Tempêtes ce week-end : appliquez ces conseils pour protéger votre jardin de la pluie

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Quelle que soit la saison, nous ne sommes pas à l’abri des fortes pluies, des vents violents ou encore de la grêle. Ces intempéries, parfois accompagnées d’orages, peuvent endommager les plantations et les jardins.

Protéger son jardin avant la (forte) pluie

Protéger son jardin avant la (forte) pluie

N’oubliez pas de prendre les bonnes mesures dès maintenant, comme protéger certaines plantes que vous pouvez protéger pendant que la pluie passe. Ceci pourrez vous intéresser : Conseils de jardinage de Marie Marcati : L’art de tous les jardins…. Certains fruits et légumes comme les tomates, les aubergines ou les poivrons ne supportent pas le changement de température et la pluie, alors n’hésitez pas à piocher dans nos astuces pour les conserver.

La fête des plantes fait la joie de Fabrez
Sur le même sujet :
La rencontre s’est déroulée au jardin des Ourtets, où les visiteurs se…

Comment utiliser l’eau de pluie ?

Comment utiliser l’eau de pluie ?

Bien que la pluie puisse endommager les plantations du jardin, cela peut vous être très utile. Installer à proximité d’une gouttière, un récupérateur d’eau de pluie. Facile et rapide à mettre en place, cela vous permettra de récupérer l’eau de pluie pour pouvoir l’utiliser dans le jardin, mais pas que :

En récupérant l’eau de pluie et en l’utilisant pour irriguer votre jardin, vous économiserez non seulement de l’argent, mais vous aiderez également la planète. Par exemple, pour un terrain de 200 m2 vous pouvez économiser près de 200 € par an !

Vous pouvez aussi envisager de faire un jardin de pluie : il s’agit d’un petit jardin composé de plantes aquatiques et de tourbières, alimenté par l’eau de pluie. Ce type d’aménagement un peu particulier peut être une option très intéressante, surtout si vous habitez dans une région où il pleut souvent. Iris des marais, odorant des prés, souci des marais, menthe aquatique… Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Êtes-vous concerné par les restrictions d'eau ? Comment arroser le jardin sans alimentation en eau !
Sur le même sujet :
Alerte sécheresse : 66 départements concernés par les mesures de restriction d’eau.…

Comment sauver son jardin après le passage de la pluie

Comment sauver son jardin après le passage de la pluie

Après les dégâts causés par la pluie, votre jardin aura probablement mauvaise mine. Ce n’est pas le moment de baisser les bras ! Ramassez toutes les feuilles mortes, nettoyez votre potager, vérifiez l’état de vos fruits et légumes… Profitez-en également pour désherber, car les mauvaises herbes sont moins tenaces après le passage de la pluie, et arrosez le sol d’engrais pour une meilleure pénétration . Enfin, videz les bols de vos plantes en pot pour éviter que les racines ne pourrissent ! Pour en savoir plus, découvrez 12 astuces pour protéger votre jardin de la pluie !

Fête de l'Ecole Du Breuil : visites guidées, vente de plantes et conseils du jardinier
Voir l’article :
Du samedi 21 au dimanche 22 mai 2022Voulez-vous quelque chose de vert?…

Comment protéger les plantes naturellement ?

Comment protéger les plantes naturellement ?

Comment protéger les plantes cultivées en mai des ravageurs? 5 solutions naturelles pour sauver vos plantations !

  • 1.1 Utiliser du marc de café
  • 1.2 L’alternative sûre : le bicarbonate de soude.
  • 1.3 Vinaigre blanc pour protéger les plantes cultivées.
  • 1.4 L’ail pour se débarrasser des parasites.
  • 1.5 Choisissez du savon noir.

Comment traiter les plantes naturellement ? La rotation des cultures est pratiquée pour briser le cycle des maladies liées au sol. La protection des plantes est renforcée avec des recettes maison : engrais ortie, prêle ou consoude ; consoude avkok.

Comment faire un paillage pour l’hiver ?

Pour cela, vous pouvez installer un matériau fertilisant, tel qu’une épaisse couche d’engrais; Il aura le temps de se décomposer et de fertiliser le sol jusqu’au printemps. Une autre solution consiste à semer des engrais verts comme l’avoine, la moutarde, le lupin, la phacélie, la vesce ou la luzerne.

