Saint-Pierre-d’Eyraud : inauguration d’une maison de retraite

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Auteur J.B. Publié le 29/07/2022. à 18:11 Mis à jour le 29.07.2022. à 18h28.

Le presbytère de Saint-Pierre-d’Eyraud abrite aujourd’hui une maison de retraite. Il a été inauguré officiellement le samedi 9 juillet. « Le pari était de taille lorsque nous avons décidé avec la Mairie de restaurer ce presbytère. Il a fallu convaincre sur la faisabilité d’un projet quasi avant-gardiste, qui est confié à peu de communes. Nous avons pris exemple sur Jean-Jacques Gendreau, le maire de Parcoul ! » a admis, en introduction, Jean-Pierre Faure, conseiller municipal.

Il a salué les efforts de la commission sociale municipale dirigée par Maryline Communal et Brigitte Valade, la première adjointe, ainsi que tous les acteurs impliqués dans cette réalisation, et la plupart des actions ont été attribuées à des entreprises locales. Citant le centre de formation de Bergerac, l’IDC-Pro ou encore l’Institut de Développement des Compétences Professionnelles du BTP, le maire a souligné : « Je tiens à souligner la participation des jeunes en recherche d’orientation et d’insertion qui, avec leurs formateurs, refait l’intérieur : cloisons, électricité, arrivée d’eau, tomettes, faïences murales. »

Cette maison d’hôtes dispose de trois chambres au rez-de-chaussée, pour un couple et deux célibataires. Au premier étage, les époux Casse, managers mosellans, ont été sélectionnés parmi plusieurs candidatures.

D’un coût total de 435 000 euros, le projet a reçu des subventions de l’État (50 000 euros), des subventions du Conseil régional (40 000 euros) et du Département (50 000 euros), 7 000 euros de la Mutualité sociale agricole (MSA) et 5 000 euros de la communauté urbaine de Bergerac (CAB).

Après le maire, d’autres personnes présentes ont pris la parole : le sous-préfet, les conseillers départementaux et le conseiller régional Christophe Cathus. Le vice-président du Conseil régional, en charge des personnes âgées, Michel Lajugie, spécialiste du monde agricole et rural, a insisté sur le fait que « les personnes âgées veulent vivre comme chez elles, voire en institution, et au plus près que possible dans leurs foyers. dans leur famille.