Qui est Indira Ampiot, Miss Guadeloupe pour Miss France 2023 ?

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Publié

le 05/12/2022 à 05:00, Mis à jour le 18/12/2022 à 00:52

INTERVIEW – Indira Ampiot est la candidate qui représentera la Guadeloupe aux élections Miss France 2023. Cette jeune de 18 ans espère marcher dans les pas de Clémence Bottineau, qui a été élue Miss France 2020.

Indira Ampiot : « Ma mère a été première dauphine de Miss Guadeloupe »

Indira Ampiot ne compte plus ses allers-retours entre la métropole et la Guadeloupe, dont elle est originaire. Arrivée à Saint-Malo pour le départ de la Route du Rhum, elle a regagné son île avant de repartir sur Paris pour le début de son aventure Miss France… Et s’est de nouveau envolée pour la Guadeloupe où a eu lieu le voyage préparatoire ! « Je connais l’aéroport par cœur », s’amuse-t-il. Mais cela ne me dérange pas parce que j’aime voyager. Grâce à mon père, j’ai déjà été à New York, au Canada et à Miami. Afin d’accueillir au mieux ses followers, elle les a confectionnés et leur a offert des petits tops au crochet. Cette passionnée de films d’action, qui aime relever des défis, compte bien devenir la nouvelle Miss France le 17 décembre à Châteauroux.

À Lire  Les tournées de l'Épuisette se terminent à Paris

Voir l’article :
Lancée en août 2020 à Toulouse par deux amis passionnés de voyages,…

Quelles études suit-t-elle et quels sont ses loisirs ?

« Ma mère a participé à l’élection de Miss Guadalupe en 1998 et a terminé deuxième. Elle a gardé tous les souvenirs de cette aventure, des cassettes vidéo, des photos et un foulard. En grandissant, je voulais être comme elle. A voir aussi : « Il ne faut pas en rêver » : « Monsieur et les vraies Antilles », mercredi 16 novembre 2022 sur France 3 (vidéo). Quand j’avais 13 ans, le comité Miss Basse-Terre m’a vue et m’a dit : « Dans cinq ans tu viens participer aux élections ». Et c’est ce que j’ai fait ! Je me suis inscrite à 17 ans, j’ai gagné une écharpe et je suis passée à Miss Guadeloupe. J’aime me challenger, me challenger et sortir de ma zone de confort, et quoi de mieux pour cela qu’une compétition ? »

« Je viens d’être diplômée et j’entame en janvier une licence en communication pour me spécialiser en identité visuelle et publicitaire pour devenir directrice artistique. J’adore dessiner depuis que je suis toute petite, alors je me dirige vers une carrière de designer. J’ai emporté mes crayons et mon cahier avec moi pendant le voyage. De plus, depuis mon premier concours pour Miss Basse-Terre, j’ai dû faire beaucoup d’activité physique et je suis devenue une grande athlète. Je fais du sport en salle, notamment du chrono fit qui est de la stimulation électrique. »

Voir l’article :
Et si 2022 était le meilleur départ possible avec la préparation d’un…

« Ma famille est mon meilleur soutien »

Lire aussi Miss France 2023 : photos officielles en maillot de bain de 30 candidates Lire aussi : Vacances 2022 : les meilleurs voyages au soleil.

À Lire  Conseils et avertissements pour l'Antarctique

Vacances d'été 2022 : les meilleurs voyages à la montagne
A voir aussi :
Vacances été 2022 : l’Islande Séjour à Reykjavik, 5 jours / 3…

Courage, détermination et humilité

« J’ai un frère de 22 ans, il étudie la communication marketing. Mes parents sont divorcés depuis que j’ai deux ans, mais ils s’entendent très bien. Mon père a une agence de communication et de marketing. Ma mère travaille dans la sécurité sociale et est agent de voyage. Elle est très fière de moi car c’était son rêve de participer à Miss France, donc c’est comme si elle l’avait réalisé à travers moi. Sur le même sujet : ROUTE DU RHUM | Plein phare sur la Créole Beach Hôtel, un 4* de la Riviera des Iles Guadeloupe. Nous avons eu une perte dans la famille cette année et cela a remonté le moral de tout le monde. Mon père est dedans aussi. Quand j’ai été élu, il s’est levé et a dit très fort : « C’est ma fille ! ». Il était hyper fier. Ma famille est mon meilleur soutien. »

« Ma force, c’est mon courage et ma détermination. Quand je démarre un projet, je travaille dessus à 200%. J’ai aussi beaucoup d’humilité. Pour moi, aucune fille n’est plus forte qu’une autre. Quant à mes faiblesses, je suis assez bavard et plaisante beaucoup ! (Rires.) Le fait que le voyage se déroule en Guadeloupe est un avantage selon moi car cela me permet de mettre en avant mon île, ses richesses et ses traditions. J’ai eu l’occasion de rencontrer Clémence Botino. Elle m’a donné des conseils au même titre que l’ancienne Miss Guadalupe, Corinne Coman ou Ophély Mézino. Ils m’ont dit de toujours sourire, de ne pas être en retard et de ranger ma chambre. Je participe aux élections sans stress ni pression. J’espère profiter pleinement de la soirée Miss France car on ne vit cette aventure qu’une fois dans une vie. »

« Aider les femmes atteintes du cancer à retrouver confiance en elles »

Lire aussi Miss France 2023 : passer un test de culture générale pour les candidates

Indira Ampiot, Miss Guadeloupe pour Miss France 2023, en photos

Indira Ampiot en bref…

Les interviews des candidates à Miss France 2023