Test Fitbit Sense 2 : notre avis sur la montre connectée

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

En attendant la première montre Google, Fitbit continue de proposer ses montres de marque propre. Le Fitbit Sense 2 est le dernier modèle haut de gamme en date, avec son écran Oled, son électrocardiogramme, son GPS intégré et une foule de fonctions Fitbit Premium.

Il y a deux ans, en août 2020, Fitbit lançait sa montre connectée haut de gamme, la Fitbit Sense. Il était alors non seulement capable de suivre vos mouvements à l’aide d’un GPS ou de mesurer votre fréquence cardiaque, mais aussi de réaliser un électrocardiogramme ou d’évaluer votre niveau de stress.

Entre-temps, Fitbit a été racheté par Google et alors que l’entreprise travaillait au développement de la nouvelle Pixel Watch, elle a également lancé le successeur de la Sense, la nouvelle Fitbit Sense 2. Voici son test complet.

Fitbit Sense 2Fiche technique

La montre pour ce test a été prêtée par le fabricant. A voir aussi : [Comparatif] La Meilleure Montre de Sport Connectée : Laquelle Choisir ? – Octobre 2022.

Fitness, surf, pétanque... quels sports pratiquent les stars en vacances ?
Sur le même sujet :
L’acteur Vincent Cassel fait sensation en surf-foil. [Capture d’écran Instagram de Vincent…

Fitbit Sense 2Design

Le Fitbit Sense 2 conserve, dans les grandes lignes, les principales caractéristiques du premier modèle, sorti il ​​y a deux ans. Bien sûr, c’est avant tout le cas en ce qui concerne la conception de la montre connectée orientée santé.

Comme d’habitude chez Fitbit, et contrairement à de nombreux fabricants, le Fitbit Sense 2 n’est pas disponible en plusieurs versions selon la taille du boîtier. Ici, le fabricant propose une taille de boîtier unique de 40,5 x 40,5 x 12,3 mm. Le fabricant prévoit néanmoins deux formats de bracelet pour le modèle « style » en silicone fourni par défaut : un petit modèle, pour les poignets de 129 à 175 mm, et un grand modèle, pour les poignets de 158 à 209 mm.

Ayant un poignet relativement fin pour un homme, la taille du boitier me parait un peu petite. Je n’aurais pas été contre un format un peu plus grand, mais il faut avouer que Fitbit a cherché ici à satisfaire toutes les morphologies et le résultat est loin d’être absurde une fois la montre attachée.

Autour de la montre, Fitbit a intégré une grande grille de haut-parleur sur le côté droit et deux petites grilles de microphone sur le côté gauche. Toujours à gauche, on retrouvera un bouton physique servant à naviguer dans l’interface de la montre et à lancer certaines actions, comme nous le verrons plus loin. Malheureusement, la frappe du bouton est assez lâche et on aurait aimé un clic un peu plus satisfaisant pour valider qu’une action a bien été prise en compte… surtout compte tenu des ralentissements de l’interface logicielle, comme nous le verrons plus loin.

Pour le reste, il faut avouer que le Fitbit Sense 2 profite de belles finitions avec son boîtier en aluminium et la vitre légèrement bombée de l’écran qui semble plonger sur les bords du boîtier. Fitbit a également intégré des contours dans le verre de l’écran. Un choix de design qui rappelle l’ancienne génération, mais qui s’en différencie en ce que les contours plus brillants sont alors intégrés directement dans le boîtier en aluminium.

Fitbit assure également que son Sense 2 est étanche jusqu’à 50 mètres de profondeur, sans toutefois donner de certification d’étanchéité spécifique.

Dernier point concernant le design : le système d’attache des bracelets. Fidèle à lui-même, et comme Apple, Fitbit n’a pas opté pour un système de bracelet standard avec une pompe et des cornes, mais son propre système de fixation. Concrètement, cela signifie que vous devrez forcément passer par les bracelets du fabricant pour les changer si vous vous lassez du modèle fourni avec la Sense 2. Malheureusement, il est impossible d’utiliser le bracelet 20 ou 22 mm de la montre de votre grand-père ou de votre acheter un bracelet qui attirerait votre attention dans une bijouterie ou une horlogerie de quartier. Le bracelet «  Style  » fourni par défaut avec la montre est assez confortable et rappelle celui de l’Apple Watch Series 8, mais il n’est cependant pas le plus élégant et sera surtout adapté au sport.

