Toulouse – Création de SCOP&CO, société de conseil en ingénierie nouvelle génération basée à Toulouse

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

SCOP&CO est le nom choisi par Romain Cavalié, Edouard Marix, Lucas Cambra et Florian Brunel pour leur société de conseil en ingénierie, créée pour la Scop (Société de Coopération et de Participation). Ils interviennent sur toute la chaîne de valeur de l’industrie, des entreprises universitaires et des institutions publiques dans tous les domaines d’activité en fournissant des prestations intellectuelles. Le niveau de coopération pour trouver du sens à la coopération ; l’innovation dans ce secteur.

Ingénierie conseil partenariat pour pérenniser le partenariat Après 15 ans cumulés dans le secteur du conseil, 4 associés sont revenus pour créer une société qui leur correspond. entreprises, et nous avons les mêmes constats : manque de compétences, recherche constante du profit et une certaine frustration de ne rien voir. Ce changement d’objectifs professionnels nous a amenés à démarrer un projet d’entreprise porteur de sens. déclare Romain Cavalié, directeur de la coopérative, ensemble, ils développent le projet SCOP&CO.

« Ce projet vise à donner un réel sentiment d’appropriation et de reconnaissance à tous les collaborateurs, notamment les ingénieurs-conseils. », a déclaré Edouard Marix. « C’est aussi clore les relations de long terme que nous allons construire avec les partenaires et les salariés, en raison d’intérêts mutuels forts afin de redonner du sens à la coopération. Avec SCOP&CO, ils fournissent des prestations intellectuelles aux industries locales, universités, institutions publiques ou acteurs privés du grand Sud-Ouest. Ils accompagnent leurs clients tout au long du cycle de vie de leurs projets.

Scop, un choix logique qui servira le projet d’entreprise Avant de choisir le niveau de coopération, les 4 associés fondateurs ont cherché l’outil le plus adapté qui donnerait une expression réelle de tout ce qu’ils voulaient faire avec plus de reconnaissance, d’indépendance, de sens et d’influence. C’est dans une suite logique que le modèle Scop est apparu comme un outil juridique parfait qui servira au mieux leur projet d’entreprise. Le design innovant du secteur, que les 4 membres fondateurs ont pris le temps de comprendre, surtout la relation évidente qui fait vivre 2 modèles opposés, à savoir la Scop et l’ingénierie conseil. « Pour être sûrs de faire le bon choix, nous nous sommes fortement appuyés sur l’expérience de l’Association régionale, son réseau et nous avons contacté plusieurs dirigeants d’entreprises coopératives, témoigne Édouard Marix.

À Lire  En savoir plus sur les missions de conseiller Google Ads

Aujourd’hui, le groupe est satisfait, la solution de collaboration permet une nouvelle façon de faire du business avec un vrai partage de valeur, la gestion du personnel et le développement des connaissances internes (outils, logiciels, processus, etc.), qui viendront soutenir l’expérience des groupes pour leurs clients . . En effet, c’est grâce aux coopératives qu’elles peuvent aujourd’hui répondre aux exigences de leurs clients, mais aussi et surtout, à celles de leurs salariés. En effet, ils interviennent auprès de leurs clients en tant que consultants, épaulés par une équipe dont le métier est de mettre les équipes projets dans les meilleures conditions de travail pour garantir leur avancement. Encourager une coopération plus responsable

Les 4 partenaires espèrent développer leurs activités et porter leur travail à 40 collaborateurs communs travaillant pour 10 à 15 clients différents d’ici 2025. , Thales, Safran, Orange, La Poste, Newrest, Liebherr, Continental notamment, etc.) pour être compétent à leur manière, notamment en adoptant des comportements éthiques et durables dans leur façon de travailler, et de prendre l’initiative de créer des partenariats avec des acteurs locaux comme les coopératives, notamment en ouvrant leurs demandes. dit Romain Cavalié.