Salon-de-Provence, le cri de l’animal adoré : « Arrêtez le génocide en partant tous les étés ! »

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Alain Bashung la chantait il y a plus de 40 ans : « …c’est comme cet homme qui veut que je m’occupe de moi et qui abandonne son chien en Espagne en août… » Rien de nouveau, rien de nouveau. ‘acceptable. La simple rencontre avec Arkos devrait convaincre qu’il y a toujours une solution quand on est « gêné » par un animal, et que cette solution n’est jamais la souffrance animale. Arkos est en convalescence au refuge SPA de Salon-de-Provence après avoir perdu 17 kilos. Squelette, terrorisé par la lumière, Arkos a d’abord été victime d’un abandon sauvage. Il faisait partie de la cohorte des animaux errants. Le chien a été recueilli et a poursuivi son chemin depuis la croix en étant adopté par une personne qui s’est avérée être un tortionnaire et a laissé l’animal seul, sans assez de nourriture. La SPA a porté plainte et vient de sauver la peau d’Arkos, désormais en rémission depuis des semaines.

Philippe Adam est président de la SPA Salon-de-Provence, qui voit passer chaque année 1 400 animaux sur son hectare et qui agit pour le compte d’une trentaine de communes sur une zone de chalandise de 300 000 habitants. « Abandonné toute l’année avec un pic en été. Et ça s’aggrave chaque année. Depuis trois mois, un boom des divorces nous a vus voir une explosion des ‘abandons officiels’. – Des couples se débarrassant de l’animal. Sur eux au moins des choses la bon, ils paient un peu d’argent, nous fournissent les papiers et donnent une chance à l’animal. Enfin, moi, j’ai du mal avec ça. Quand on divorce, on n’abandonne pas ses enfants ! » payer également pour l’incarcération de Covid-19. Enfermés chez eux, de nombreux Français ont pallié le manque de vie sociale en achetant un animal. La vie normale revient et on se rend compte que, oui, un animal, il faut en prendre soin et ce n’est pas gratuit. D’où la tentation de la trahison, de l’abandon.

L’horreur absolue

L'horreur absolue

Philippe et la centaine de bénévoles du site du Salon ne veulent pas oublier et pardonner l’arrivée d’un chien il y a un an et demi. « Ligoté au milieu de la forêt, sans eau, loin des routes. Il y avait la volonté de le tuer, de le faire souffrir. Ça me révolte ! » los Philippe, serrant les poings. Lire aussi : Expérimenter le cannabis médical : le CBD pour soigner les enfants épileptiques. Horreur absolue. « Je pense à ce caniche de 14 ans, enfermé dans un sac poubelle vivant ! Heureusement, un habitant de Salon l’a entendu et l’a libéré. ​​La personne voulait qu’il se fasse écraser par le camion poubelle. Une abomination ». Ces deux victimes ont été secourues et adoptées. Les Inhumains n’ont jamais été retrouvés, jamais punis, malgré les plaintes de la SPA.

À Lire  Où en est l'actualité du CBD en France ?

Animal, des aides à la santé incroyables
Lire aussi :
Les interactions avec les mammifères à quatre pattes, mais pas que, aident,…

Peines alourdies… mais pas appliquées 

Peines alourdies... mais pas appliquées 

Depuis l’année dernière, quiconque abandonne ses animaux dans la nature risque une amende plus lourde et une peine de prison. Jusqu’à 3 ans et 45 000 euros. Abandonné sur la voie publique, avec circonstances aggravantes, le prix s’élève à 4 ans et 60 000 euros. Si l’abandon entraîne la mort, l’auteur risque 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Amer, Philippe Adam est catégorique : « Ces sanctions ne sont jamais appliquées. Il y a sans doute d’autres priorités dans la délinquance… » Marie-Hélène, motarde au grand coeur, est sur la même longueur d’onde. Elle vient de garer sa grosse voiture sur le parking de l’animalerie « Zone Animale » à Salon-de-Provence pour subvenir aux besoins d’un de ces animaux abandonnés qu’elle recueille régulièrement : « Ceux qui abandonnent savent qu’ils n’abandonnent pas ». « Je ne risque rien. Alors ils se balancent. L’animal est un jouet. Quand tu es fatigué, lâche-le. C’est consommable. Un réflexe de notre temps, malheureusement ! »

A l’heure de la grande désolation de l’été, les amoureux des animaux sont aussi rebelles que pessimistes. Que devons-nous faire ? « Un permis pour posséder un animal », imagine Fabrice. Sauf qu’il y a du trafic avec des animaux sans puce, notamment des chiens de combat dans les villes de Marseille, ou des maîtres éhontés peu disposés à débourser plus de 1 000 euros pour un chien. C’est la solution pour Michael qui livre des sacs de croquettes pour chiens : « Il faut se battre pour qu’il n’y ait que des fermes qui vendent des animaux à des prix justes. Même si on veut ‘donner’ un animal, il faut compter. Rien n’est gratuit et surtout pas un animal ! Un homme qui paie 1 500 euros pour une race qu’il adore, je vous garantis qu’il n’abandonnera pas son chien ».

À Lire  Pourquoi les chats détestent-ils l'eau alors qu'ils savent parfaitement nager ? Vous connaîtrez enfin la réponse ! - wk-vet.fr

Certains propriétaires d’animaux proposent des explications, mais ne se trompent jamais. « Les hôtels et les plages devraient accepter les animaux. Ils ne sont pas plus sales que les gens ! » Nicole tient en laisse son imposant labrador : « J’ai du mal à trouver une pension de trois jours pour mon chien. C’est complet et c’est très cher. Mais je vais la trouver ! »

Pourquoi les animaux sont-ils bons pour notre santé ?
Lire aussi :
& # xD;Les animaux de compagnie sont de véritables alliés pour notre…

On n’abandonne pas un enfant !

On n'abandonne pas un enfant !

La comparaison peut choquer ceux qui ne sont pas très sensibles à la cause animale. La réflexion revient le plus souvent lorsque l’on évoque ces vacances d’été désertes : « On n’abandonne pas un enfant ! Marie, la trentaine, les appelle des « bébés », deux infirmes adoptés « totalement bâtards » à la SPA. « Ils sont déjà tellement traumatisés que je ne les quitte jamais. Ma voiture est équipée. On y va avec ou on n’y va pas. Avec le recul, je comprends ceux qui sont débordés et se disent qu’ils ne peuvent pas. Je leur demande un « abandon de classe » entre guillemets, dans les lignes. Pas d’animaux attachés en pleine nature ou agités au-dessus de la porte de la SPA. Ils viennent à la SPA, ils prennent leur bêtise, ils paient, ils laissent une chance à l’animal de avoir une vie et ne pas s’en sortir ».

CBD ESSENTIEL : Votre choix naturel
Ceci pourrez vous intéresser :
Découvrez la qualité CBD VITALCBD VITAL s’est différencié de ses concurrents par…