Comment protéger la terre en hiver ?

Le paillage Votre paillage empêchera le sol de devenir trop froid et protégera les racines de vos plantes. En plus de protéger le sol, il nourrira votre sol grâce à la décomposition de ce paillis de champignons et de bactéries qui le transformeront en matière organique.

Quel est le paillage le plus efficace ?

Utilisez un paillis minéral sur un sol riche. L’ardoise est l’un des paillis minéraux les plus connus et les plus efficaces, tandis que le paillis de chanvre sera très efficace en été et pour les plantes qui aiment la chaleur.

Comment on peut protéger les plantes ?

Ils peuvent être protégés par un simple paillage végétal tel que des écorces, du paillis de lin, une couverture de feuilles mortes, quelques centimètres de compost ou de fumier. En protégeant ainsi vos vivaces et jeunes arbustes, vous vous assurez que leurs racines sont protégées du gel.

Comment protéger les plantes extérieures ?

Paillez le substrat de préférence avec un couvert végétal, bien meilleur isolant – écorces, paillis de lin ou de chanvre en couche épaisse, feuilles mortes voire compost selon la plante. Aérez régulièrement ce paillis afin que l’humidité ne s’y dépose pas trop.

Comment protéger les plantes des insectes ?

Pour protéger toutes vos plantes des insectes, vaporisez du savon liquide de Marseille (caroline) à raison de 10cl/l. Succès garanti à condition de pulvériser chaque semaine.

Comment protéger les plantes contre les insectes ?

Pour protéger toutes vos plantes des insectes, vaporisez du savon liquide de Marseille (caroline) à raison de 10cl/l. Succès garanti à condition de pulvériser chaque semaine.

Comment lutter contre les insectes qui mangent les feuilles ?

Certaines espèces de pucerons rongent les feuilles et sucent les tiges de vos plantes. Ce sont des phytoravageurs ! Pour éliminer ce ravageur et protéger vos cultures, il suffit de vaporiser les plantes avec du savon noir dilué dans de l’eau.

Comment se débarrasser des insectes sur les plantes ?

Pour un jardin sain, diluez seulement 1 cuillère à soupe. de détergent à vaisselle liquide dans 4 tasses d’eau et pulvériser le mélange sur les insectes (ce produit doit toucher les insectes directement pour les tuer).

Nous avons trouvé un moyen très simple de faire pousser une orchidée !
Voir l’article :
L’orchidée est un incontournable de notre intérieur. Cette fleur habille et colore…

Quand mettre de la bouillie bordelaise sur les pieds de tomates ?

Quand mettre de la bouillie bordelaise sur les pieds de tomates ?

La bouillie bordelaise doit être appliquée sur les vignes, les fraises, les pommes de terre et les plants de tomates au printemps, entre avril et mai. Renouveler l’opération toutes les deux semaines et arrêter le traitement un peu avant la période de récolte.

Quand traiter les tomates pour une maladie tardive? Utilisez un sécateur propre, idéalement stérilisé après chaque coupe, afin de ne pas contaminer les plantes encore saines. Traiter ensuite à la bouillie bordelaise et renouveler l’opération régulièrement jusqu’à env. 15 jours avant la récolte des tomates.

Quand passer la bouillie bordelaise sur les tomates matin ou soir ?

Alors pour protéger vos tomates des moisissures par exemple, la meilleure solution est de pulvériser votre plante le matin avec votre bouillie bordelaise, décoction d’ail, consoude, savon noir, bicarbonate de soude ou autres fongicides qui vous conviennent.

Quel est le meilleur moment pour traiter les tomates ?

Ils peuvent donc être appliqués aussi bien le matin que le soir. Cependant, comme tout traitement doit également être effectué en l’absence de vent, il sera préférable de traiter le matin, période où le vent est généralement moins présent que le soir.

Quand passer la bouillie bordelaise matin ou soir ?

Ne préparez pas un produit à l’avance, juste de quoi faire votre traitement. À quel moment de la journée faut-il utiliser la cuvée bordelaise ? Il s’appliquera indifféremment dans la journée, sauf par temps chaud, il sera alors préférable de traiter tôt le matin ou le soir.