Garmin Venu 2 dans le test : la montre de sport la plus urbaine est-elle toujours en forme ?
Sur le même sujet :
Il aura fallu attendre presque deux ans pour que Garmin sorte une…

Fitbit Sense 2Écran

Comme à son habitude, Fitbit a opté pour un écran carré – ou plutôt carré aux lignes arrondies – sur son Sense 2. Comme sur le premier Sense, on a droit ici à un écran Amoled de 1,58 pouces de diagonale et une résolution de 336 x 336 pixels.

Qui dit écran Oled dit contraste infini, et c’est l’une des principales qualités de l’écran Fitbit Sense 2. Quand on sait à quel point l’interface du constructeur est basée sur des fonds d’écran noirs — et donc avec des pixels éteints — le choix de l’Oled est donc particulièrement pertinent puisqu’il permettra d’économiser de l’énergie en n’allumant pas ces pixels derrière le texte.

De plus, on pourrait être tenté de penser qu’avec une densité de 301 pixels par pouce (ppi), le Sense 2 offrirait une lisibilité claire et des textes nets. Ce n’est pas ainsi. Malheureusement, l’interface de la montre est bien en deçà de la lisibilité sans faille que peut offrir une Samsung Galaxy Watch 5 (321 ppi) ou une Apple Watch 8 (326 ppi). Les textes affichés à l’écran présentent souvent un crénelage qui se traduit par un très léger halo autour des lettres. Autant dire qu’à ce prix, on attendait mieux d’une montre connectée.

Surtout, le Fitbit Sense 2 présente des erreurs assez évidentes dans la gestion des couleurs lorsque l’on regarde les bords supérieur et inférieur de l’écran. En bas, les caractères en blanc apparaîtront souvent en vert. En haut, ils seront alors affichés en rouge. C’est peut-être le modèle de notre montre de test qui a des ratés, un problème d’aberration chromatique ou nous qui faisons du pixel peeping (regarder une image de très près jusqu’à voir les pixels), mais, là encore, le niveau de finition peut laisser quelque chose à désirer pour un tel modèle haut de gamme.

Le Fitbit Sense 2 // Source : Anthony Wonner pour Frandroid

Le Fitbit Sense 2 // Source : Anthony Wonner pour Frandroid

Quant aux cadrans, si le Fitbit Sense 2 n’en a qu’un activé par défaut, il est cependant possible d’en télécharger d’autres depuis la rubrique «  Galerie  » sur l’application du constructeur. Ce sont alors cinq cadrans qui s’offrent automatiquement à vous, avec de nombreux autres disponibles en téléchargement. Malheureusement, beaucoup d’entre eux sont réservés aux utilisateurs abonnés à Fitbit Premium, d’autres sont payants et les prix ne sont pas toujours clairement indiqués sur leur page de téléchargement – ​​la plupart du temps, il faut se rendre sur leur description. En bref, nous avons vu un système de téléchargement de cadran beaucoup plus ergonomique, mais au moins il y a de la variété.

La luminosité de l’écran Fitbit Sense 2 fonctionne comme l’Apple Watch. Vous pouvez régler le niveau de luminosité sur trois niveaux : faible, normal ou élevé. De plus, en plus de ce réglage de base, la luminosité de l’écran s’ajustera automatiquement en fonction de la lumière ambiante. Concrètement, la montre offre une bonne luminosité la plupart du temps, même si elle peut avoir un peu de mal à s’afficher dans des conditions particulièrement lumineuses, notamment lors d’exercices en plein soleil.

La Fitbit Sense 2 profite également d’un mode écran toujours allumé très pratique si vous souhaitez afficher un cadran à votre poignet même si vous ne regardez pas la montre. Fitbit propose également un mode « ne pas déranger » programmable pour éteindre automatiquement l’écran lorsque vous tournez votre poignet. C’est pratique pour éviter de s’éblouir en pleine nuit quand on se retourne dans son lit.

A voir aussi :
Nos tests, les points clés pour bien s’équiperActualisé 10/07/22 à 07:00Avec le…

Fitbit Sense 2Usage et application

Même si Fitbit a été racheté en début d’année dernière par Google et que la firme semble développer des montres sous Wear OS, ce n’est toujours pas le cas de la Fitbit Sense 2. La montre connectée embarque toujours le même système Fitbit OS que la précédente. version, mais a reçu quelques nouveautés en termes d’interface et d’expérience utilisateur.

