Rentrée 2022 : voici tout ce qui change pour les conducteurs français

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Du carburant moins cher dès le 1er septembre

Commençons par la seule vraie bonne nouvelle pour la rentrée : l’augmentation de la remise nationale à 30 centimes d’euro par litre de carburant dans toutes les stations-service du pays à partir du 1er septembre 2022. Ceci pourrez vous intéresser : Dommage après orage, pluie : comment utiliser son assurance et être rapidement indemnisé ?. France.

A condition que le prix du baril de pétrole n’augmente pas et que celui des distributeurs reste au niveau actuel, c’est la certitude que l’on pourra trouver du sans plomb 95 et du gazole à moins de 1,70 euros le litre. A noter au passage qu’au sein du réseau TotalEnergies il y a aussi une remise de 20 centimes par litre de carburant au programme. Comme celle du gouvernement, elle sera ramenée à 10 centimes le litre à partir du 1er novembre et doit disparaître totalement après la fin de l’année.

Sur le même sujet :
Les opérations de M&A dans le secteur de l’assurance en Europe s’essoufflent,…

 Le retour des 90 km/h

Abaissée par arrêté du gouvernement à 80 km/h en 2018, la vitesse maximale autorisée sur le réseau secondaire passera à 90 km/h dans un grand nombre de départements.

Au 1er août, on en comptait déjà pas moins de 40 où il est à nouveau légal de rouler à 90 km/h : Puy-de-Dôme, Aveyron, Allier, Corrèze, Creuse, Cantal, Lozère, Orne, Seine-et-Marne , Côte-d’Or, Meuse, Sarthe, Haute-Marne, Marne, Haute-Saône, Charente, Calvados, Haute-Vienne, Maine-et-Loire, Tarn, Loiret, Gers, Hérault, Jura, Cher, Loir-et -Cher, Hautes-Alpes, Indre-et-Loire, Dordogne, Eure-et-Loir, Deux-Sèvres, Vosges, Charente-Maritime, Mayenne, Hautes-Pyrénées, Aube, Indre, Vienne, Isère, Saône-et-Loire , Haute-Loire, Bas-Rhin et Haut-Rhin. D’autres départements devraient faire marche arrière dans les mois à venir.

A voir aussi :
Lorsque vous souscrivez une assurance habitation, le contrat est généralement à durée…

 La fin du stationnement gratuit pour les scooters à Paris

Si vous faites partie de ces Franciliens qui roulent en trottinette pour éviter les embouteillages et le prix exorbitant du stationnement automobile dans la capitale, vous devriez changer de stratégie : à partir du 1er septembre 2022, le stationnement sera payant pour tous deux roues thermiques à Paris.

Les deux-roues électriques ne sont pas inquiétés, tout comme les personnes en situation de handicap et les professionnels de l’aide à domicile. Pour payer, il faut utiliser des horodateurs ou des applications spéciales (PayByPhone, ParkNow ou Flowbird), mais attention, le prix sera élevé (environ la moitié du prix des voitures). Pour les riverains il sera possible de souscrire un abonnement limité à un deux-roues par usager.

Le retour du contrôle technique obligatoire des deux roues ?

Alors que le gouvernement semblait enfin vouloir annuler son projet de contrôle technique obligatoire, le Conseil d’État vient de contester cette décision jugée non conforme au droit européen. Le gouvernement devra donc travailler à une solution pour remplir ses obligations envers l’Union européenne. Peut-être en « introduisant une solution alternative à ce contrôle technique à deux roues », comme l’expliquait le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu sur le plateau de LCI en juillet dernier. Gardez à l’esprit que ce projet d’obligation de contrôle technique concerne également les voitures sans permis.

RiskAssur : Quels sont les avantages des offres d'assurance habitation de La Banque Postale pour les jeunes ? (par RiskAssur, la revue Risque et Assurance)
Ceci pourrez vous intéresser :
Laisser un commentaireQuels sont les avantages de La Banque Postale en assurance…

 Les ZFE se déploient partout en France

Pas de changement à Paris où les véhicules Crit’Air 4 et 5 sont toujours interdits de circulation : l’interdiction des véhicules Crit’Air 3 (diesel avant 2011 et essence avant 2006) a finalement été reportée au 1er juillet 2023 dans la capitale.

