Tarifs de l’énergie en Lot-et-Garonne : à Casteljaloux, une maison de 110 m² qui coûte 50 euros d’électricité par mois… et c’est tout

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Par Jean-Christophe Wasner – jc.wasner@sudouest.fr Publié le 29/10/2022 à 11h01. Mis à jour le 29/10/2022 à 12h33

Converti dès la première heure à l’écologie, Yves Martin a conçu en 2012 cette maison à ossature bois, sur le modèle de la maison passive, en auto-construction.

« En 1972, j’ai entendu parler du rapport Meadows sur les limites de la croissance. C’était clair : vous ne pouvez pas vivre au-dessus de vos moyens. Ça date de là, ma conversion à l’écologie. A hauteur de Casteljaloux, Yves Martin revient voir sa maison écologique. Enfin presque : il appartient désormais à Sandrine Guitteny, qui a acheté il y a deux ans cette demeure contemporaine de 110 m², que l’octogénaire a conçue et construite presque entièrement avec sa compagne sur le principe de la maison passive. « Je n’ai qu’un regret, ne pas pouvoir le démonter pour le remonter en Bretagne…

« En 1972, j’ai entendu parler du rapport Meadows sur les limites de la croissance. C’était clair : vous ne pouvez pas vivre au-dessus de vos moyens. Ça date de là, ma conversion à l’écologie. A hauteur de Casteljaloux, Yves Martin revient voir sa maison écologique. Enfin presque : il appartient désormais à Sandrine Guitteny, qui a acheté il y a deux ans cette demeure contemporaine de 110 m², que l’octogénaire a conçue et construite presque entièrement avec sa compagne sur le principe de la maison passive. « Je n’ai qu’un regret, il n’est pas possible de le démonter pour le remonter en Bretagne », glisse en souriant – avec un pincement au cœur – celui qui a fui le Lot-et-Garonne et son été caniculaire pour la fraîcheur. du Grand Ouest.

Quoi qu’il en soit, la porte de Sandrine Guitteny lui est toujours ouverte ce vendredi 14 octobre. L’instituteur de casteljalousaine est toujours en contact avec Yves Martin, il n’avait pas de bons conseils sur l’entretien de cette maison dont la construction a débuté en 2012. C’était la dernière fois que le chauffe-eau solaire nettoyait : « Un jeu d’enfant », sourit la résidente de la propriété avec ses deux enfants.

À Lire  Trecobat et Epopée Gestion vont construire des résidences pour personnes âgées

Deux ans après l’avoir acheté, je ne le regrette pas une minute. Il faut dire que la hausse des prix de l’énergie lui donne raison : sa facture d’électricité est de 50 euros par mois. Et voilà… ou presque : « J’achète chaque année deux mètres cubes de bois pour le poêle qui fait fonctionner la maison. Soit environ 140 euros. De quoi rendre jaloux les pavillons voisins.

Simple, basique

Pour autant, les dures économies n’ont pas convaincu Sandrine Guitteny : « Je m’intéresse depuis longtemps à l’environnement, j’avais une grande maison en pierre à Pindères où il faisait froid, je cherchais quelque chose de moins gourmand en énergie. Et puis je suis tombé sur cette maison. Ce que j’ai aimé, c’est la surface en verre; la lumière est belle, ça fait du bien. Ceci pourrez vous intéresser : Nous avons identifié les méthodes les plus couramment utilisées par les voleurs pour les obtenir !. » 35 m² de verre plein sud : il y a de la lumière partout, sans pour autant transformer le bâtiment en fournaise. « Cet été, je n’ai jamais eu plus de 27 degrés. Et surtout, je n’étais pas dans le noir. »

Que diable? « C’est le concept de base de la maison passive », répond Yves Martin, qui travaille sur le sujet depuis de nombreuses années et énumère : « Il y a une base rectangulaire (ici, d’environ 13 mètres sur 12), donnant une façade vitrée à la soleil d’hiver au sud, mais avec une baie vitrée au rez-de-chaussée, protégée par un capot, pour que le soleil d’été ne soit pas directement touché, face nord étanche et façade ouest légèrement ouverte, car en Lot-et-Garonne, il est agressé par le vent et la pluie en hiver, et le coucher de soleil qui chauffe trop en été. »

Ceci pourrez vous intéresser :
Acheter une propriété, un beau projet ! Mais est-il nécessaire de garder…

« Solutions rudimentaires »

Et l’hiver, quand le soleil décide de rester caché ? Le poêle à bois chauffe facilement le volume de 85 m² sous 5 mètres de haut, et l’eau chaude est fournie par le relais électrique qui vient en support du chauffe-eau solaire. « Je l’ai débranché il y a cinq mois », a répondu Sandrine Guitteny à ceux qui craignent les douches froides.

À Lire  Crédit à la consommation, prêt personnel : comment bien emprunter ?

Il faut dire qu’Yves Martin a bien joué son tour : deux capteurs solaires thermiques de 4 m², placés au niveau du sol avec un angle de 70 degrés par rapport au soleil, assurent le meilleur fonctionnement pour ce chauffe-eau thermosiphon et « 80% d’eau chaude de l’eau toute l’année. « Ce sont des solutions basiques, je ne suis pas plombier et pourtant j’ai fabriqué cet appareil moi-même. »

La Géo Trouvetout armorico-lot-et-garonnais reproduit même à moindre coût l’ingénieuse VMC fonctionnant par insufflation grâce à des capteurs solaires en face sud, qui assure le renouvellement de l’air dans la maison, même en hiver, à une température de près. constante (entre 18 et 20°C). Le reste est enfin classique : construction à ossature bois, avec des murs sandwich (panneaux en fibres de bois, isolation en laine de chanvre et laine de bois ou panneaux en béton cellulaire).

Ceci pourrez vous intéresser :
Jazz et cinéma. Influences réciproques Conservatoire de Lille, 16 novembre 2022, Lille.…

Phytoépuration

Complétez la panoplie de cette maison écologique les toilettes sèches, les cuves de récupération d’eau de pluie (4 m³) ou encore le système d’épuration des eaux grises. « Il faut accepter de voir ce que l’on rejette et ne pas se voiler la face », insiste Sandrine Guitteny. Mais dans cette maison, nous ne manquons de rien, et surtout, elle nous permet de nous ramener à ce que signifie être humain dans le monde. Yves Martin boit du lactosérum.

Voir l’article :
L’endroit, l’ancienne entreprise de Deniel, dans la petite Ville-Briend, va bientôt installer…