Test de la Huawei Watch GT3 Pro Titanium : une montre de sport fantastique avec une fonction de santé sans précédent

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Après l’excellente Watch GT Runner, Huawei se lance à pleine vitesse dans le haut de gamme. Si la Watch 3 était belle, la GT 3 Pro Titanium que nous testons aujourd’hui risque de faire tourner quelques têtes ! Il va toutefois faire des économies pour profiter des services de cette montre connectée. La version Élite Acier que nous décortiquons aujourd’hui s’affiche en effet à pas moins de 499 €, s’attaquant sans vergogne au marché de l’Apple Watch Series 7.

On vous rassure, il y a des déclinaisons moins chères : l’Active Noire est vendue 369 € et la Classic Gris s’affiche à 399 €. Pour les petits poignets, les modèles de la série Ceramic en 43 mm se vendent quant à eux entre 499 € et 599 €. L’autonomie sera moindre sur ces déclinaisons, mais le design est particulièrement travaillé. Dans tous les cas, vous profiterez d’un verre en saphir et des toutes dernières nouveautés du système d’exploitation HarmonyOS.

La montre testée aujourd’hui a été utilisée avec un iPhone SE (2020) et un Galaxy Z Flip 3. Faute d’avoir pu essayer la GT 3 Pro avec un appareil Huawei, notre avis concernera donc uniquement un usage avec les plateformes sus-citées.

Si on met de côté les matériaux employés, la GT 3 Pro ne change pas énormément par rapport à la Huawei Watch GT 3. Cette nouvelle montre connectée embarque ainsi un GPS bi-bande, un microphone et un haut-parleur, une couronne rotative et promet une autonomie de 14 jours. L’ensemble tourne sous HarmonyOS, le système multi-plateformes développé par Huawei depuis son bannissement du sol américain.

Mais alors, quelles sont les nouveautés apportées par cette version « Pro » ? La principale est la capture de la vitesse d’onde de pouls, une métrique déjà vue sur l’excellente balance connectée Withings Body Cardio. À ceci, il faut ajouter un profil dédié à la plongée qui n’a pas à rougir devant ce que proposent les smartwatches spécialisées. N’oublions pas non plus les énormes progrès faits par le constructeur asiatique sur HarmonyOS, qui commence à gagner en maturité à force de mises à jours massives ces derniers mois. Trêves de bavardages, il est temps de passer en revue cette Huawei Watch GT 3 Pro Titanium !

Une montre de luxe : voici ce que nous évoque la GT 3 Pro à sa sortie de la boite. Le modèle Élite Acier porte parfaitement son nom avec son boitier de 46 mm en titane, assorti d’un bracelet, lui aussi en titane, le tout en couleur gris acier mat. La nouvelle montre connectée de Huawei est probablement la plus belle du constructeur à l’heure actuelle, du moins à nos yeux.

Le moulage du boitier est tout simplement parfait. Que ce soit le dos en céramique, la couronne rotative en titane ou l’écran en saphir, tout est assemblé de façon chirurgicale. On perd un peu du côté sportif de la GT 3, mais on gagne à la place un look luxueux et urbain qui attire l’œil.

Le bracelet en maille – aussi appelé « l’arrache-poils » – ne nécessite pas d’outils pour être ajusté à votre poignet. Huawei utilise en effet un système de fixation rapide assez simple à utiliser pour vous éviter d’avoir à passer chez l’horloger pour faire vos réglages.

Finalement, il n’y a qu’un reproche à faire à cette magnifique smartwatch : son poids. Comme nombre de montres constituées en majorité de métal, on a vite l’impression d’avoir un haltère au poignet. Bracelet compris, la Huawei Watch GT 3 Pro Élite Acier pèse pas moins de 101 grammes. Autant on s’y habitue en journée, autant la nuit c’est une autre affaire pour l’oublier…

Si on omet le verre en saphir synthétique, l’écran de la GT 3 Pro Titanium reste identique à celui de la GT 3 de 2021, ce qui n’est pas si mal que ça. La qualité d’affichage est toujours aussi bonne grâce à une dalle AMOLED très lumineuse. Les informations restent lisibles en toutes circonstances, bien que l’éclairage soit un peu moins puissant que sur certaines montres connectées de tarif équivalent.

