[Street] Moto Sapien : concept de moto ultra-futuriste – Paddock GP

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Bien que des idées telles que la téléportation et le voyage dans le temps soient très intéressantes, il est probable que nous continuerons à nous fier aux moyens de transport physiques, que ce soit pour le plaisir ou par nécessité. Le concepteur de motos canadien Anton Brousseau a une idée intéressante sur ce qui se passera dans le futur : la connexion entre l’homme et la machine.

En tant que concepteur de motos professionnel, Anton Brousseau a précédemment travaillé chez Kiska en Autriche pendant quatre ans, créant des modèles de KTM et Husqvarna, entre autres. Il s’installe alors en Autriche et poursuit son intérêt pour le dessin, où il avait déjà mis sur papier l’Hydra, une future moto à hydrogène.

Cette fois, il nous a présenté quelque chose de pire, quelque chose qui n’existera même pas dans notre vie. Cependant, il est intéressant de voir ce que l’artiste a imaginé, car les idées d’hier ont grandement influencé ce que nous avons aujourd’hui. En plus du design, Anton Brousseau s’intéresse à l’anatomie, à la biomécanique et à la technologie, c’est pourquoi il a transformé son futur concept de moto en un véritable concept.

Ce concept s’appelle Moto Sapien, dérivé d’Homo Sapien, et le considère comme l’union de l’homme et de la machine. Les concepts sont constitués de différents éléments. En fait, il représente une connexion directe entre le cerveau humain et l’ordinateur de bord, y compris son intelligence artificielle. La relation étroite entre l’homme et la machine doit être combinée avec les pièces mobiles de la moto, ce qui donnera au pilote le sentiment que l’homme et la machine ne font qu’un.

À Lire  Marché automobile | Comment profiter de la surchauffe de la revente

Dans un récent article du magazine motocycliste allemand Motorrad, le designer explique comment il crée un concept aussi audacieux : « Faire le tour en traitant des informations nous ralentit. Tout se passe indirectement, à travers les yeux et les oreilles, et la motricité humaine. Imaginez que nous puissions conduire une moto directement, en quelques millisecondes, avec nos pensées. Aussi, imaginez si nous pouvions sentir les pneus aussi bien que possible avec le sens du toucher dans nos doigts. »

Cela semble encore peu probable, pour le moment. Cependant, les avancées technologiques dans les interfaces machine-machine ont déjà commencé dans certains domaines. Cette technologie a été largement utilisée en médecine, pour la rééducation ou la commande vocale par exemple. De plus, la nanotechnologie et le renforcement du carbone ont longtemps été utilisés pour développer des muscles, des membres et d’autres parties du corps artificiels. Bien sûr, il va sans dire qu’à mesure que la technologie progresse, ces avancées se poursuivront.