« Services sous le chaos » à l’hôpital : le ministre de la Santé corrige immédiatement 150 millions d’euros

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

13:59

, 23 octobre 2022

Face à la crise des urgences pédiatriques, le gouvernement dit travailler sur un « plan d’action immédiat » et débloquera 150 millions d’euros pour tous les services hospitaliers « stressés ».

150 millions d’euros pour les services « en tension »

Chronique diffusée par Le Parisien Sur le même sujet : Bernard Arnault : capitaine du vaisseau amiral de la bourgeoisie.

, vendredi, 4 148 pédiatres spécialistes ont fait état d’une « détérioration marquée du traitement ».

causé par « l’inaction politique irresponsable » qui « met les enfants en danger ». Suite à cette lettre publique, l’exécutif a promis d’élaborer un « plan d’action » qui comprend l’activation locale de « plans blancs ». Interrogé dimanche sur BFMTV, le ministre de la Santé a déclaré que l’Etat prendrait en charge « tous les enfants qui doivent être hospitalisés ».

Encourageant les parents à ne pas se rendre à l’hôpital « sauf si nécessaire », François Braun a rappelé aux familles de composer d’abord le 15 en cas d’urgence. Le membre du cabinet a ensuite révélé qu’il dégagerait 150 millions d’euros pour les services hospitaliers « stressés » comme la pédiatrie, qu’il conteste au début de l’épidémie. de la bronchiolite.

Santé. Feux de forêts : comment se protéger des fumées nocives ?
Lire aussi :
Les particules fines provenant des incendies de forêt augmentent le risque d’asthme…

« Des pansements sur une jambe de bois »

Pénurie de main-d’œuvre et d’argent, fermeture de lits et de services, salaires insatisfaisants… L’enveloppe du gouvernement vise à atténuer la crise qui ronge les hôpitaux, exacerbée par la pandémie de Covid-19.

Cet argent doit servir à « répondre immédiatement à des problèmes spécifiques dans certains secteurs », confirme François Braun, qui laisse entendre que le plan devrait permettre « d’augmenter le nombre de travailleurs se référant à des pénuries de main-d’oeuvre, à condition qu’on les trouve ».

À Lire  VIDÉO - Les poufs arrivent dans les cours d'école, à cause de quels dangers ?

Sur le même sujet :
Ce sera le nouveau centre du pouvoir politique. Sans majorité absolue, l’Assemblée…