Fitbit a en effet revu les différents gestes de navigation afin de se rapprocher de l’expérience proposée sur les montres Wear OS. Voici donc les différentes commandes gestuelles ou via le bouton latéral :

Concrètement, l’appui long fait ici office de bouton de raccourci. Fitbit propose plusieurs choix pour configurer cet appui long : Alexa, réglages rapides, Fitbit Pay, activité, relax, alarmes, minuteries, météo, réglages, analyse AED (stress), ECG, et aujourd’hui. Dans mon cas, j’ai configuré le bouton pour démarrer automatiquement un entraînement via l’application d’activité.

Le Fitbit Sense 2 // Source : Anthony Wonner pour Frandroid

Le Fitbit Sense 2 // Source : Anthony Wonner pour Frandroid

Le Fitbit Sense 2 // Source : Anthony Wonner pour Frandroid

Le Fitbit Sense 2 // Source : Anthony Wonner pour Frandroid

Globalement, on a donc affaire ici à des commandes plutôt simples utilisant l’écran tactile et à une gestion fluide de la navigation. Cela pourrait être idéal si la navigation était fluide… malheureusement c’est loin d’être le cas.

Fitbit ne communique pas sur le processeur embarqué dans son Sense 2. Il est donc impossible de savoir précisément quelle est sa puissance ou sa fréquence de calcul. Même sans cela, il est évident que nous n’avons pas affaire ici à un coup de foudre de guerre. Les retours sur la première Fitbit Sense, deux ans après sa sortie, ne sont pas reluisants quant à la fluidité de la montre et la Sense 2 ne semble pas avoir connu de révolution majeure.

Plus concrètement, la montre est en retard sur l’affichage lorsque vous souhaitez simplement glisser pour naviguer dans l’écran. Les options choisies mettent parfois presque une seconde à s’activer et, surtout, les applications – pourtant natives – sont très longues à se lancer. Comptez plus de trois secondes avec un écran d’attente à chaque fois que vous envisagez de lancer une nouvelle application.

C’est d’autant plus frustrant que la plupart des montres concurrentes du marché — on parle aussi bien des montres sous Wear OS que des Apple Watches, des modèles Huawei ou des toquantes sous RTOS — n’ont plus ce problème particulier de ralentissement. frustrant. Même les bracelets connectés de Xiaomi, vendus moins de 100 euros, sont plus fluides que le Fitbit Sense 2. Au prix de lancement de 300 euros, c’est difficilement compréhensible de la part d’un constructeur aussi renommé.

Retour vers le passé

L’économie des bouts de ficelle ne s’arrête pas là. Sur plusieurs points, Fitbit a supprimé des fonctionnalités qui étaient intégrées au premier Sense. C’est le cas du Wi-Fi, présent sur la montre, mais désactivé – et qui ne peut pas être activé. Les mises à jour devront donc passer par Bluetooth. Il en va de même pour le contrôle de la musique sur votre smartphone, qui n’est plus pris en charge par Fitbit, tout comme les applications Spotify et Deezer. Il est également impossible de connecter des écouteurs filaires à la montre pour écouter de la musique qui serait stockée dans sa mémoire interne. Fitbit communique également sur l’intégration de Google Pay – en plus de Fitbit Pay – pour le paiement sans contact, ainsi que sur les appels passés en Bluetooth depuis la montre – avec le micro et l’enceinte – mais en indiquant qu’ils seront « bientôt » disponibles, sans plus de détails. Dans ce cas, sans ces fonctions présentes au lancement du Fitbit Sense 2, je n’ai pas eu l’occasion de les tester. Quant à Fitbit Pay, rappelons que seules quelques banques françaises sont compatibles, dont BNP Paribas, Boursorama, Crédit Mutuel, Fortuneo et Revolut.

Heureusement, il est toujours possible d’installer des applications tierces depuis la boutique en ligne de Fitbit. On est encore loin de la facilité d’utilisation – avec un tri par catégories – de ce que Wear OS ou watchOS peuvent proposer, mais c’est quand même ça. Reste que si de nombreuses applications sont proposées, on est loin des grands acteurs du secteur et la plupart de celles proposées se contenteront d’afficher une liste de tâches, de gérer des parcours ou de proposer quelques fonctions sportives plus spécialisées.