La principale nouveauté se situe au niveau du mode Always On, si typique des écrans AMOLED. Non content de suivre l’affichage de la plupart des cadrans, il passe maintenant en mode nuit automatiquement. Cette transition affecte les couleurs en leur donnant un look bleuté moins agressif pour les yeux en basse luminosité. Et quand la montre détecte que vous dormez, elle coupe l’écran afin d’économiser la batterie et ne pas vous éblouir. C’est tout bête, mais on gagne un certain confort avec ce fonctionnement qui s’adapte aux circonstances.

Pour ce test, nous ne vous ferons pas l’affront de vous présenter le fonctionnement complet d’HarmonyOS, déjà vu en détail dans nos tests de la Huawei Watch 3, de la GT Runner et bien entendu de la Watch GT 3. Nous allons plutôt nous concentrer sur les nouveautés, ou du moins les dernières améliorations apportées par Huawei à son système d’exploitation.

Nous reprochions souvent à HarmonyOS son manque de compatibilité avec iOS. Avec la Watch GT 3 Pro, le constructeur chinois rattrape son retard vis-à-vis des utilisateurs de la marque à la pomme. L’application Huawei Santé offre maintenant le même magasin de cadrans sur iOS et sur Android, et non pas une version dépouillée comme c’était précédemment le cas.

La gestion de la musique est aussi améliorée pour iOS. La GT 3 Pro Titanium est ainsi en mesure de contrôler la musique en cours sur votre iPhone, ce qui n’était pas encore possible jusqu’à maintenant. Nul doute que le transfert de musique directement sur la mémoire de la smartwatch sera une réalité dans un futur proche.

Toujours du côté des améliorations, le programme d’entraînement adaptatif est totalement opérationnel, ce qui était loin d’être le cas lors de notre essai de la Huawei Watch GT 3. Idem pour le transfert d’itinéraires depuis Komoot.

Que ce soit sur l’application Huawei Santé ou HarmonyOS même, Huawei continue sans arrêt d’apporter des correctifs de façon régulière. On ne peut que saluer le travail réalisé du côté d’iOS, qui est maintenant presque au même niveau de compatibilité qu’Android (hormis les habituelles limitations propres à Apple).

Notre seul regret concerne l’assistant vocal Celia. Comme sur les autres montres connectées Huawei – sauf la Watch 3 – cette IA ne fonctionne pas avec les smartphones Android ou iOS. Vous devrez impérativement utiliser un smartphone de la marque chinoise avec EMUI 10.1 au minimum ou HarmonyOS. Huawei prive ainsi une grande quantité d’utilisateurs d’une fonction essentielle sur les smartwatches haut de gamme…

Huawei ne cesse d’améliorer ses montres connectées sport. Un fait qui se ressent sur la Watch GT 3 Pro, qui reprend la plupart des fonctions de ses aînées tout en apportant quelques nouveautés sympathiques.

Sur son site officiel, le constructeur chinois met en avant le profil sportif dédié à la plongée. Il faut dire que les montres spécialisées dans ce domaine restent assez rares ou sont hors de prix.

Avant d’aller plus loin, clarifions quelques points. La Huawei Watch GT 3 Pro est certifiée IP68 et 5 ATM : elle n’est donc pas adaptée aux plongées dans les grandes profondeurs. Le constructeur indique d’ailleurs qu’il ne faut pas descendre en-dessous de 30 mètres, sous peine d’abimer la belle tocante à cause de la pression. On reste donc sur de la plongée en apnée ou avec bouteilles mais à faible profondeur.

Cela étant dit, pas mal d’outils attendent les plongeurs avec ce mode, à commencer par un entraînement à l’apnée qui consiste à alterner entre des phases de respiration de 30 secondes et des phases de retenue d’air d’une minute. La montre calcule alors le rythme cardiaque et reporte vos résultats dans l’application.

