Rejet des comptes 2021 par l’Assemblée nationale : l’arbre qui cache l’éternelle forêt de la malhonnêteté budgétaire française ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Dans quelle mesure a-t-on laissé s’installer l’insincérité budgétaire chronique en France ?

Dérapages budgétaires

Dérapages budgétaires

L’Assemblée nationale a rejeté cette semaine le projet de loi de régularisation budgétaire 2021, une étape vers la validation des comptes publics. A voir aussi : Ethereum a de nouveau grandi, émergeant enfin du marché des crypto-monnaies. Le gouvernement pourrait soumettre à nouveau un projet de loi de règlement au Conseil des ministres.

Atlantico : Après le rejet, par six voix, du projet de loi de régularisation budgétaire 2021, le gouvernement pourra resoumettre un projet de résolution en Conseil des ministres. Que nous dit ce sondage ? Les motivations sont-elles économiques ?

Philippe Crevel : Ce texte est technique, il clôture l’exercice 2021. L’opposition apparue au cours du précédent quinquennat contre l’administration d’Emmanuel Macron avait peu de raisons de voter ce texte. Et la plupart avaient peu de moyens de monétiser un vote sur la question. C’est avant tout un vote politique. C’est le prolongement de la campagne présidentielle et des élections législatives. Les oppositions ne pourraient pas voter sur ce projet, ce qui indiquerait une forme d’assentiment à la politique menée. Ils ne se sont donc pas prononcés sur le fond, la sincérité du budget.

Au-delà de cet exemple, dans quelle mesure a-t-on laissé s’installer l’insincérité budgétaire chronique en France ?

Philippe Crevel : Nous sortons d’une période atypique et exceptionnelle. La crise sanitaire qui a frappé le monde entier a obligé à prendre des mesures pour garantir les revenus des familles, la pérennité des entreprises, les dépenses de santé, etc. Il y a donc eu des ajustements au fil du temps avec la modification des lois de finances. Evidemment, la sincérité de ces lois de finances, dans une période où l’on peut faire -9% de PIB puis +8% en moins d’un an, est difficile à évaluer et à apprécier.

En France, il y a une incapacité à contrôler l’ensemble des finances publiques. Et parfois il y a une volonté de réduire ou d’augmenter les dépenses ou les revenus, de masquer certains déficits. Tous les gouvernements à travers l’histoire l’ont fait. Et tout le monde continuera à le faire. Ce qui compte, c’est le solde réel indiqué dans la loi de règlement. Or, malheureusement, depuis 1973, la France n’a jamais eu d’excédent budgétaire, même lorsqu’il y a eu une petite croissance.

Mots-Clés

France, Assemblée nationale, Budget, députés, confiance, français, statistiques, gouvernement, Bruno Le Maire, Cour des comptes, PIB, dépenses publiques, Economie, Bercy, démocratie, finances, finances publiques, réalité, hexagone, données, surendettement , chiffres , Emmanuel Macron, dépenses, projet de loi de finances, réduction des dépenses publiques, gravité budgétaire, dérapage budgétaire, Elisabeth Borne, rigueur budgétaire, dépassement budgétaire, équilibre budgétaire

Thématiques