Schiliger investit en Alsace dans le bois pour la construction

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Le fabricant de panneaux de construction en bois Schilliger a lancé un investissement de 28 millions d’euros à Volgelsheim (Haut-Rhin) qui lui permettra de décupler sa capacité de production. La nouvelle unité de production automatisée de panneaux de construction multicouches (PMC) sera opérationnelle en juillet 2023. Au terme de cet investissement, cette filiale française d’une entreprise familiale suisse, présente en Alsace depuis 1999, pourra produire un million de mètres carrés de panneaux.

« Il y a suffisamment de forêts et de matières premières dans le Grand-Est. Mais la région manque de capacité de coupe, de capacité de transformation et de charpentiers. Nous répondons en partie à ce besoin », promet Stéphane Muller, directeur général de Schilliger Wood. Le chiffre d’affaires de cette entreprise (120 salariés) était de 54 millions d’euros en 2021, avec une augmentation attendue de 20% pour l’exercice 2022. Sa zone de chalandise s’étendait à toute la France, avec des immeubles emblématiques ou des gratte-ciel (jusqu’au R+13) construites en bois à Nice, Paris, Bordeaux et bientôt à Rennes.

Marché en croissance

Dans le Grand-Est, le marché de la construction bois est en croissance. Lire aussi : Porsche dépasse Volkswagen en tant que constructeur automobile…. Le secteur a retrouvé de l’élan après plusieurs années marquées par les crises sanitaires des forêts (épidémies de scolytes) et du Covid.

Le Fibois, le syndicat professionnel qui fédère cet écosystème, a recensé 194 entreprises présentes sur le marché de la construction bois dans le Grand-Est. L’effectif cumulé est de 3 250 salariés pour un chiffre d’affaires de 605 millions d’euros en 2020. « Le marché se développe à court terme car la fin du confinement a relancé le logement, au sens large. en ligne avec les attentes de l’entreprise de réduction de l’empreinte carbone. Enfin, la mise en place de la réglementation ENR 2020 positionne le bois comme l’un des principaux matériaux de construction », résume Sacha Jung, délégué du bureau régional de Fibois Grand-Est.

À Lire  Le gouvernement accélère la mise en place des moyens de production...

En 2020, selon l’enquête nationale bâtiment réalisée pour le Fibois par l’institut Veia, le bois détenait 15,7 % de part de marché dans la construction de maisons individuelles dans la région, contre 9,3 % de la moyenne nationale. Les prévisions de croissance pour 2021 sont de 44% dans les maisons unifamiliales du secteur dispersé et jusqu’à 67% dans le secteur groupé. Dans les bâtiments tertiaires, la part de marché du bois est de 13,9 % dans le Grand-Est contre 10,9 % de la moyenne nationale.

« L’investissement capacitaire de Schilliger s’inscrit dans une dynamique locale très favorable à la filière bois », confirme Thomas Amstoutz, chef de projet Usine du Futur à l’agence régionale de l’innovation Grand E-nov. « Leurs panneaux structuraux, réalisés sur mesure sur une ligne robotisée, correspondent à des procédés d’assemblage innovants », note Thomas Amstoutz.

Les grands panneaux PMC du catalogue Schilliger (jusqu’à 16 mètres de long, pour une largeur pouvant atteindre 3,40 mètres) sont constitués de couches croisées de planches de bois massif séché. Différentes combinaisons d’essences sont possibles, alliant épicéa, sapin et douglas. Les procédés d’assemblage permettent un ancrage sur dalle béton, une utilisation en toiture ou au sol. En faisant varier l’orientation, le nombre et l’épaisseur des couches (entre 27 mm et 500 mm), les PMC peuvent être mis en œuvre en tant que mur porteur, mur de renfort ou poutre de voile. Schilliger insiste sur les qualités intrinsèques du bois, qui offrent à ce matériau « un bon comportement thermique et hygrométrique du bâtiment » tout en « réduisant les ponts thermiques ».

À Lire  Chambost-Allières. Centre médical : prix décerné

L’investissement de Schilliger contribue également à relancer l’industrie forestière dans les Vosges, dont les acteurs déploraient encore en 2019 le déséquilibre causé par les exportations massives de grumes de la Chine. « Le bois exporté correspondait à des excédents de scolytes que nous ne pouvions pas récupérer sur place », détrempe aujourd’hui Sacha Jung. « Après la crise, la demande est redevenue telle que les ressources sont principalement vendues aux populations locales. » Si l’augmentation de la demande a généré « une pression sur les prix », le délégué régional du Fibois estime que « les niveaux élevés permettent désormais une rémunération plus équitable, jusqu’au forestier ».

Ceci pourrez vous intéresser :
La lutte contre la désertification des communes. Si les villages français peuvent…

Newsletter – Industrie & Services

Du lundi au vendredi, 13h, retrouvez l’actualité sur Ceci pourrez vous intéresser : Un nouveau supermarché ouvre ses portes.

Sur le même sujet :
Que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur, vous avez droit à des…

Inscription à la newsletter Industrie & Services

secteurs de l’industrie et des services Sur le même sujet : Sécheresse : plus de 80% des départements français visés par….

La maison achetée ne doit correspondre qu'à la description du notaire
Voir l’article :
Seules les informations portées dans l’acte notarié de vente comptent pour déterminer…

Créer un compte

Merci pour votre inscription !

Du lundi au vendredi, les dernières actualités du secteur

Dans votre boîte mail à 13h

Dernière étape : confirmez votre inscription dans le mail que vous venez de recevoir.

Inscription à la newsletter Industrie & Services

Pensez à vérifier vos courriers indésirables.

A très bientôt sur le site de La Tribune et dans nos newsletters,

Inscription à la newsletter Industrie & Services

La rédaction de La Tribune.

Connexion à mon compte

Tous les jeudis, les dernières nouvelles

Merci pour votre inscription !

Dans votre boîte aux lettres à 9h00

Vous êtes déjà inscrit !

Voulez-vous vous inscrire à la newsletter?

Réinitialisez votre mot de passe

Du lundi au vendredi, les dernières actualités du secteur

Email envoyé !

Dans votre boîte mail à 13h

je n’ai pas encore de compte