Une fois que vous jugez être assez entraîné, vous pourrez passer au test d’apnée. Ce dernier consiste à retenir votre respiration et appuyer sur le bouton lorsque vous contractez le diaphragme. Le rythme cardiaque est là aussi indiqué dans un tableau, de même que le temps de contraction. Vient ensuite le profil de plongée en lui-même. Grâce au baromètre embarqué dans la GT 3 Pro, il indique votre vitesse, la profondeur actuelle, la profondeur maximale atteinte lors de la session et le temps en plongée total.

À Lire  Le MH Club est une soirée de traitement exclusive pour les invités

Faute de certificat de plongée et d’équipement adéquat, impossible pour nous de vérifier la qualité des relevés. Huawei indique toutefois qu’il est conseillé de prendre avec soit une montre de plongée et un chronomètre, ce qui laisse penser que les données ne sont pas aussi précises que du matériel spécialisé.

L’autre nouveauté majeure de la Huawei Watch GT 3 Pro est sa capacité à détecter la vitesse d’onde de pouls. À notre connaissance, aucune autre smartwatch ne propose cette fonction à l’heure actuelle.

« Mais c’est quoi exactement la vitesse d’onde de pouls ?  », nous direz-vous.

Il s’agit de la vitesse à laquelle le sang parcours vos artères. Plus elle est basse, plus les vaisseaux sanguins sont souples, ce qui est signe d’une bonne santé vasculaire. A contrario, une vitesse élevée indique des artères trop rigides, ce qui peut conduire à des problèmes cardiaques sur le long terme.

Pour effectuer une mesure, il suffit d’ouvrir l’application nommée « Détection de la souplesse des artères » sur la montre, puis de placer le pouce sur le bouton bas. Celui-ci est muni d’une électrode qui – couplée au capteur cardio optique – va capter les variations de votre VOP. Le résultat est ensuite affiché dans un cercle coloré. La vitesse idéale pour un corps sain ne doit pas dépasser 8 m/s selon Huawei. La marque rappelle quand même que sa montre n’est pas un dispositif médical et ne doit pas se substituer à des examens réguliers auprès d’un professionnel de santé.

Pour nos essais, nous avons comparé les données de la GT 3 Pro à celles de la balance Withings Body Cardio. Là où la montre nous indique des scores entre 7,9 m/s et 8,4 m/s selon les captures, le pèse-personne français reste stabilisé entre 7 m/s et 7,2 m/s. Difficile de savoir quel dispositif est le plus précis et surtout le plus fiable. Les plus grandes variations de la GT 3 Pro pourraient indiquer un manque de précision plus élevé que sur la Body Cardio, mais impossible de le vérifier sans matériel spécifique. Gardez donc en tête que ces relevés n’ont pas vocation à être utilisés pour un suivi médical. Ils peuvent néanmoins indiquer les tendances d’évolution de votre santé physique sur le moyen et long terme.

Pour ce qui est du reste du suivi sportif, la GT 3 Pro Titanium reprend ce qui a fait le succès des précédentes montres connectées de Huawei. Vous aurez ainsi à disposition une centaine de profils sportifs, dont le triathlon et le HIIT. On regrettera d’ailleurs que les réglages de ces derniers soient trop succincts. Il n’est pas possible de changer l’ordre des sports pour le triathlon et on ne peut pas sélectionner de minuteurs spécifiques pour le HIIT. De quoi frustrer les amateurs de ces activités qui se tourneront probablement vers des smartwatches plus précises à ce niveau là…

Pour ce qui est du grand public, en revanche, il y a déjà de quoi faire. La montre propose plusieurs cours d’entraînement à la course à pied et des programmes adaptatifs gérés par l’IA. Ils sont maintenant parfaitement au point, ce qui n’était pas le cas à la sortie de la GT 3 l’an dernier. Pour les athlètes confirmés, on retrouve aussi le test de seuil lactique lancé avec la GT Runner, ainsi que l’indice de capacité de course à pied, lui aussi hérité de cette smartwatch commercialisée en début d’année.

Divers outils sont à disposition comme le temps de récupération, la charge d’entraînement, le score de VO2Max et même la température corporelle… Le calcul du stress et du niveau de SpO2 sont aussi de la partie, comme toujours sur les tocantes signées Huawei. Le profil de course intègre même des exercices par intervalles et un lièvre virtuel.

