Rouens. Bonbons, produits CBD… Votre nouvelle animalerie

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Ancien bar à chats situé rue Cauchoise à Rouen, le Déli Cat est devenu une boutique de produits pour chiens et chats à partir du 3 août 2021. S’adapter à la crise.

Par Mathieu Normand

Envoyé le 5 septembre 21 à 17:10

Le mardi 3 août 2021, une nouvelle aventure a commencé pour Deli Cat. L’ancien bar à chats de la rue Cauchoise est devenu une boutique de produits pour chiens et chats. Le style du bâtiment, dans lequel la gérante Anne de la Fonchais avait beaucoup investi, est resté le même, confortable et charmant.

Plus de pensionnaires, mais une petite mascotte

Plus de pensionnaires, mais une petite mascotte

Le panneau est toujours là, comme la barrière qui empêche les chats de sortir dans la rue, ou le bar et la machine à café. « Les gens viennent encore prendre un café, m’appeler, me parler de leur chat adopté ici. La vocation du lieu, en revanche, a changé. En plus de s’être ouvert à une nouvelle communauté, celle des chiens, vous pouvez désormais trouver toute une gamme de produits soigneusement sélectionnés pour les animaux.

Les anciens pensionnaires, confiés à l’établissement par une association jusqu’à leur adoption, ont trouvé un nouveau foyer. Seul demeure Simon, la mascotte de cette nouvelle boutique. « J’ai eu ce petit chat très malade il y a environ trois semaines avec un coryza assez sévère. Voir l’article : Fait divers : Son chien est mort empoisonné lors d’une promenade dans un vignoble à Vertus. J’ai décidé de le garder car il donne un peu de baume au coeur dès le départ des chats. Il reste au magasin toute la journée. Le soir, je la ramène avec moi. »

À Lire  Assister les animaux isolés lorsque leur propriétaire n'est pas présent

Pour s'occuper des animaux de compagnie, la charge mentale incombe aussi aux femmes
Sur le même sujet :
MAISON – Après tout, s’occuper d’une portée ou acheter des produits laitiers…

Des produits originaux

Des produits originaux

En plus d’arrêter tous les passants qui le voient depuis la rue, ce chat teste et expérimente les produits du magasin. Fontaine à eau, hamac, vasques, coussins anti-stress, ponts suspendus, passerelles, tipis personnalisables réalisés par un établissement et service d’aide à l’emploi (Esat) à Falaise, bonbons, jouets, détritus de créateurs, colliers, nourriture… il y en a tant faire!

« J’ai fait une sélection avec des produits à la fois confortables et originaux, pour tous les budgets, qui se démarquent de ce que l’on trouve dans les animaleries traditionnelles », précise Anne de la Fonchais. Des marques alimentaires saines, sans additifs et sans céréales. Elle a un don pour les animaux de compagnie et s’appuie sur son expérience pour guider les clients selon leurs besoins.

Accès facile au THC hospitalier : l'herbe sera-t-elle verte ?
A voir aussi :
Les médecins délivrant une ordonnance pour des produits dont le taux de…

Le retour du bar à chats, un jour ?

Le retour du bar à chats, un jour ?

L’offre pour les chiens n’est pas en reste non plus. Une barre chocolatée leur permet de les tester sur place avant d’acheter. En plus des bretelles, colliers, bandanas, jouets et objets du quotidien, ils ont aussi droit à une gamme de produits CBD.

La décision de changer d’activité n’a pas été facile pour Anne de la Fonchais. Elle a dû s’adapter pour faire face à la crise sanitaire : « Nous avons été fermés pendant sept mois. Avec les fortes restrictions mises en place par la suite, il aurait fallu réduire la jauge d’accueil alors que nous disposions déjà d’une petite capacité de 25 places. Sachant que l’aide s’arrêterait un jour, il serait compliqué de la rouvrir. Et puis je n’étais pas trop pour que les animaux passent d’une main à l’autre alors que le virus circulait encore. »

À Lire  Traverser la frontière cet été L'ASFC avise le long week-end de la fête du Canada et du jour de l'indépendance de faciliter les déplacements

Elle a dû se séparer d’un salarié pour poursuivre seule l’aventure. Même si la période a été dure sur le plan moral, cette nouvelle aventure lui permet de continuer à occuper ce lieu de charme installé dans un immeuble classé. De nombreux amoureux de l’endroit y passent encore, pensant y trouver le bar. « Il faut du temps pour que la transition se fasse. Et puis, si les conditions s’améliorent, je n’exclus pas de rouvrir le bar à chats. »

Voir l’article :
Dans la matinée du lundi 25 avril, les élèves d’un lycée de…