoine, Avinash Teeluck, a lancé le…

La macro-nutrition est-elle adaptée aux sportifs ? 

Eh bien, la réponse à cette question dépend de plusieurs choses. Tout d’abord, Déborah Selouadji précise qu’une personne est sportive si elle pratique une activité physique quatre fois par semaine avec un temps d’entraînement d’au moins une heure. « A partir de ce seuil, un changement de régime alimentaire est à prévoir. C’est largement dans la gamme riche en protéines. Cela signifie qu’au lieu de manger 10 à 20 % de protéines, nous en mangeons 15 à 20 % », explique-t-elle. Si vous faites des sports d’endurance, en revanche, ce sont les glucides qui varient. En effet, ces disciplines entraînent le corps à absorber les glucides afin d’avoir plus d’énergie.

A lire aussi : Régime & Sport, quels aliments pour augmenter ses performances ?

Sur le même sujet :
Pour les fêtes de fin d’année, Amazon vous a concocté une sélection…

À Lire  La nutrition. Cuisine : pourquoi la plancha est-elle plus saine que le barbecue ?