La GT 3 Pro est donc relativement complète, en particulier si vous débutez et que vous cherchez une montre qui saura vous guider étape par étape pour progresser en course à pied. Il est juste dommage que le coach vocal lors des sessions de sport ne parle qu’en anglais. On déplorera aussi la personnalisation des champs de données qui reste limitée à certains profils.

La toute dernière production de Huawei se dote des mêmes capteurs que la GT Runner. Et tout comme sa petite sœur dédiée aux coureurs, la Watch GT 3 Pro Élite Acier fait montre d’une très belle précision au niveau de la capture du rythme cardiaque. Face à notre ceinture pectorale Polar H7, les résultats sont sans appel : la courbe est quasiment identique malgré les variations de rythme engendrées par le mélange marche/course. Le poids élevé de la montre ne semble pas jouer contre elle.

Le GPS bi-bande est de son côté en progression. S’il était assez décevant sur la GT 3 de l’an dernier, il gagne en efficacité sur le modèle Pro. Alors certes, ce n’est pas du niveau de la Garmin Fenix 7 Sapphire Solar mais on salue les progrès. Il y a moins d’écarts quand on navigue dans les zones urbaines, les courbes sont plus rectilignes et présentent moins de déviation qu’auparavant. La GT 3 Pro a de quoi tenir tête à la concurrence sans problème et seuls les utilisateurs les plus pointilleux se tourneront vers des montres connectées sport plus onéreuses.

La GT Runner était pour Huawei l’occasion de lancer un système de navigation point-à-point sur ses smartwatches. La GT 3 Pro en hérite donc, logique au regard de son orientation haut de gamme.

Comme sur les produits Garmin, Polar ou Suunto, vous pouvez créer des itinéraires via l’application Komoot et les enregistrer sur la smartwatch. Vous avez aussi la possibilité d’importer des fichiers GPX.

Une fois vos trajets enregistrés sur la montre, vous pourrez y accéder depuis les profils d’activité en extérieur, comme le cyclisme, la marche, la course à pied ou la randonnée. La trace apparaît lors du lancement de l’activité, via un écran dédié. Il n’y a pas de fond de carte, ce qui est commun aux montres à moins de 500 €.

Le point-à-point fonctionne bien mais reste moins précis que sur la Polar Pacer Pro, qui indiquait plus régulièrement les traversées de route et virages de faible angle. L’essentiel est toutefois là : on peut suivre facilement un trajet, avec zoom à la clé et indications à l’écran, le tout complété par des indications vocales (en anglais). Au besoin, vous pouvez naviguer hors des activités en utilisant Petal Maps, la solution de navigation de Huawei, qui est maintenant installée par défaut sur la GT 3 Pro. Définissez un itinéraire sur le smartphone et la montre vous donnera des indications sur les points de passage au fur et à mesure. C’est basique mais fonctionnel. Attention quand même : Petal Maps n’est pas disponible sur iOS, uniquement sur Android et HarmonyOS…

Bien qu’elle se destine avant tout aux personnes sportives et qui veulent un suivi précis de leur santé, la Huawei Watch GT 3 Pro se débrouille aussi pas mal en tant qu’assistante du quotidien.

Vous retrouverez la plupart des fonctionnalités présentes sur la Watch 3 : microphone et haut-parleur, NFC, AppGallery, assistant vocal Celia, stockage de musique dans la mémoire interne… Sur le papier, la belle n’a pas à rougir face à des tocantes utilitaires sous WearOS ou WatchOS. Bon, par contre, dans la réalité, c’est un peu moins bon…

Tout d’abord, l’IA Celia n’est compatible qu’avec les smartphones Huawei avec EMUI 10.1 ou HarmonyOS, comme, par exemple, le P50 Pro. L’absence de Wi-Fi semble en être la principale raison. En effet, Celia fonctionnait bien sur la Watch 3, seule montre récente de la marque à embarquer le Wi-Fi. Si vous voulez un assistant vocal fonctionnel, vous devrez investir dans du matériel Huawei ou alors passer sur une autre plateforme.

