The Puff, l’ado star de la e-cigarette à Epinal – Infos Epinal

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Connaissez vous la Puff ? tous les adolescents la connaissent. Il s’agit de la nouvelle cigarette jetable au goût sucré qui séduit de plus en plus de jeunes dès le collège. Pourtant malgré son goût acidulé à la mangue, à l’ananas ou à la saveur bonbon, la Puff n’est pas sans danger. Certaines contiennent même un taux non négligeable de nicotine, jusqu’à 1,7%.

Un effet de mode

La cigarette électronique jetable est apparue en France à la fin de l’été. Aujourd’hui il est en rupture de stock à Epinal un peu partout. Lorsqu’ils sont interrogés, les buralistes ont des opinions mitigées. Jessica Renaud, gérante du bureau de tabac « Le cadre noir des 2 J » a encore quelques Puffs en rayon. « Nous avons été submergés par le nombre de demandes à la Saint-Sylvestre. Je n’en avais pas vraiment envie au début. Mais ce fut un succès immédiat. Nous sommes en rupture de stock depuis le début de l’année. Pour le moment, il n’y a qu’un seul distributeur. On attend la prochaine livraison. » Même s’il est interdit d’acheter des cigarettes avant 18 ans, la marque GIFI explique que ce sont souvent les parents qui achètent la Puff pour leurs enfants. Le magasin a été cambriolé avant la fin de l’année. an parties et aucune livraison n’est prévue pour le moment.

À Lire  Health Books - Dr Christian Recchia : "La fibromyalgie touche plus les femmes que les hommes. Et cette douleur mène à la dépression"

Les adolescents pour cible

Un succès fulgurant qui s’explique notamment par des vidéos diffusées sur Tik Tok de jeunes faisant l’éloge d’un « trop ​​bon » produit. D’autres ont des avis plus mitigés sur un produit qui « incitera les jeunes fraîchement sortis du lycée à fumer des cigarettes. Sur le même sujet : Canicule : les bons gestes pour faire face aux fortes chaleurs et protéger les plus fragiles. Il attirera des jeunes qui n’auraient jamais fumé ». D’autres refusent même de le commander, expliquant que ce n’est pas à eux d’inciter à fumer, surtout les jeunes.

Mais est-ce vraiment sans danger ?

Les adolescents pensent que c’est une façon de se détendre, comme la chicha. Ils n’ont pas l’impression de fumer une cigarette, mais d’avaler une fumée fruitée. Les followers sont généralement mineurs et le Puff a déjà trouvé ses followers à l’université. Chaque jour, les buralistes sont contraints de refuser la vente aux mineurs. Fumer des bouffées de fumée peut rapidement devenir addictif. Alors que certains contiennent 0%, d’autres contiennent entre 0,9% et 1,7% de nicotine. Emballages colorés, saveurs noix de coco, coca cola, fruits rouges… sont autant d’incitations à fumer « en bonne conscience ». Même le prix ne semble pas être un obstacle. Il faut compter entre 7,90€ et 12€ pour un vaporisateur fruité.

Ceci pourrez vous intéresser :
PARIS : Rassemblements dans plusieurs villes et grèves d’audience : magistrats, avocats…