Répulsifs anti-moustiques : comment leur faire peur ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Que vous soyez – ou non – sous les tropiques, la protection contre les moustiques est indispensable au retour des beaux jours. Les espèces des régions tempérées peuvent provoquer des réactions allergiques chez les personnes sensibles. Sans oublier que le célèbre moustique tigre (Aedes albopictus), vecteur de la dengue, du chikungunya ou du virus Zika, est désormais présent dans 64 départements (Source 1), notamment dans le sud de la France. Alors, lequel de tous les pièges à moustiques à votre disposition devriez-vous privilégier ?

Qu’est-ce qui attire les moustiques ?

Qu’est-ce qui attire les moustiques ?

La femelle moustique est celle qui pique la peau pour sucer le sang. Sur le même sujet : SANTÉ – Que faire en cas d’urgence dentiste à Shanghai ?. La piqûre survient après l’accouplement lors de la fécondation : le « repas » de sang est la source de protéines pour la maturation de son œuf.

Les moustiques préfèrent certaines peaux avec une odeur. Le dioxyde de carbone et l’acide lactique, deux molécules sécrétées par la sueur, sont des facteurs de traction importants. Pour éviter une morsure, mieux vaut :

Supprimez toutes les taches d’eau stagnante : les moustiques s’en servent pour pondre et créer de véritables nids ! Bouchez les canaux ou les trous qui pourraient profiter aux moustiques, ne laissez pas de verres à eau ou d’eau traîner dans les plantes ou les vases. Rendre votre maison à l’épreuve des insectes réduit le risque de mauvaises nuits. Un bon larvicide pour plonger dans les points d’eau : les pastilles de cuivre Barbizz ou le larvicide biologique Vetobac DT, que l’on trouve en grande surface.

Quels sont les meilleurs produits anti-moustiques pour la peau ?

Sur le même sujet :
Luxembourg Sur le même sujet 5 minutes. 06.07.2022Introduites sur le marché américain…

Quels sont les meilleurs produits répulsifs anti-moustiques pour la peau ?

Quels sont les meilleurs produits répulsifs anti-moustiques pour la peau ?

Il existe de nombreux répulsifs qui peuvent être appliqués sur la peau, sous forme de sprays, de lotions et même de sticks. Quatre familles de produits d’application cutanée ont prouvé leur efficacité (source 2). Leur durée de protection est de quatre à huit heures, selon la substance utilisée, sa concentration dans le produit et la température extérieure.

Trois de ces répulsifs cutanés sont synthétiques :

Le quatrième est d’origine naturelle : le PMDRBO (ou Citriodiol®), obtenu à partir de l’huile essentielle d’eucalyptus citriodor.

Il y a quelques conseils à suivre lors de l’utilisation de ces pièges à moustiques, surtout ne jamais vaporiser de répulsif directement sur le visage, près des yeux, des muqueuses (nez, bouche) ou des lésions cutanées. De plus, la transpiration, la natation ou la pluie raccourcissent leur durée.

Attention, chez la femme enceinte, la femme allaitante ou le jeune enfant : tous les produits ne sont pas conseillés (Source 2). Demandez à votre docteur ou votre pharmacien.

En plus de ces répulsifs cutanés, notamment dans les zones à risque, les vêtements peuvent également être imprégnés par pulvérisation ou trempage de perméthrine, un insecticide commercialisé sous forme de spray, ou une solution à diluer avant trempage (il existe aussi des modèles préimprégnés ). ).

Quels répulsifs anti-moustiques pour la peau utiliser chez les enfants ?

Frais et addictif, ce spray corporel de Diptyque fonctionne également bien comme anti-moustique.
Ceci pourrez vous intéresser :
Si vous aimez les senteurs fraîches et que vous êtes la cible…

Quels répulsifs anti-moustiques cutanés utiliser chez l’enfant ?

Quels répulsifs anti-moustiques cutanés utiliser chez l'enfant ?

Voici quelques conseils à prendre en compte selon l’âge.

