RADEEJ : Digitalisation de la gestion de la sécurité

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La Régie Autonome Intercommunale de Distribution d’Eau, d’Electricité et de Liquide Sanitaire de la province d’El Jadida et de Sidi Bennour (RADEEJ) annonce la mise en place d’un système de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) dans le cadre de la consolidation des principes de bonne gouvernance pilotée par la Direction générale.

Dans un communiqué, la Régie confirme que l’objectif principal de ce système est d’utiliser les technologies de l’information pour gérer les opérations liées à l’entretien des équipements, des réseaux d’eau potable, d’électricité, de désinfection des liquides et de traitement des eaux usées. D’une part, le système a facilité la communication entre les responsables de la maintenance et le reste des techniciens, et d’autre part, la réalisation d’un programme de maintenance caractérisé par la qualité et l’efficacité opérationnelle ajoute la même ressource, permettant ainsi la transition vers un niveau professionnel.

Ajoutant de la valeur à la Régie, l’introduction du système de GMAO a été pilotée par la direction des systèmes d’information et des services techniques de la Régie, dotant les utilisateurs d’un système de panneaux numériques connectés à un logiciel pour recevoir et visualiser les informations, tout en suivant les activités de maintenance de manière ponctuelle, complète et précise. manière. Ce projet a largement contribué à la modernisation et à la numérisation de la maintenance des équipements de la Régie, lit-on dans le communiqué, soulignant qu’il s’agit d’une étape importante dans la modernisation et la numérisation des ressources de gestion.

VOUS VOULEZ DEVENIR ANNONCEUR ?

DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS…

Ceci pourrez vous intéresser :
Par Raphaëlle Orenbuch, publié le 31 mai 2022VIDÉO. Proposés par les écoles…

NEWSLETTERS DU PERSPECTIVES MED

Lire aussi :
Depuis 2018, Lucia Sourillan-Navarre commercialise des produits sous sa marque Florisis. Des…

À Lire  Rémunération des auteurs : au Sénat, un cheval législatif sans tête...