Somalie : environ 730 enfants sont morts dans des centres de nutrition | Africanews

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Environ 730 enfants sont morts entre janvier et juillet dans des centres de nutrition en Somalie, un pays au bord de la famine, a indiqué le Fonds des Nations unies pour l’enfance, qui estime que le chiffre réel est plus élevé.

« La malnutrition a atteint un niveau sans précédent », a déclaré le représentant de l’UNICEF en Somalie, Wafaa Saeed, aux journalistes à Genève lors d’un point de presse en ligne depuis Mogadiscio.

« Environ 730 enfants sont morts en famille d’accueil à travers le pays » entre janvier et juillet, a-t-elle déclaré.

C’est moins de 1% des enfants admis dans ces centres, mais l’Unicef ​​estime que le chiffre réel est plus élevé car de nombreux décès ne sont pas signalés.

Environ 1,5 million d’enfants, soit près de la moitié de tous les enfants de moins de cinq ans, sont à risque de malnutrition aiguë. « Et parmi eux, 385 000 auront besoin d’un traitement contre la malnutrition aiguë », a déclaré Saeed.

La Somalie est au bord de la famine, a prévenu lundi le chef de l’agence humanitaire des Nations unies, dans un « dernier avertissement » avant catastrophe dans ce pays de la Corne de l’Afrique en proie à une sécheresse historique.

« En raison de la sécheresse, de nombreuses sources d’eau se sont taries. Beaucoup d’entre elles se sont également taries en raison d’une surexploitation, et il y a environ 4,5 millions de personnes qui ont besoin d’un approvisionnement en eau d’urgence », a déclaré le représentant de l’UNICEF en Somalie.

Ce chiffre devrait augmenter à mesure que la sécheresse s’aggrave puisque, selon l’Unicef, le prix de l’eau a augmenté de 55 à 85 % depuis janvier.

« Peu importe la quantité de nourriture qu’un enfant malnutri mange, il ne récupérera pas si l’eau qu’il boit n’est pas saine », a déclaré Mlle Saeed.

L’UNICEF est particulièrement préoccupé car l’histoire montre que lorsque les niveaux de malnutrition aiguë chez les enfants sont combinés à des épidémies de maladies mortelles, la mortalité infantile augmente de manière significative.

« Nous sommes très préoccupés par cela car il y a une augmentation des épidémies de diarrhée aqueuse aiguë. Il y a eu plus de 8 400 cas cette année et environ 13 000 cas de rougeole. Cette année seulement, le nombre de cas de rougeole est supérieur aux résultats combinés de 2020 et 2021 », a ajouté Mme Saeed.

Dans tout le pays, la sécheresse historique a touché 7,8 millions de personnes, soit près de la moitié de la population, dont 213 000 sont gravement menacées de famine, selon l’ONU.

La Somalie a été frappée en 2011-2012 par une famine qui a tué environ 260 000 personnes, dont la moitié d’enfants de moins de cinq ans.

À Lire  France Relance : le soutien se poursuit pour une alimentation saine et durable dans les cantines scolaires et les petites communes