Dispositifs anti-moustiques à l’intérieur ou à l’extérieur

Voir l’article :
Publié le 24/11/2022 à 00:38 , mis à jour le 24/11/2022 à…

Les appareils pour piéger les moustiques dans la maison ou à l’extérieur

Les appareils pour piéger les moustiques dans la maison ou à l'extérieur

De nombreux appareils peuvent effrayer les moustiques. Une lampe, un diffuseur électrique, une prise… comment et quand les utiliser.

Comment et quand utiliser un serpentin enflammé ou un diffuseur électrique ?

Comment et quand utiliser une spirale à brûler ou un diffuseur électrique ?

Les répulsifs atmosphériques (spirales fumigènes, sprays, bombes insecticides, etc.) font partie des produits utilisés lors d’un dîner ou pour protéger une chambre. Avec l’effet résiduel, ils repoussent les insectes pendant quelques heures en l’absence de vent. Attention si vous êtes asthmatique, ces produits peuvent être déconseillés.

Comment et quand utiliser un anti-moustique ?

Comment et quand utiliser une prise anti-moustiques ?

Les moustiquaires, les bouchons de granulés imprégnés et les diffuseurs électriques à base d’insecticide peuvent être utiles pour dormir et manger à l’intérieur. Cependant, ils ne suffisent pas à éviter les piqûres de moustiques.

Comment et quand utiliser une lampe anti-moustique ?

Comment et quand utiliser une lampe anti-moustiques ?

La lampe anti-moustiques émet de la lumière UV pour attirer les moustiques. L’insecte est ensuite aspiré et maintenu dans une lampe. Cet appareil peut également être utilisé pour dormir et manger à l’extérieur. Cependant, en plus des moustiques, il peut attirer de nombreux insectes. De nombreuses études montrent que la quantité de moustiques tués par les lampes est inférieure à la limite de 5 %.

Combien valent les bracelets anti-moustiques ?

Ceci pourrez vous intéresser :
« Il y a eu une pause. » Métaphore militaire Béatrice Pellegrino, responsable des…

Que valent les bracelets anti-moustiques ?

Les bracelets anti-moustiques se présentent sous la forme d’un bracelet (en néoprène, polyéthylène, polyuréthane, etc.) sur lequel est libéré un dispositif (plaque ou capsule) qui dégage un mélange d’odeurs, de composition variable selon les marques commerciales, le plus souvent combinant des produits chimiques volatils avec des huiles essentielles dérivées de plantes.

Seuls les bracelets contenant du DEET et/ou de l’IR3535 peuvent avoir un certain effet répulsif dans les pays aux climats tempérés. Idéalement, il faut en porter un à chaque poignet et à chaque cheville.

Cependant, tous ne sont pas recommandés par le Haut Conseil de la santé publique dans les zones tropicales, où les moustiques porteurs de maladies sont répandus en raison de leur efficacité insuffisante (Source 3). Un rapport de toxicologie publié par l’Anses en novembre 2019 met également en évidence le phénomène d’irritation cutanée et/ou oculaire. « D’après ces constats, compte tenu des dangers liés à certains ingrédients et de l’absence d’évaluation de la sécurité et de l’efficacité de ces dispositifs, leur utilisation est interdite chez les nourrissons et les jeunes enfants », précise l’Anses. (Source 4).

Solution naturelle : la citronnelle, plante anti-moustique par excellence

Solution naturelle : la citronnelle, plante anti-moustiques par excellence

Si vous ne souhaitez pas utiliser de produits chimiques, vous pouvez vous tourner vers des répulsifs naturels. La citronnelle est un excellent anti-moustique. Plusieurs tests en laboratoire montrent que l’huile essentielle de citronnelle appliquée sur la peau protégerait pendant deux à huit heures, selon la dose et le type de moustique.

Pourquoi Parce qu’il contient du citronellol et du géraniol, deux molécules actives qui perturbent naturellement le système nerveux de ces insectes, ils préfèrent s’en éloigner. Cependant, attention, son utilisation est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans.