Comment utiliser la bouillie bordelaise sur les pieds de tomates ?

Sur tomates, pommes de terre, fraises et vignes. Au printemps, de fin avril à début mai, pulvérisez la bouillie bordelaise sur les plantes à traiter. Renouveler l’application tous les 15 jours. Arrêter toutes les applications au moins 1 mois avant la récolte.

Quel moment de la journée pour bouillie bordelaise ?

Ils peuvent donc être appliqués aussi bien le matin que le soir. Cependant, comme tout traitement doit également être effectué en l’absence de vent, il sera préférable de traiter le matin, période où le vent est généralement moins présent que le soir.

Comment doser la bouillie bordelaise pour les tomates ?

La Poudre est vendue dans les grandes quincailleries et aussi dans les Pépinières. Cette solution doit avoir une dose réduite entre 2g à 10g/l. En moyenne, une dose de 2g/l suffit pour pulvériser 10 m² de surface.

Pourquoi mettre une tuile au pied des tomates ?

Pour que les tomates poussent plus et dans de meilleures conditions, protégez-les du vent du nord en plantant une tuile normande (semi-circulaire) au pied, donc côté nord. Cela protégera la plante du vent froid et la gardera au chaud. De plus, le carrelage donne un bel effet naturel.

Comment renforcer les plants de tomates ? L’idée est d’apporter de l’enrichissement à la terre : épluchures de pommes de terre, maïs, orties, peaux de bananes… à vous de choisir ! Dès qu’elles auront suffisamment poussé pour atteindre cette couche nourricière, les racines de la plante y puiseront de précieux oligo-éléments.

Pourquoi mettre des bouteilles au pied des tomates ?

Gourde perforée enterrée aux pieds des tomates : Le potager – Rustica.fr. Protéger les cultures des ravageurs : comment limiter les dégâts causés par les doryphores de la pomme de terre, les violettes, les larves, les pucerons… les traitements les plus efficaces.

Comment fabriquer un arrosage automatique pour tomates avec une bouteille ?

Pour vous faciliter la tâche, prenez une bouteille d’eau vide et percez-y des trous partout. Utilisez un clou fin ou une aiguille pour que les trous ne deviennent pas trop grands. Plantez ensuite la bouteille dans un trou à côté de la plante à arroser (sans abîmer les racines) pendant que le goulot déborde.

Comment mettre des bouteilles d’eau au pied des tomates ?

Percez plusieurs petits trous dans le tuyau sous le disque. Prenez un bouchon de bouteille d’eau minérale, collez-le au milieu et fixez-le au disque. Il ne reste plus qu’à visser une bouteille découpée dans le fond et à la planter à la base de vos tomates. Succès garanti.

Comment protéger les légumes de la pluie ?

4/12 Pensez à mettre certains légumes sous bâche ou filet, c’est assurément la protection estivale de vos plantations en cas de fortes pluies. La bâche ou filet (anti-grêle) est indispensable pour protéger les fruits et légumes, mais aussi les arbres fruitiers afin de ne pas abîmer les futures cultures.

Comment protéger mes tomates de la pluie ? Lorsque le temps est pluvieux, mieux vaut protéger vos plants de tomates en amont pour éviter les risques de maladie. S’ils sont au sol, installez une bâche plastique dessus ou un tunnel de protection. Vous pouvez même investir dans une serre pour avoir de belles tomates toute l’année.

Comment protéger son potager des intempéries ?

Lorsqu’un orage de grêle est annoncé dans la région, les plantations doivent être abritées sous un voile non tissé de couverture hivernale. Les tuiles sont également efficaces pour protéger les semis et les jeunes pousses du froid. Placez simplement une tuile contre chaque piquet pour protéger le dessus des plantes.

Comment protéger les plants de tomates de la pluie ?

Une serre : la solution la plus évidente est d’acheter une serre. Même une petite serre peut protéger vos plants de tomates (ou des parties de ceux-ci) de l’eau de pluie.

Comment protéger ses tomates des intempéries ?

