Rouen Rencontre avec Maxime, un passionné : « Un aquarium, c…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Passionné d’aquariums, Maxime Pollet est membre de l’Association des Aquariums de Rouen (Seine-Maritime) depuis 2019. Il a constaté que les membres étaient aussi excités que lui.

C’est une passion qui peut sembler inhabituelle à première vue. Mais il a de nombreux aspects, dont des perspectives esthétiques, ainsi qu’un profond respect de l’équilibre environnemental. A 25 ans, Maxime Pollet est aquariophile. Autrement dit, il est passionné par les aquariums. Il en a trois chez lui, qu’il entretient au quotidien et observe avec la même envie.

Tous les jeudis à partir de 17 heures, ce chef, qui travaille à Grand-Couronne, se rend à l’Association Aquarium de Rouen, qui est basée au Centre socio-culturel Simone Veil de Rouen. Avec Pascal Frier, président de longue date du club, et d’autres membres, il partage sa passion, échange et reçoit des conseils pour améliorer ses aquariums.

« Au début, j’y allais surtout pour chercher des informations. J’étais excité à ce sujet pendant très longtemps. Et puis j’ai vu qu’il y avait une bonne ambiance… et de bons plats, et je suis resté », confie celui qui est membre à part entière depuis 2019 avec le sourire.

« J’ai appris à faire un aquarium équilibré »

Le principe du club est simplement l’échange. Partager les connaissances sur les poissons et leur milieu naturel. Lire aussi : Biodiversité : des conseils pour la protéger à notre échelle. Car pour ces aquariophiles, un bon aquarium est un aquarium qui reproduit fidèlement un biotope (un milieu typique d’un lieu géographique bien précis, ndlr). Il y a six aquariums dans les locaux du club et chacun a sa propre spécialité. Le type de végétation, les rochers, les poissons, l’acidité et la température de l’eau, tout doit être calculé.

À Lire  5 meilleures races de chats plats

« On trouve beaucoup de choses sur Internet, mais on est souvent mal renseigné. Le club vous permet d’aller au-delà. Il y a des conseils pour respecter au mieux les poissons et leur milieu naturel », insiste Maxime. Et d’ajouter : « J’ai appris à faire un aquarium équilibré. »

Un aquarium équilibré doit également être esthétiquement équilibré. « Il y a un côté décoratif, avec la disposition des plantes et des rochers », note-t-il. Cependant, sa passion n’entre pas dans le cadre de « l’aquascaping », qui est une forme d’art axée uniquement sur l’aspect esthétique de l’aquarium.

Comment créer une race de chat ?
Sur le même sujet :
Ceux-ci comprennent la diarrhée et des vomissements fréquents. Dans les cas les…

« Un tableau vivant »

Avec trois aquariums, Maxime a fort à faire. Mais ça apaise. « Il n’y a pas besoin de faire autant d’entretien. Les plantes poussent et se nourrissent naturellement avec les nutriments qui se trouvent dans l’eau. Je n’ai pas de filtre car les plantes s’en occupent. Il y a une autorégulation. »

Sa seule action requise est de nourrir ses poissons… et parfois de faire un peu de ménage. Le reste du temps il en profite pour observer le comportement de ses petits compagnons. « L’aquarium est un tableau vivant », souligne-t-il.

Passionné, Maxime s’investit dans son club, ce qui lui a permis d’aiguiser son attrait pour les aquariums. Ainsi, pour les 50 ans de l’association, avec les autres membres, le dimanche 10 octobre 2021, il organise une « maison de la pêche » dans les locaux du club. L’occasion de rencontrer des passionnés d’autres horizons pour échanger poissons, matos… ainsi que de précieux conseils.

À Lire  Quelles sont les utilisations du CBD chez les animaux ?

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre 76actu dans l’espace Mes actualités. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

la race de chat la plus mignonne de toutes
A voir aussi :
Nous partageons avec vous une liste des races de chats que nous…