Le second point noir concerne le paiement sans contact. Contrairement à la GT 3, la GT 3 Pro Titanium possède une puce NFC. L’application Huawei Wallet est aussi pré-installée sur la smartwatch. Le problème, c’est que le service de paiement du constructeur chinois n’est pas encore déployé en France à l’heure actuelle. Impossible donc d’utiliser la montre connectée pour payer vos petits achats en magasin, ni même enregistrer des cartes de fidélité, de bus, etc. Il est clair que ça arrivera dans le futur, mais impossible de prévoir quand malheureusement.

À Lire  Choix pompe à aubes ou gonfleur : conseils et comparatif

Le dernier point négatif de la GT 3 Pro Élite Acier réside dans le magasin AppGallery : alors que ce dernier était nativement intégré à la Watch 3, ce n’est plus le cas ici. Il faut donc passer par le smartphone pour installer des applications tierces sur la montre. Le souci, c’est que l’AppGallery est encore bien vide et semble avoir des peines à attirer les développeurs depuis son lancement. On est bien loin du choix pléthorique disponible sur WearOS et WatchOS. Ajoutez à ça quelques applications qui ne fonctionnent qu’avec HarmonyOS. Le résultat est encore mitigé à l’heure actuelle. D’ailleurs, il convient de noter au passage que l’installation d’applications tierces n’est pas possible via les smartphones iOS.

On pourrait penser que la Huawei Watch GT 3 Pro n’est pas une bonne montre utilitaire. Ce serait toutefois une erreur. La marque chinoise progresse à son rythme, apportant des mises à jours régulières à son OS. Ainsi, comme nous le disions précédemment, le contrôleur de musique est maintenant opérationnel sur iOS, même s’il reste encore impossible de transférer des morceaux pour le moment. Les appels mains-libres fonctionnent très bien, avec une qualité audio plus que raisonnable. Les utilisateurs Android peuvent envoyer des réponses pré-enregistrées aux SMS mais aussi aux messages WhatsApp et Messenger. Même l’application Météo est plutôt sympathique avec un affichage des marées, des phases lunaires et des horaires solaires.

Le constat est donc le même que pour nos précédents tests : la base est là mais Huawei doit maintenant améliorer les fonctionnalités pour permettre de se démarquer sur le marché des montres connectées. Espérons que la marque s’y mette vite, on est quand même sur du matériel à presque 400 €…

L’endurance de la Huawei Watch GT 3 Pro dépendra du modèle choisi. La marque asiatique promet en effet une autonomie de sept jours pour les versions avec un boitier de 43 mm et 14 jours pour les boîtiers de 46 mm, comme celui que nous testons actuellement.

S’il y a un domaine où Huawei ne nous déçoit jamais, c’est bien celui-ci. Oubliez les Apple Watch SE et autres Galaxy Watch 4 qui peinent à tenir un ou deux jours en usage intensif. La GT 3 Pro semble tout simplement increvable, même en mode Always On. D’après nos essais, la smartwatch sport est en mesure de tenir la charge une douzaine de jours avec environ 1 heure 30 de sport par semaine en suivi GPS. Si vous aimez avoir un écran toujours allumé, la batterie se videra bien évidemment plus vite, mais sera capable de tenir la charge pendant quatre ou cinq jours au moins. Impressionnant !

La recharge se fait quant à elle via un socle à induction, commun aux dernières montres haut de gamme de la marque chinoise. Faire le plein de la GT 3 Pro demande environ 1 heure 30, la puissance de charge ayant été améliorée sur ce modèle. Là aussi, on peut souligner le super boulot de la part de Huawei qui nous permet de porter la montre au poignet presque en permanence.

Huawei GT 3 Pro : l’avis de Clubic

Huawei GT 3 Pro : l'avis de Clubic

Elégante au poignet et endurante, la Huawei Watch GT 3 Pro est idéale pour toutes les personnes sportives et qui veulent garder un oeil sur leur santé. Nous apprécions particulièrement son design et ses finitions impeccables. A voir aussi : Quel équipement de planche à voile dois-je choisir pour mon niveau ?. La précision de ses capteurs joue aussi en sa faveur.

Attention toutefois avant de faire un achat impulsif : la tocante chinoise ne donnera son plein potentiel qu’une fois liée à un smartphone Huawei. Il faudra aussi faire preuve de patience avant de profiter du paiement sans contact.