Vous pouvez également utiliser des bougies à la citronnelle ou des vaporisateurs d’essences de plantes (géraniums ou citronnelle) pour disperser le parfum. L’huile d’eucalyptus citronné serait également un bon répulsif.

Dans la vidéo : Aromathérapie : huiles essentielles contre les tiques et les moustiques

En vidéo : Aromathérapie : les huiles essentielles anti-tiques et moustiques

Le risque de développer une maladie grave après une morsure est encore plus élevé sous les tropiques. Certains moustiques exotiques sont plus actifs le soir ou la nuit, comme l’anophèle, qui transmet le paludisme. D’autres attaquent du matin au soir, comme un moustique tigre.

Avant de partir pour une zone à risque, prenez rendez-vous avec un médecin ou lors d’une consultation « voyageurs » (aéroports, Institut Pasteur, hôpitaux).

Enfin, votre médecin peut vous prescrire certains médicaments pour prévenir le paludisme. Attention : certains peuvent provoquer des réactions cutanées au soleil, par exemple DoxyPalu : ils doivent être associés à une crème solaire d’indice 50 et de préférence le soir. D’autres, comme Lariam, font polémique en raison d’effets secondaires graves (cauchemars, crises d’angoisse, etc.).

Moustiques : Les Français utilisent des produits… avec une efficacité variable

Moustiques : les Français ont recours à des produits… à l’efficacité disparate

Comment les Français envisagent-ils leur prévention contre les moustiques ? UFC-Que Choisir a souhaité répondre à cette question en envoyant un questionnaire à ses abonnés via sa newsletter, qui a généré pas moins de 5 000 réponses (Source 5). Répulsifs cutanés, diffuseurs électriques, huiles essentielles, insecticides, bougies parfumées, pièges à moustiques, spirales, moustiquaires… L’organisation s’est surtout intéressée aux moyens de protéger ses clients et les réponses montrent qu’aucune méthode n’est uniforme.

Mais le moyen que l’UFC-Que Choisir juge le plus efficace pour se protéger des moustiques, à savoir la moustiquaire, est au bas du paquet : seuls 3 % des participants l’utilisent. De même, les spirales brûlent (3 %), « mais efficaces en extérieur », estime l’organisation. Les recherches montrent ainsi que les préférences entre UFC-Que Choisir et ses clients sont très différentes. Cette dernière place les bougies parfumées et les huiles essentielles devant les dispositifs que ses experts jugent les plus efficaces, les moustiquaires et les spirales (partie basse de l’échelle), alors que l’efficacité de ces méthodes « naturelles » est évaluée par l’organisme comme moyenne ou zéro. Néanmoins, ils s’accordent sur un point : les LED et les ultrasons sont mal notés, ce qui correspond aux résultats des tests menés par l’UFC-Que Choisir, qui « ne sont pas vraiment flatteurs pour ce type de produit ».

La moustiquaire, une solution efficace pour éloigner les moustiques la nuit

Cette technique vous permet de dormir avec les fenêtres ouvertes et vous n’avez pas à vous couvrir en été. Assurez-vous d’en avoir un assez grand pour couvrir tout le lit ou adapté à votre tente si vous faites du camping. Vérifiez régulièrement que la toile est intacte, sans trous, et que vous ne la touchez pas pendant votre sommeil car les moustiques peuvent vous piquer à travers. Vous pouvez également recouvrir les cages ou chenils de vos animaux de compagnie, ainsi que la poussette et le lit de votre bébé.

« En termes de comportement préventif, on réussit à porter des vêtements couvrants (46%, première place sur l’échelle), avant d’éviter l’extérieur, surtout le soir (38%) et d’utiliser une moustiquaire (22%). »

Mais l’UFC-Que Choisir regrette à nouveau que la méthode la plus efficace contre les piqûres de moustiques semble peu connue dans ce domaine également. Selon elle, « seulement 8% des participants vident régulièrement les bidons d’eau, alors que ce sont les nids à moustiques les plus adaptés ».

À Lire  Derrière, le hashtag #mediterraneandiet, souvent trompeur