« Top News » « Nouvelle vie : la poursuite du bonheur » Samedi…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Samedi 7 janvier 2023 à 14h45 sur TF1, Anne-Claire Coudray vous proposera de voir ou de revoir dans « Grands Reportages » « Nouvelle vie : la recherche du bonheur » sous la direction d’Anastasia Sampsidis.

Tout quitter pour la promesse d’une vie meilleure, c’est le pari que font de plus en plus de Français. Pour certains, le confinement a été un déclic, pour d’autres, changer de vie est une décision mûrement réfléchie. Pendant un an, une équipe de « Grands Reportages » a suivi les déçus de la ville : ceux qui s’apprêtent à plier bagage en quête d’espace, de nature et surtout d’une vie plus tranquille en famille. Mais avant de goûter aux joies d’une vie verte, la route est longue et souvent pavée de sacrifices.

Virginie, Cédric et leurs deux fils traverseront la France entière, de la Seine-et-Marne à la Provence pour une vie paisible. Après 10 ans de réflexion, ils franchissent enfin le seuil, non sans une certaine appréhension « J’habite ici depuis que j’ai 18 mois, c’est un peu un déracinement quelque part. C’est comme quitter un pays. Je quitte une région qui est à l’opposé de celle où je vais ». Cédric sera en télétravail et devra quitter le domicile familial plusieurs jours par semaine pour se rendre au bureau. Un sacrifice nécessaire pour s’offrir cette vie dans le Var avec une grande maison, piscine et vue montagne.

Virginie, quant à elle, est couturière. Elle repart de zéro en lançant ses ateliers de couture dans une région où elle ne connaît absolument personne. Durant les travaux de son atelier, elle aura 1 mois pour se faire connaître des Varois et créer un nouveau réseau.

Dans la banlieue de Nîmes, Mickael, entrepreneur du bâtiment, travaille tellement sur ses chantiers qu’il ne reste presque jamais chez lui « Je ne vois plus mes enfants grandir, terrible. Si je continue à ce rythme, ma femme va divorcer !! « . Alors il a décidé de prendre une décision drastique. Avec sa femme Lucie, et leurs deux enfants, ils ont tout quitté pour se former à nouveau : ils ont vendu leur maison, leur entreprise de pierre pour acheter un camping au coeur de la Drôme.  » Nos vacances d’été c’est fini, on en aura plus jusqu’à la retraite je pense ! ». C’est un pari étrange pour ce couple qui ne connaît ni le métier ni la région. En reprenant ce camping quelques mois avant la saison estivale, leur entrée dans le métier se fera à toute allure ! « Au camping, la vie de famille est compliquée. Je pensais qu’on arriverait à avoir un peu plus de temps pareil le 4 mais on n’a pas une minute. On se rattrapera en hiver ! « .

À Lire  Du lundi 02 au vendredi 06 janvier 2023, gagnez vos vacances avec...

A seulement 27 ans, Aurélie a déjà pris la plus grande décision de sa vie. Elle tire un trait sous 6 ans d’une carrière dans la mode et d’une vie citadine lyonnaise étirée. Avec son associé Bastien, ils vont s’installer au cœur de la campagne auvergnate, loin de tout, pour exaucer le souhait d’Aurélie : reprendre la pâte familiale avant qu’un inconnu ne la rachète. « Je me suis dit que je ne pouvais pas laisser passer celle-ci, c’est quand même une pâtisserie familiale de 1930 ! Et surtout je trouverai un métier qui a un peu plus de sens pour moi que la mode. Mais Aurélie n’a aucune expérience en pâtisserie ! Elle devra s’entraîner pour être entre les mains de son père. Elle vient de décrocher un stage chez le champion du monde de pâtisserie. Forte de ce savoir, la jeune femme veut apporter une touche de modernité au village « Avec ma pomme en trompe l’oeil, je veux montrer que c’est moi qui suis là maintenant », annonce Aurélie. Et son père lui a répondu : « mais nous sommes à la campagne ici ! Alors avec ses gourmandises originales, saura-t-il séduire une clientèle habituée aux pâtisseries traditionnelles ?

Pour commencer une nouvelle vie, Stéphane, Stéphanie et leurs enfants ont choisi leur lieu de vacances préféré : le Lot. Ce couple, qui se voit peu en semaine, a besoin de dépaysement, pour mieux se retrouver en province « c’est mon quotidien : 45 minutes en voiture dans les embouteillages deux fois par jour ! Je pars à 7h. alors qu’il fait encore nuit et quand je rentre le soir, ma fille est déjà au lit. Je viens seulement pour le baiser du soir. » Pour réaliser leur rêve et accélérer leur chemin dans le Lot, la famille devra faire des sacrifices et traverser des moments difficiles : ils seront séparés pendant 5 mois car Stéphanie a trouvé un nouveau travail près de Cahors, une opportunité qu’elle doit saisir rapidement. . Elle partira d’abord seule, jusqu’à ce que les enfants terminent l’année scolaire et que sa période d’essai soit validée. « Les laisser partir est la partie la plus difficile. Être seul, sans connaître personne, sans avoir ma famille, mes enfants… ça va être compliqué mais le jeu en vaut la chandelle ». Pour démarrer leur nouvelle vie à deux, ils devront trouver leur nouveau chez-soi avant les grandes vacances. Leur premier critère de recherche : un super look…