Mais la plupart des autres grandes villes de France commencent également à interdire l’accès à leur centre-ville aux véhicules les plus polluants. A Lyon, à partir du 1er septembre 2022, vous ne serez plus autorisé à entrer dans la ZFE avec un véhicule Crit’Air 5.

Idem aux mêmes dates à Marseille avec l’interdiction de ce Crit’Air 5 dans sa ZFE. A Rouen et Toulouse, l’interdiction d’accès à la ZFE touchera Crit’Air 5 mais aussi Crit’Air 4 comme à Paris ! A Grenoble, en revanche, seuls les services publics et autres transports de marchandises sont actuellement interdits.

Attention cependant, les violations de ces interdictions de circulation pour les véhicules anciens sont actuellement insuffisamment sanctionnées. Ils ne devraient pas arriver à Lyon, Marseille ou Rouen avant début 2023.

CNP Seguros : Départs et arrivées au Conseil d'administration
Sur le même sujet :
INFOGRAPHIE – CNP Assurances accueille de nouvelles personnes au sein de son…

 De nouveaux trajets moins polluants les applications de voyage

Un nouveau décret du 3 août 2022 oblige désormais les applications de voyage en voiture (Waze, Google Maps, etc.) à informer les utilisateurs de la présence de ZFE lors de leurs déplacements. Mais aussi de leur proposer des itinéraires moins polluants. Votre application vous montrera alors des messages d’avertissement et d’autres itinéraires possibles. Mais il est toujours possible de préférer un itinéraire plus rapide.

Un super bonus pour l’achat d’un vélo électrique

Le montant de la prime écologique à l’achat n’a pas changé au 1er juillet. Vous bénéficiez donc tout de même d’un bonus écologique de 6 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf de moins de 47 000 € (et pas plus de 45 000 €) et de 2 000 € s’il coûte entre 47 000 € et 60 000 € (voire un bonus de € 1 000 pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable de moins de 50 000 €).

En revanche, le gouvernement a créé une belle prime pour l’achat d’un vélo électrique qui peut désormais s’élever à 4000€. Mais il dépend de très faibles revenus.

 Plus de bornes

Si l’objectif d’atteindre 100 000 bornes de recharge en France d’ici fin 2021 continue d’échouer, le réseau de recharge électrique du pays continuera de s’étendre. Depuis le début de 2022, plus de 13 000 bornes de recharge et 5 000 nouvelles bornes ont été ajoutées. En juillet dernier, on dénombrait au total 66 960 bornes de recharge en France.

 Le prix de l’électricité augmente

Possédez-vous une voiture électrique? Malheureusement, le prix de votre borne de recharge publique augmente. Sur le réseau Allego, le prix du kWh descend à 50 centimes pour une borne 22 kW, 69 centimes pour une borne 50 kW et 79 centimes pour une recharge très rapide.

En raison de l’augmentation du prix de l’électricité depuis la fin de l’année dernière, les autres opérateurs augmentent également leurs augmentations tarifaires. En mars dernier, le prix du kWh des Tesla Superchargers, le réseau réputé le plus fiable du marché pour les clients de la marque, s’élevait en moyenne à 46 centimes.

 Peur sur les énergies d’ici la fin 2022

Avec l’électricité dont le prix de gros vient de grimper à 1 000 € le MWh en France au lieu de 85 € il y a un an, tout le monde craint une crise énergétique encore pire que celle qui n’affectera que les énergies fossiles dès le début de l’année 2022.

On voit donc mal comment les tarifs de recharge des voitures électriques ne pourront pas exploser dans les prochaines semaines. L’hiver 2022 sera-t-il catastrophique pour tous les Français, automobilistes compris ? Allons-nous nous retrouver dans des situations extrêmes à cause de cette hausse sans précédent des prix de l’énergie ? Allez, bon courage pour la rentrée…

À Lire  Quels sont les impacts du Covid sur l'assurance auto ?