Une montre connectée à réserver aux sportifs et sportives avant tout, débutants ou confirmés.

La Huawei Watch GT 3 Pro est une montre connectée de grande qualité. Le modèle Titanium Élite Acier que nous avons eu l’occasion de tester est de toute beauté, malgré un poids important. Cette montre vient ainsi relever avec brio le haut de gamme de la marque, jusqu’à présent incarné par la Watch 3, plus urbaine.

Outre son design attrayant, la montre intègre quelques nouveautés intéressantes, dont le suivi de la vitesse d’onde de pouls et un profil de plongée qui semble relativement complet. La GT 3 Pro se pose ainsi comme une excellente plateforme pour qui cherche à se mettre au sport ou suivre sa santé de près. Maintenant que les programmes d’entraînement par IA et la navigation sont pleinement opérationnels, vous n’aurez plus d’excuses pour rester dans le canapé !

En revanche, si vous cherchez une montre utilitaire, vous risquez de déchanter (à moins de posséder un smartphone Huawei). Entre le paiement sans contact qui n’est pas encore opérationnel, l’assistant vocal Celia inaccessible sur Android et iOS, ou encore l’AppGallery un peu vide, les freins sont nombreux à ce niveau tarifaire. Huawei mûrit néanmoins sa recette petit à petit, apportant un peu plus de potentiel à la GT 3 Pro et ses petites sœurs au fil des mises à jour.

Notre verdict sera donc clair : sportifs et utilisateurs de matériel Huawei, foncez. Les autres, attendez un peu avant de craquer. Le modèle Élite Acier nous semble trop cher pour ce qu’il apporte au quotidien (malgré un design vraiment sublime).

Design et finitions 9

Écran 8

Fonctions sport 8

Fonctions utilitaires 6

Autonomie 9

Design et finitions 9

Écran 8

Fonctions sport 8

Fonctions utilitaires 6

Autonomie 9

Huawei Watch GT 3 Pro Titanium au meilleur prix

La résistance à l’eau est généralement indiquée à l’arrière de la montre. Lorsque la résistance à l’eau d’une montre est élevée, comme sur une montre de plongeur par exemple, il est courant d’indiquer également la résistance à l’eau sur le cadran.

Test de la Huawei Watch Fit 2 : bilan complet et détaillé - Watch
Lire aussi :
Il existe de nombreuses montres connectées sur le marché et il est…

Quelle est la meilleure montre connectée en 2021 ?

Quelle est la meilleure montre connectée en 2021 ?

Si vous avez un smartphone Samsung Galaxy – ou n’importe quel smartphone Android, au demeurant – la montre connectée la plus proche de l’Apple Watch Series 7 est la Samsung Galaxy Watch4. Cette montre est ainsi la meilleure montre connectée 2021 pour les smartphones Android.

Quelle est la meilleure montre connectée pour Android ? Quelle est la meilleure smartwatch pour Android ?

  • Samsung Galaxy Watch 4.
  • Garmin Venu 2.
  • Huawei Watch GT 3 Pro.
  • Fossil Gen 6.
  • Xiaomi Mi Watch.

Quelle est la montre connectée la plus fiable ?

1. Apple Watch Series 7 : la meilleure montre connectée.

Sur le même sujet :
Garmin a présenté la deuxième génération de sa gamme de montres Marq.…

Quelle est la meilleure montre connectée 2020 ?

Quelle est la meilleure montre connectée 2020 ?

Mi Watch : la meilleure montre connectée de Xiaomi Dévoilée au cours de l’automne 2020, la Xiaomi Mi Watch est une montre connectée qui dispose d’un écran AMOLED de 1,39 pouce (454 × 454 pixels) et du Bluetooth 5.0 pour se connecter aux appareils exécutant Android (4.4 et supérieur) et iOS (10 et supérieur).

Quelle est la montre connectée la plus fiable ? 1. Apple Watch Series 7 : la meilleure montre connectée.

Test des 30 meilleures montres intelligentes pour hommes de Samsung en 2022 : après avoir recherché des options
A voir aussi :
Vous cherchez des conseils d’experts sur l’achat de la meilleure montre connectée…