Soins de santé : hôpitaux, EHPAD, cabinets dentaires… Trois questions sur leur application dans les établissements

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

L’extension de la carte sanitaire aux hôpitaux, entre autres, ne doit priver personne de l’accès aux soins, précise le ministre de la Santé.

Sauf cas d’urgence, la carte de santé devient indispensable à l’hôpital. A partir de lundi, vous aurez besoin d’un calendrier de vaccination complet, d’un certificat de guérison ou d’un test négatif pour entrer dans les EHPAD, les établissements de santé et les établissements médico-sociaux. Cette nouvelle obligation, tant qu’elle ne « limite pas l’accès aux soins », est jugée possible par le Conseil constitutionnel, qui a validé jeudi 5 août la prolongation du laissez-passer santé.

Sur le terrain, sa mise en œuvre peut être compliquée. Bien que la Fédération française des hôpitaux (FHF) considère le laissez-passer sanitaire comme une mesure « utile à court terme », sa mise en œuvre ne se fera pas sans « difficultés », prévient-elle auprès de l’AFP. Franceinfo fait le point.

1Patients et visiteurs devront-ils présenter un pass sanitaire ?

1Patients et visiteurs devront-ils présenter un pass sanitaire ?

Oui. A partir du lundi 9 août, il sera nécessaire de présenter un carnet de santé pour accéder aux hôpitaux, Ehpad et établissements médico-sociaux. Ceci pourrez vous intéresser : Santé : Tous nos conseils pour choisir le bon dentiste !. Cette règle s’applique non seulement aux patients ayant rendez-vous pour des soins programmés, mais également aux personnes majeures qui accompagnent ou visitent des personnes hospitalisées ou hébergées en EHPAD ou dans un établissement médico-social (type EHPAD). , ou établissements et services de l’emploi).

Pour les mineurs, entre 12 et 17 ans, l’abonnement sera obligatoire à partir du 30 août, qu’ils soient accompagnateurs, visiteurs ou patients sur rendez-vous.

À Lire  Problèmes d'hygiène dans une clinique dentaire : des milliers de patients rappelés en urgence

Dans certaines résidences, où les visiteurs devront donc présenter un laissez-passer sanitaire, « un test antigénique rapide est déjà proposé aux visiteurs », a indiqué à l’AFP Florence Arnaiz-Maumé, directrice générale de Synerpa, une fédération de résidences privées.

Lire aussi :
Les réseaux sociaux sont un monde à part. Un lieu où le…

2Dans quel cas ne sera-t-il pas exigé ? 

2Dans quel cas ne sera-t-il pas exigé ? 

Le pass ne peut pas être demandé en cas d’urgence médicale. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a assuré, lors d’un déplacement à l’hôpital d’Aix-en-Provence (Boques-du-Rhône), le 5 août, que « personne ne sera privé de soins selon le carnet de santé ». De même, les familles des patients en fin de vie ne seront pas assujetties au laissez-passer santé, à l’hôpital ou en EHPAD. « Nous n’empêcherons jamais une famille d’aller voir ses proches en fin de vie ou en situation d’urgence », a déclaré Olivier Véran au micro de BFMTV.

En attendant l’application du contrôle sanitaire, de nombreux professionnels craignent que cette mesure ne soit synonyme de limitation de l’accès aux soins. Mais Pierre-Emmanuel Lecerf, directeur général adjoint de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris), certifie « qu’il n’y aura pas de déni de soins ». « Nous ne sommes pas dans l’idée de rejeter des patients à l’entrée de l’hôpital. L’enjeu est surtout de leur expliquer le nouveau dispositif », a-t-il expliqué à l’AFP.

Cueillette des champignons : conseils et bonnes pratiques pour éviter les intoxications
Lire aussi :
L’arrivée de l’automne marque le retour de la saison de cueillette des…

3Sera-t-il nécessaire pour se rendre chez le dentiste en urgence ?

3Sera-t-il nécessaire pour se rendre chez le dentiste en urgence ?

Si vous devez vous rendre chez le dentiste, les résultats d’un test Covid-19 peuvent vous être demandés. Vous pouvez prescrire un test si nécessaire. Mais un test positif « ne doit pas être un moyen pour le médecin de retirer des soins » ou de « retirer une personne de sa patientèle », précise Nathalie Delphin, présidente du Syndicat des femmes chirurgiens dentistes (SFCD), interrogée par Le HuffPost. . « Pour les cas confirmés, possibles et les contacts à risque, les soins bucco-dentaires non urgents doivent être reportés », précise la Haute Autorité de Santé. « En cas de soins urgents, une analyse bénéfice-risque doit être faite pour chaque situation », a-t-elle déclaré.

À Lire  Canicule : les conseils du gouvernement pour survivre à une canicule

Voir l’article :
Le pays est désormais la plus grande taxe au monde sur les…