Thionville. Privés de fleurs de cannabis, les magasins de CBD craignent qu’ils ne se fanent

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Depuis 2019, les boutiques spécialisées dans la vente de produits à base de cannabidiol (ou CBD), une substance relaxante et non psychoactive dérivée du chanvre, ont poussé comme des champignons. Mais le 30 décembre, le gouvernement a publié une ordonnance interdisant la vente et la consommation de feuilles et de fleurs de chanvre. Cependant, les magasins CBD tirent la majeure partie de leur nourriture de leurs boutons floraux, qui sont bien plus que les autres huiles et vapeurs.

Sous l’impulsion de l’Union des professionnels du CBD (UPCBD), les opposants ont décidé d’attaquer la circulaire en question et le 14 janvier, ils ont demandé devant le Conseil d’Etat de l’annuler, arguant qu’il s’agissait d’une attaque grave qui est manifestement illégale pour libertés fondamentales. On s’attend à ce que la Chambre des représentants prenne une décision dans les prochains jours. Pendant ce temps, l’ensemble du secteur financier attend fébrilement un signal favorable.

Il réclame des dommages et intérêts à l’État

Il réclame des dommages et intérêts à l’État

Leader du secteur, Christophe. A voir aussi : Vin, bière, rhum… Le CBD s’invite dans nos verres

BLOG - Faire passer le bien-être avant le salaire, une nouvelle priorité pour de nombreux collaborateurs
Voir l’article :
« L’argument économique ne suffit plus. La crise a conduit chacun à…

À Lire  A Agen ils proposent des massages à base de CBD