Retraités : 5 conseils pour réduire les charges immobilières

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les coûts immobiliers peuvent être réduits pour les seniors (Crédit photo : GettyImages)

Le passage de la vie active à la retraite s’accompagne d’une baisse de revenus. Confrontés à une perte de pouvoir d’achat, de nombreux retraités cherchent des solutions pour conserver leur train de vie habituel. Le logement constitue un levier important. En effet, il est possible d’en tirer profit pour générer des revenus et subvenir aux dépenses quotidiennes. Déménagement, location, viager… découvrez 5 astuces pour diminuer vos charges immobilières.

1. Vendre pour déménager et acheter un logement plus petit

L’anticipation et la préparation sont les clés d’une retraite réussie. Le logement est un levier important de l’organisation économique de cette période. C’est en fait le poste le plus important dans les dépenses des ménages. A voir aussi : Le prix de l’assurance incendie augmente en janvier : 5 conseils malins pour réduire votre prime. Être propriétaire à part entière au moment de la retraite est donc un grand atout. Une suppression du loyer à payer ou le remboursement d’un emprunt permet en effet de réduire les charges fixes. Il est donc recommandé d’investir dans la pierre le plus tôt possible.

A l’inverse, certains jeunes retraités choisissent de vendre leur logement. En fait, la retraite est souvent le moment idéal pour réduire les effectifs ou même pour passer d’une maison à un appartement. Après que les enfants aient quitté le nid familial, ils ont quitté leurs chambres, laissant un espace inutilisé. En vendant votre maison, vous utilisez ces mètres carrés inutiles, car ils vous rapportent de l’argent. La vente de votre bien peut être mise à profit pour investir dans un nouveau bien, d’une taille adaptée à la nouvelle composition de votre foyer. De plus, la retraite représente une opportunité de quitter une ville où les prix de l’immobilier sont élevés pour un bien moins cher.

À Lire  Escalade Covid pour les chefs d'entreprise

Lorsque vos revenus sont insuffisants pour couvrir diverses dépenses, il est financièrement avantageux de réduire la surface habitable de votre logement ou de changer de région :

Il peut également être judicieux d’investir le capital de la revente de votre maison dans des produits financiers plutôt que dans l’achat d’une nouvelle propriété. Lors de la location, cependant, vous devez payer un loyer chaque mois. Cela peut représenter une part importante de votre budget. Aussi, prenez le temps de faire des simulations réalistes avant de sauter le pas.

2. Louer votre résidence secondaire pour vous dégager un complément de revenus

Lorsque vous êtes propriétaire d’une résidence secondaire, la mettre en location vous procure un revenu mensuel supplémentaire. Plusieurs options s’offrent à vous selon la localisation et la configuration du bien :

3. Louer une pièce de votre logement: complément de revenus et défiscalisation

Vos enfants ont emménagé sous leur propre toit, leur ancienne chambre est inoccupée et la maison est pleine d’espace inutile. Pourquoi ne pas louer une chambre d’amis dans votre maison ? En effet, de nombreux étudiants ou jeunes actifs peinent à trouver un logement en raison d’un budget limité et de la tension immobilière qui fait grimper les prix. Ces jeunes peuvent choisir de louer une chambre chez l’habitant. Dans ce cas, selon la configuration de votre logement, certaines pièces peuvent être partagées : la cuisine, la salle de bain, les toilettes… Cette solution peut vous permettre de continuer à vivre chez vous tout en générant un complément de revenu stable. De plus, les revenus provenant de la location d’une partie de votre résidence principale peuvent être exonérés d’impôt sur le revenu. Pour cela, trois conditions s’appliquent :

Lors de la location d’une chambre dans votre résidence principale à Paris, par exemple une chambre meublée d’une superficie de 15 m², le loyer mensuel hors charges ne doit pas dépasser 240 euros ((192 x 15)/12), soit revenu non imposable de 2 880 euros par an. Lorsque le montant annuel de vos loyers perçus dépasse ce montant, vous êtes redevable de l’impôt.

À Lire  Prenez soin de vous et de votre famille avec les bons contrats d'assurance !

Les avantages de la colocation intergénérationnelle

Sur le plan humain, la colocation entre générations rompt la solitude quotidienne, tant pour les personnes âgées que pour les étudiants. De plus, le senior bénéficie d’une présence et d’une aide pour de petits services : bricolage, courses, etc. Cette aide peut permettre de prolonger le séjour à domicile. L’expérience est ainsi particulièrement riche sur le plan humain en favorisant l’échange, le partage et la solidarité.

La « colocation intergénérationnelle » réunit un jeune et un senior sous le même toit. Il se développe dans le contexte actuel. Ce type d’arrangement est avantageux pour les deux parties. D’un point de vue économique, l’espace mis à disposition permet au jeune de trouver un logement à un prix raisonnable. Ces derniers peuvent bénéficier d’un logement plus spacieux ou encore d’une maison avec jardin. C’est aussi parfois l’opportunité d’habiter un quartier plus proche de votre école, ce qui aurait été inabordable en temps normal, et de réduire votre temps de trajet. De son côté, le senior perçoit un loyer qui lui permet de compléter sa retraite. Depuis la loi Elan de novembre 2018, il est possible de conclure un contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire, qui offre à la fois au bailleur et au locataire la possibilité de percevoir l’allocation personnelle de logement (APL).

4. Céder votre bien en viager pour en tirer profit tout en continuant à y vivre

ce

vie

À savoir

5. Faire une donation avec charge à vos enfants ou à un acheteur

permet au propriétaire de transférer la nue-propriété de sa propriété tout en conservant le droit d’y habiter à vie. En échange de ce droit d’usage et d’occupation, l’acquéreur du bien bénéficie d’une remise sur le prix de vente. Elle est calculée en fonction de l’âge du vendeur et du prix du bien vendu.

Voir l’article :
Les utilisateurs de trottinettes électriques sont de plus en plus nombreux, la…