Montre connectée : les meilleurs modèles pour rester en bonne santé
Voir l’article :
Les montres connectées et de plus en plus sophistiquées font désormais partie…

Fitbit Sense 2Fonctionnalités de santé

La Fitbit sense 2 occupe un segment à part sur le marché des montres connectées. Pas vraiment une montre hyper connectée, comme les modèles Apple, Samsung ou Fossil, ni une montre spécialisée dans les mesures sportives, comme les montres Garmin, Coros, Suunto ou Polar.

Comme à son habitude, Fitbit met en avant des fonctionnalités liées avant tout à la santé et au bien-être, et non spécifiquement dédiées au sport.

Précision du GPS de la Fitbit Sense 2

Comme le premier Sense de 2020, le Sense 2 dispose de son propre système de suivi GPS + Glonass. Et comme le premier Sense de 2020 ou le Charge 5, le fix GPS du Sense 2 est abyssal. Avant de démarrer un entraînement, la montre affichera un message « connexion au GPS en cours » puis, au bout d’une minute : « pas de signal GPS ».

Lors de mes premières courses avec la montre, j’ai supposé que ce deuxième message signifiait que le Sense 2 avait cessé de chercher. J’ai donc recommencé l’entraînement pour lancer un nouveau repère GPS… en vain. Parfois pendant près de quinze minutes, en t-shirt fluo et short à 9 degrés Celsius. Résignée, j’ai fini par démarrer l’activité sans avoir de repère GPS. J’ai couru 24 kilomètres sans être suivi par le GPS Sense 2.

Frustré, j’ai fini par accrocher la montre à la rambarde de mon balcon dans l’espoir que la réparation se fasse pendant que je télétravaillais. Après cinq minutes, bingo. En fait, même avec le message «  pas de signal GPS  » affiché, la montre continue à rechercher le point fixe jusqu’à ce que vous commenciez un exercice. Sachant que les premiers correctifs sont généralement les plus longs à faire, j’espérais que les autres seraient plus rapides. Ce n’est pas ainsi. J’ai même passé une heure et demie un samedi après-midi à attendre que la montre se fixe, en vain… avant de réaliser que cela pouvait enfin se faire pendant la course. C’est incompréhensible et extrêmement frustrant.

Les montres d’Apple, Samsung ou Garmin proposent toutes un fix en moins de dix secondes, voire instantané pour certains modèles. Le comportement de la Fitbit Sense 2 est tout sauf normal pour une smartwatch en 2022. Si vous comptez l’utiliser comme montre de sport, autant le dire clairement : passez votre chemin.

Pour tester la fiabilité du suivi GPS du Fitbit Sense 2, j’ai effectué trois sessions avec celui-ci et avec mon smartphone, qui est plus grand et dispose d’un système GPS plus fiable. De quoi me permettre de mesurer la différence de distance mesurée avec un appareil et avec l’autre.

On le constate d’emblée, la montre Fitbit a la fâcheuse tendance d’ajouter environ 10% de distance à chaque exercice. Dit comme ça, cela peut sembler peu, mais à une cadence de 6 min 30 s par kilomètre, la montre interprétera une cadence de 5 min 30 s par kilomètre. Autant dire que l’on entre alors dans une autre catégorie de running. De fait, les données faussées par cette mauvaise précision GPS se retrouveront sur toutes les interprétations : allure, vitesse et calories brûlées. Logiquement, la montre aura également du mal à comprendre votre VMA (Vitesse maximale aérobie).

Pour expliquer cette différence de distance, il suffit d’observer les courbes. Ci-dessous, on retrouve, en bleu, le suivi GPS du smartphone et, en rouge, celui du Sense 2. On le voit, sur les rives du lac que j’ai fait le tour trois fois, le suivi du smartphone se superpose à chacun passer. En revanche, le suivi de la montre est complètement dans le chou.

Lors d’une deuxième sortie, on constate que la montre prend beaucoup plus de libertés avec le suivi GPS que le smartphone en me faisant passer au milieu des blocs.

Ce qui est étonnant, c’est que le suivi GPS commence bien après le début de l’activité et se termine bien avant. Pourtant même avec cette distance réduite, le Sense 2 a tendance à surestimer fortement la distance parcourue.

