Restauration rapide : Selon une étude, la qualité nutritionnelle des menus enfants se dégrade

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Selon l’Anses, près de 50 % des enfants et 60 % des adolescents mangent au moins une fois par mois au fast-food. [Unsplash/Carles Rabada]

Publié le

29 novembre 2022 à 12:39

Actualisé

29/11/2022 à 12:43

Dans une étude publiée lundi 28 novembre, l’association de consommateurs met en garde contre un apport calorique excessif dans les menus enfants des fast-foods.

« L’équilibre alimentaire est possible dans la restauration rapide », affirme l’association de défense des consommateurs Consommation Logement Cadre de Vie (CLCV). Le problème : Les options saines sont souvent rejetées, surtout par les jeunes. Dans une étude publiée lundi 28 novembre, l’association alerte sur une dégradation de la qualité nutritionnelle des menus proposés aux enfants et aux jeunes.

Elle a étudié l’offre des 7 plus grandes chaînes de restauration rapide : McDonald’s, Burger King, Quick, KFC, Subway, Brioche Dorée et O’Tacos. La CLCV s’est penchée sur les informations nutritionnelles fournies par ces spécialistes afin de calculer les teneurs en calories, matières grasses, sucres et sel des différents menus proposés. Ces données ont ensuite été comparées aux valeurs nutritionnelles de référence de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le taux d’obésité chez les enfants en hausse

– CLCV (@clcvorg) 28 novembre 2022 Lire aussi : Décès de la chef Cynthia Marcotte : « C’est pire que de perdre ma copine ».

Au total, l’enquête porte sur une cinquantaine de recettes toutes marques confondues. L’analyse des données a été divisée en trois catégories d’âge : 4-7 ans, 8-11 ans et adolescents (12-18 ans). Pour chacun d’eux, la CLCV a identifié le menu « allégé », le plus sain, le menu « intermédiaire » et le menu « gourmand », le plus calorique.

À Lire  Health First : Alimentation durable à l'hôpital

Les formules légères conçues pour les enfants et les adolescents consistent généralement en un hamburger ou un sandwich avec une boisson à faible teneur en sucre, une portion de légumes et une portion de fruits. Selon les recherches, ils apportent en moyenne 18% des apports caloriques quotidiens, mais sont très rarement choisis par les jeunes consommateurs.

Pour eux, « fast food rime avec frites et soda », s’inquiète l’association. Ces versions « gourmandes » des menus enfants sont trop caloriques, grasses, salées et sucrées. Selon les calculs du CLCV, « ils représentent en moyenne 54% de l’apport calorique journalier pour un enfant de 5 ans, 46% pour un enfant de 9 ans et 59% pour un adolescent ». Ou « bien plus que les 34 % que couvre habituellement le déjeuner ».

Voir l’article :
L’école a commencé il y a quelques semaines et pourtant votre fils…