Scandale. Chirurgie esthétique, fantasmes, fraudes et…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les standards et normes de beauté ont évolué considérablement au cours des dernières décennies. De nos jours, il ne suffit plus d’être belle/beau. A l’époque actuelle, tout le monde veut atteindre la perfection physique, quel que soit le prix à payer.

Dans cette recherche et compétition de la beauté parfaite, il arrive que certaines personnes perdent leur frange, alimentant ainsi une véritable obsession pathologique sur une ou plusieurs parties de leur corps. A voir aussi : La piste noire du Rhum. Arrivée d’Armel Le Cleac’h, Banque Populaire XI.

Injections, Botox, lifting, augmentation ou réduction mammaire, Hollywood Smile, greffe de cheveux, fausses fossettes… Le client (patient) a l’embarras du choix. A cause d’eux, les chirurgiens plasticiens se livrent une féroce compétition pour attirer le plus de monde possible, sachant que la meilleure chirurgie n’est pas le droit des riches. Les grandes villes marocaines ont maintenant des cliniques opérant dans ce domaine, offrant des prix abordables.

Il convient toutefois de noter que la chirurgie esthétique n’est pas sans risque et peut entraîner des complications graves ou mineures. De nombreux cas de décès pendant ou après une chirurgie plastique sont causés par une négligence médicale. Ces dernières années, des accidents mortels ont été enregistrés à Casablanca et Rabat, mettant en cause des chirurgiens plasticiens.

Récemment (avril 2022), une affaire de fraude a dévasté la communauté médicale marocaine. La personne qui a causé cette infraction n’est autre que le Dr. Hassan Tazi. Surnommé « le médecin du pauvre » ou « le sorcier du collier de peau », il pratiquait une magie d’un autre genre. Il a été arrêté, lui et son épouse, au centre pénitentiaire d’Oukacha à Casablanca, Dr. Tazi est accusé d’avoir pris des photos de patients de familles nécessiteuses avant d’utiliser ces photos pour collecter d’énormes sommes d’argent grâce aux dons d’associations caritatives.

À Lire  CBD : les industriels demandent une concertation gouvernementale

Parmi les autres accusations portées contre le célèbre chirurgien esthétique figurent la formation d’un gang criminel et la traite des êtres humains, la falsification de factures et de dossiers médicaux, le détournement de fonds et l’extorsion. S’il est reconnu coupable, le Dr. Tazi se met en grand danger.

Ce scandale a alerté les autorités gouvernementales, qui veulent mettre en place les mesures nécessaires pour barrer la route aux profiteurs qui n’éprouvent aucune honte à utiliser la faiblesse physique ou mentale, ou l’ignorance d’une personne pour servir ses intérêts.

Plus, l’histoire du Dr. Tazi devrait nous interpeller, nous tous, sur le fait que la diversité des morphologies montre l’apparence des personnes. Certes, il n’est pas toujours facile d’accepter la forme humaine lors de l’oppression de l’image. Cependant, continuer à vouloir se changer en quelqu’un d’autre a non seulement des conséquences psychologiques, mais aussi des conséquences physiques graves, voire mortelles.

Voir l’article :
Dans la Story de son compte Instagram, Capucine Anav (TPMP) a confié…