Précision de la fréquence cardiaque de la Fitbit Sense 2

Pour le suivi de la fréquence cardiaque, le Fitbit Sense 2 est équipé d’un capteur de fréquence cardiaque optique multipoint. Concrètement, la montre enregistrera votre fréquence cardiaque toutes les cinq secondes. Une régularité qui se produit à chaque seconde lorsque vous démarrez un exercice.

Encore une fois, pour évaluer la fiabilité de la fréquence cardiaque mesurée par le Sense 2, je l’ai comparé à une ceinture ventrale de fréquence cardiaque de référence, la Garmin HRM-Pro. J’ai ensuite comparé les mesures obtenues dans le cadre de deux exercices : une course longue à allure constante et une course à intervalles, avec de fortes variations de fréquence cardiaque.

Pour la sortie longue, on voit déjà que le Fitbit Sense 2 a du mal à suivre la fréquence cardiaque réelle, même si celle-ci a peu évolué durant ma course, restant généralement entre 160 et 180 battements par minute. La montre a mesuré une fréquence cardiaque moyenne inférieure de 3 battements par minute.

En revanche, il semble bien réagir aux changements de rythme avec une bonne réactivité les trois fois où j’ai dû me reposer avant de me remettre à courir.

En revanche, sur la sortie fractionnée, c’est une catastrophe. Le Fitbit Sense 2 a mesuré une fréquence cardiaque moyenne de 149 battements par minute, contre 157 pour la ceinture Garmin. Sur la courbe, on observe que les pics de fréquence cardiaque sont beaucoup plus faibles sur la montre Fitbit et l’écart moyen est inférieur de plus de 4 %. Bref, si vous vous entraînez au rythme cardiaque, passez votre chemin, le Fitbit Sense 2 n’est pas fait pour vous.

Fonctions de santé et de bien-être

En plus du suivi de la fréquence cardiaque et du GPS, le Fitbit Sense 2 possède un certain nombre de fonctionnalités liées à la santé, dont certaines sont absentes du Fitbit Versa 4 – qui obtiendra son propre test plus tard.

C’est notamment le cas de l’électrocardiogramme. Certifiée comme dispositif médical, cette fonction est similaire à celle que l’on trouve sur l’Apple Watch, la Withings ScanWatch ou la dernière génération de Galaxy Watch. Il est ainsi possible de placer l’index et le pouce sur deux angles de la montre pendant 30 secondes pour faire circuler un léger circuit électrique dans vos bras et ainsi mesurer l’activité électrique de votre cœur.

Cette fonction est très accessible sur la montre et permet également d’exporter les résultats sous forme PDF pour, par exemple, les partager avec votre médecin.

L’autre fonctionnalité exclusive au Fitbit Sense 2 – et absente de la Versa 4 – est le suivi du niveau de stress à l’aide du capteur de conductance cutanée AED. Concrètement, le capteur est censé mesurer en continu votre niveau de stress en fonction des variations électriques de la peau. Cette mesure est effectuée régulièrement, mais vous pouvez également effectuer une mesure manuelle plus complète simplement en plaçant votre paume sur l’écran de la montre. Fitbit vous propose également d’indiquer votre niveau de stress (impatient, heureux, heureux, calme, triste, inquiet, frustré ou stressé).

Si la montre est également capable de vous demander comment vous vous sentez de temps en temps, malheureusement ces notifications ont tendance à avoir l’effet inverse et à me stresser. Surtout, en période de stress, s’il est toujours possible d’effectuer les exercices de respiration proposés par le Fitbit Sense 2, il n’est pas toujours facile de se détendre. Bref, c’est le serpent qui se mord la queue.

La Fitbit Sense 2 intègre également un oxymètre pour mesurer le niveau de saturation en oxygène dans le sang, une fonction désormais présente sur la plupart des montres et bracelets connectés. Un capteur de température cutanée est également inclus. Comme celle de l’Apple Watch Series 8, elle n’affichera cependant pas la température du corps ou de la peau en tant que telle, mais simplement les variations de température de la peau mesurées au cours de la nuit. Malheureusement, il est difficile d’en tirer quoi que ce soit.

Enfin, le Fitbit Sense 2 pourra également définir non seulement votre temps de sommeil total, mais également les différentes phases (sommeil léger, profond ou paradoxal). Un score s’affiche également, vous indiquant si votre nuit de sommeil a été suffisamment réparatrice ou non.

