Reynès : le voyage de la mule et d’Emma

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Ils sont partis à l’aventure au bord de la route. Très bonne expérience.

Emma est une jeune femme intrépide. Voyager avec un troupeau de mules n’est pas facile. Il en a fait l’expérience (lire notre numéro du 16 juillet). Mais l’expérience, alliée aux sages conseils de Jean-Pierre, l’avait fortifiée, et si elle n’avait pas voyagé loin, Emma resta en Ariège.

Complicité

De Reynès à Montbolo, après plusieurs déviations, Olive et eux traversent le col de la Palomera, descendent la vallée de la Lentilla via Valmanya et Ballestavy pour rejoindre Prades. Ceci pourrez vous intéresser : Un événement sportif mais pas qu’à Chaumont (52). De là, ils rejoignent le Col de Jau, contournent vers l’Aude par le plateau de Sault et posent enfin leurs sacs et sacs à dos sur le Camurac.

De rencontre en étape, sa route croise Patricia qui voyage elle aussi avec sa jument, une haflinger comtoise et lui confie Cannelle pendant un mois. Les deux « gossips » s’entendaient très bien. Olive apprécie beaucoup la présence d’autres animaux. Emma a mené la jument dans une fente et Olive a suivi avec aisance, s’arrêtant de temps en temps pour paître et chassant à un rythme lent.

Heureusement, certaines aventures d’absentéisme finissent bien. « Un jour, ils ont décidé de partir. Il leur a fallu toute la journée pour les retrouver ! ».

Emma, ​​avec sa charmante personnalité, n’a eu aucun mal à trouver une cage ou un toit pour dormir. Cependant, il envisage de se procurer une clôture solaire légère, car il n’aime pas attacher Olive aux arbres. Et comme dormir à la belle étoile est amusant l’été, mais plus doux quand il fait froid, Emma et Olive passeront l’hiver au centre équestre L’aventure sans frontières à Céline qui les accueille. Emma y sera employée et pourra parfaire sa maîtrise du comportement du cheval.

À Lire  Bien-être : l'association Les voix d'Isis voit le jour à Cabestany

Ceci pourrez vous intéresser :
Plusieurs personnes partagent leur nouvelle tendance sur TikTok : dormir avec du…

Repartir

« Avec mes économies, je vais acheter un cheval Mérens. Marcher c’est bien, mais si je sais monter, c’est encore mieux ». Le chargement massif d’Olive attire parfois l’attention des gens. Emma explique : « J’ai regardé le poids, j’ai une balance à crochet et le sac à dos est parfaitement équilibré. Olive est très sympathique, elle a du caractère et n’a peur de rien : traverser des villes, des ponts, des rivières, rien ne l’arrête. sécheresse et j’organise des voyages. autour de l’herbe et de l’eau. Nous avons créé un lien très fort. Quand je l’ai appelé, il est venu rapidement. J’ai eu beaucoup de chance. Le destin m’a amené ici pour apprendre beaucoup de choses. Je pars en mars et je prévois de faire plus de kilomètres l’année prochaine ».

Avec l’Italie toujours au centre de l’attention…

JO-2024 : un rapport pour le bien-être des chevaux recommande moins de fouetter
Sur le même sujet :
Peu de battues en compétition et de l’herbe à volonté. C’est ce…