Sécheresse à Nevers : quelques astuces pour économiser l’eau

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Incontestablement, Nevers, comme toute la Nièvre et toute la France, est passée du vert au jaune en cet été 2022. Les Neversois et Neversoises semblent conscients de ce phénomène très inquiétant. Qu’en pensent les professionnels ? Quelles sont leurs solutions ?

Nicolas Boin est à la tête d’Au fil des saisons-services. La sécheresse est devenue son souci quotidien, pour lui comme pour ses clients. Son « obsession » : récupérer l’eau de pluie. « Il existe plusieurs solutions, plus ou moins chères. Il peut être dans un trou d’eau, mais là, il faut prévoir une toile, sinon l’évaporation est trop importante. Il existe des collecteurs d’eau auto-installés. Et de plus en plus, des réservoirs enterrés ou semi-enterrés. Si vous ajoutez un système de filtration plus poussé, l’eau récupérée pourra être utilisée pour la douche, par exemple », explique-t-il.

premium Découvrez ce système ingénieux pour récupérer l’eau de pluie

Dans sa pépinière, Nicolas Boin a commencé à proposer des plantes qui tolèrent mieux les périodes de sécheresse. Le manque de pluie, de plus, désavantage les plantes locales quand, à côté d’elles, des plantes envahissantes, comme la renouée du Japon, poussent… comme une fleur.

Geoffroy Iché dirige Arbres en tête depuis plus de vingt ans. C’est un spécialiste reconnu des arbres. La situation actuelle l’inquiète beaucoup. « Aujourd’hui, nos arbres sont des battants », balbutie-t-il. Plus particulièrement dans les villes, comme à Nevers, où les arbres doivent lutter contre de nombreuses attaques.

Il y a surtout les bâtiments, les véhicules, qui réfléchissent beaucoup la chaleur ; ce qui renforce le phénomène. Ensuite, il y a les tailles radicales que les individus veulent

À Lire  Piqûres de moustiques : que faire, conseils en cas d'allergies

Recevez par mail notre newsletter loisirs et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

« Tout d’abord, il y a des bâtiments et des véhicules qui réfléchissent beaucoup la chaleur, ce qui renforce le phénomène. Ensuite, il y a les tailles radicales que les individus veulent. Cependant, vous ne devriez jamais élaguer un arbre de façon drastique. Cet entretien de l’arbre est très important. Il faut aussi mettre des échardes au pied des arbres et les protéger avec des roseaux ».

Il ne faut pas, pour Geoffroy Iché, choisir des arbres de pays lointains : « Certains arbres résistent très bien : le sycomore, le chêne, le marronnier ». Il termine par une petite goutte d’espoir : « A Nevers, la Loire hydrate légèrement le sol ».

Profitez des drains de piscine

La mairie de Nevers souhaite renforcer ses actions pour lutter contre la sécheresse. Sensible à cette question, le maire, Denis Thuriot, annonce que l’eau du drainage de la piscine de Varennes-Vauzelles (gérée par l’Aigle) sera récupérée. « Une fois le chlore évaporé, ces 49 m³ serviront principalement aux balais, au nettoyage des rues et à l’arrosage ».

La mairie a également réduit les fontaines décoratives, comme le bal de la place Saint-Sébastien et retardé l’adoption d’agences pour l’arrosage à 5 heures du matin. Mais aussi, à partir du 10 août, il a ordonné l’arrêt de l’arrosage des terrains de football et des stades.

Un label pour Nevers ?

Un label pour Nevers ?

Avec cette sécheresse, quelle politique pour la 4ème fleur remportée par la Ville ?? Est-il encore temps pour les fleurs décoratives ?? La réponse est claire pour Denis Thuriot : « Bien sûr. Nous essaierons même d’obtenir le trophée Golden Flower. Lire aussi : Un enfant mordu : que faire ?. Le jury de la 4ème fleur, comme celui de la Fleur d’Or, tient compte de la démarche modèle des communes ».

À Lire  Prévention et conseils pour la baignade / Actualités / Accueil - Administrations du Haut-Rhin

L’association Afleur, et sa présidente Jocelyne Lavalette, participent également à l’épanouissement de la ville. « La sécheresse, tous les jardiniers en parlent. Nous donnons des conseils : paillez le sol, récupérez l’eau de pluie et choisissez des vivaces plutôt que des annuelles », explique le président.

« Cette période est très difficile pour les amoureux des fleurs. Il est très difficile de ne pas arroser. Ils sont conscients des enjeux, ce qui a un gros impact sur leur moral. »

Lire aussi :
« Les mesures qui sont proposées par le rapport Braun sont du bricolage »,…