Protégez vos tomates des intempéries Pour une cinquantaine d’euros, nous vous conseillons des constructions en hauteur dans des tunnels potagers par exemple. Ce tunnel, à fabriquer soi-même, est très adapté à la culture de plantes très hautes comme les plants de tomates.

Comment protéger ses tomates des intempéries ?

Protégez vos tomates des intempéries Pour une cinquantaine d’euros, nous vous conseillons des constructions en hauteur dans des tunnels potagers par exemple. Ce tunnel, à fabriquer soi-même, est très adapté à la culture de plantes très hautes comme les plants de tomates.

Pourquoi protéger les tomates de la pluie ?

Les plants de tomates sont extrêmement sensibles à la pluie. En fait, l’eau sur les feuilles des tomates est le principal facteur qui favorise l’apparition de maladies telles que la moisissure. Parfois, c’est juste une averse soudaine pour que la moisissure s’empare des plants de tomates de votre potager.

Comment protéger ses plants de tomates de la pluie ?

Les vieux parapluies sont très efficaces pour protéger les jeunes plants de la pluie et du soleil. Très faciles à déplacer selon les besoins, ils ajoutent également de la couleur au potager ! Au lieu de dômes, utilisez des demi-bouteilles en plastique pour couvrir les semis et les jeunes plants.

Est-ce que les tomates craignent la pluie ?

Il est très rare d’avoir des accès de moisissure lorsque les pieds sont débutants, ce n’est qu’en juillet qu’il y a danger. la pluie peut jaunir les feuilles, mais le pied récupère toujours.

Comment traiter les tomates après la pluie ?

Préparez une solution de bicarbonate de soude dilué à raison de 5 g/litre, à laquelle vous ajoutez 1 cuillère à café de savon noir ou de savon de Marseille. Vaporiser tout le feuillage une fois par semaine ou toutes les deux semaines, ou par temps humide après la pluie.

Quand couvrir les tomates ?

Il faut donc protéger les tomates des aléas climatiques : en début de saison (gel, etc.), en cas de météo catastrophique (pluie, canicule, etc.), en fin de saison (humidité, froid) , etc.).

Quelle différence entre une bâche serre verte et blanche ?

Les couvertures de serre vertes sont moins épaisses, 140 microns (140 g/m²) que les couvertures professionnelles de 200 microns. Avec cette faible épaisseur, la couverture verte filtre moins bien les ultraviolets.

Quel type de couverture pour une serre ? On considère un poids en gramme élevé à partir de 250 microns, sachant que certaines bâches peuvent avoir jusqu’à 720 microns (bâche de camion). Pour un film de serre, nous recommandons une couverture de serre de 200 microns, ce qui représente le juste équilibre entre robustesse, haute transmission lumineuse et chaleur ambiante.

Quel plastique pour une serre de jardin ?

Le polycarbonate est le matériau plastique le plus couramment utilisé comme revêtement de serre. Il transmet jusqu’à 80% de la lumière (moins bien que le verre), mais il a l’avantage sur le verre de réduire les risques de combustion.

Quel est le meilleur matériaux pour une serre ?

L’aluminium est le matériau le plus populaire pour la structure d’une serre en raison de ses propriétés pratiques et de sa résistance. De plus, il nécessite très peu d’entretien. Une structure en aluminium a également une durée de vie remarquable, qui peut atteindre une centaine d’années.

Quelle bâche mettre sur une serre ?

Il est généralement conseillé de choisir une bâche de grammage de 200 microns, soit 200 g au mètre carré. Cette épaisseur de la bâche laisse entrer un maximum de lumière tout en isolant au maximum la serre.

Quelle bâche pour serre à tomates ?

Pour les plastiques, vous avez besoin d’une couverture de serre d’une épaisseur de 200 microns et d’une protection thermique. Ce type de bâche protégera vos cultures de tomates des rayons du soleil tout en captant chaleur et lumière.

Quelle bâche mettre sur une serre ?

Il est généralement conseillé de choisir une bâche de grammage de 200 microns, soit 200 g au mètre carré. Cette épaisseur de la bâche laisse entrer un maximum de lumière tout en isolant au maximum la serre.

À Lire  Maison du Jardinage - Centre de ressources sur le jardinage urbain