Des fonctions réservées aux abonnés Fitbit Premium

Comme souvent chez Fitbit, certaines fonctions proposées par le Sense 2 sont malheureusement réservées aux abonnés à son service Fitbit Premium. Si le constructeur propose six mois d’abonnement pour tout achat de la montre, il faut garder à l’esprit qu’au-delà de ces six mois, il faudra alors débourser 8,99 euros par mois pour continuer à en bénéficier. Autant dire que l’investissement commence à devenir important et que si ces fonctions vous sont indispensables et que vous n’envisagez pas de souscrire à un abonnement supplémentaire, le Fitbit Sense 2 n’est pas forcément fait pour vous.

Parmi ces fonctionnalités, nous retrouverons :

Ces fonctions sont présentes au sein de la section «  Premium  » de l’application Fitbit, mais également au sein des différents menus de l’application – par exemple, le profil du dormeur apparaît dans votre rapport de sommeil, tout comme les avancées des analyses du sommeil.

On retiendra surtout le score fitness quotidien, particulièrement pratique pour les sportifs. Ce score prendra en compte votre activité récente, votre sommeil et la variabilité de votre fréquence cardiaque pour vous indiquer si vous pouvez vous entraîner ou s’il est préférable de vous reposer. A noter toutefois que ce type de fonction n’est pas exclusif à Fitbit et que Garmin propose, de son côté, un score « body battery » similaire et surtout gratuit.

Il est donc frustrant que Fitbit continue de pousser autant certaines fonctionnalités réservées à ses abonnés qui ont pourtant payé, dans le cas du Sense 2, un prix assez élevé de près de 300 euros.

Fitbit Sense 2Autonomie

Fitbit annonce une autonomie de plus de dix jours pour son Sense 2. Selon le constructeur, le heurtoir pourrait également être utilisé pendant cinq heures consécutives avec le GPS activé.

Pour ma part, en gardant l’écran toujours activé et avec deux séances d’entraînement sans GPS – le correctif n’avait pas été fait – j’ai pu utiliser la montre pendant près de 72 heures avant qu’elle ne tombe en panne de batterie. Notez cependant que le Fitbit Sense 2 désactive automatiquement l’écran permanent lorsqu’il descend en dessous de 10 % de batterie.

Une deuxième session toujours active sans écran, mais avec trois séances d’entraînement, m’a permis d’utiliser le Fitbit Sense 2 pendant 89 heures. On est certes loin des six jours d’autonomie annoncés par Fitbit, mais il faut avouer que la plupart des montres Wear OS n’arrivent pas à dépasser les deux jours d’autonomie. C’est déjà pris.

Pour la recharge, Fitbit fournit un câble avec un système d’attache magnétique d’un côté et une prise USB-A de l’autre. Si Fitbit communique sur une charge complète en deux heures, j’ai dû attendre 1h51 de mon côté pour passer de 0 à 100% de batterie.

Fitbit Sense 2Appel et communication

Côté connectique, le Fitbit Sense 2 la joue sobre. Comme nous l’avons vu, la montre ne propose pas de connexion Wi-Fi – malgré un modem intégré – et se contente du Bluetooth 5.0.

Pour la connexion GPS et la géolocalisation, la montre est également compatible avec le système satellite GPS et Glonass. Malheureusement, le correctif est particulièrement lent à se faire, comme nous l’avons vu dans la partie dédiée.

La montre profite également d’une puce NFC utilisée pour le paiement sans contact sur Fitbit Pay et, à terme, sur Google Pay. De même, il intègre un haut-parleur et un microphone qui peuvent être utilisés pour passer des appels vocaux. Malheureusement, cette fonctionnalité n’est pas proposée au lancement de la montre.

Sachez enfin que le Fitbit Sense 2 ne propose pas de connectivité mobile via la 4G et que vous devrez donc obligatoirement avoir votre smartphone sur vous pour recevoir les notifications.

Fitbit Sense 2Prix et date de sortie

Le Fitbit Sense 2 est disponible à partir du 30 septembre. Il est disponible en trois coloris – gris foncé, blanc lunaire ou bleu brume – au prix de 299,95 euros. Pour les bracelets supplémentaires, comptez un minimum de 30 euros pour ceux conçus par Fitbit.

Où acheter Le

Fitbit Sense 2 au meilleur prix ?

À Lire  Offrez-vous la montre de fitness Garmin Venu 2 Plus à moins de 300 euros