Tourisme : après la pluie, il fait beau

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Aéroports bondés, hôtels bondés, destinations prises d’assaut… Après la période noire du COVID-19, le tourisme national a connu une reprise impressionnante en 2022 avec, cerise sur le gâteau, de nombreuses récompenses internationales !

Les efforts d’adaptation et de reconstruction sûres et flexibles du tourisme national ont donné des résultats remarquables. Le Vietnam a été classé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) comme l’un des pays ayant les politiques de réouverture du tourisme les plus ouvertes au monde.

Selon l’Administration nationale du tourisme, en 2022, le pays a accueilli environ 3,5 millions de visiteurs étrangers, soit 70 % de son objectif. Le tourisme intérieur a fortement rebondi avec 101,3 millions de voyageurs, contre l’objectif annuel de 60 millions et bien au-dessus des 85 millions enregistrés en 2019, avant l’émergence du COVID-19.

Les revenus du tourisme sont estimés à 495 000 milliards de VND, en hausse de 23 % par rapport au plan annuel et de 66 % par rapport à 2019.

La forte croissance du tourisme national après l’épidémie est une lueur d’espoir, une bouée de sauvetage pour l’ensemble du secteur, affirmant le rôle de ce marché pour le développement global du secteur dans un contexte où le tourisme international rencontre encore de nombreuses difficultés à l’échelle mondiale .

Le président et fondateur des World Travel Awards, Graham Cooke, a reconnu la croissance exceptionnelle du tourisme vietnamien au cours de la dernière décennie, ainsi que sa reprise miraculeuse après la pandémie. Il a souligné : « Le secteur touristique national connaît une reprise spectaculaire, valorisant ses ressources et son identité. Derrière son succès depuis une décennie, une coopération efficace entre le gouvernement et le secteur privé a facilité sa remarquable croissance.

Le pays le plus ouvert parmi 21 économies

Le 15 février 2022, le Vietnam a officiellement levé les restrictions sur les destinations et la fréquence des vols internationaux, le début de la réouverture au tourisme.

Élément fondamental de la force économique nationale, le secteur représente près de 10 % du PIB et emploie environ 1,3 million de personnes. C’est pour cette raison que le gouvernement a tout fait pour le relancer rapidement. Ainsi, dès que la couverture vaccinale a atteint 90 % pour les plus de 18 ans, faisant du pays l’une des nations ayant le taux de vaccination le plus élevé au monde, le Vietnam a décidé de rouvrir ses frontières.

Un jour plus tard, le 16 février 2022, le Bureau du gouvernement a publié une conclusion du vice-Premier ministre Vu Duc Dam, annonçant la réouverture du pays aux touristes à partir du 15 mars 2022. Cela a été considéré comme la clé pour ouvrir la dernière porte à reprendre complètement les opérations de tournée après deux ans de COVID-19. Dans une attente insoutenable, les dirigeants de nombreux voyagistes ont immédiatement partagé cette information sur leurs réseaux avec la même idée : « Le tourisme revit ! ».

Un rapport Google Destination Insights a montré que les recherches des visiteurs étrangers pour des voyages au Vietnam en février 2022 ont augmenté de 86% par rapport à la même période en 2021. Précisément à cette époque, la Thaïlande, le plus grand concurrent du Vietnam en termes de tourisme, accueillait encore des voyageurs sous Tester & Go, Sandbox ou Quarantaine alternative. Les visiteurs des grands marchés comme la République de Corée, le Japon ou Taïwan (Chine) ont toujours dû être isolés à leur retour ; tandis que la Chine n’avait même pas encore de plan de relance du tourisme.

Le Vietnam a été l’un des premiers pays à annoncer sa réouverture au tourisme. De nombreux journaux et sociétés de médias prestigieux à travers le monde, tels que Reuters, CNN, The Star, The Japan News… ont tous rapporté cette information, trois mois avant la date prévue. « La levée de nombreuses restrictions de voyage à partir du 15 mars montre un effort important pour relancer le tourisme vietnamien après une longue période de fermeture due au COVID-19. Cette réouverture précoce a donné beaucoup de moyens pour accueillir un fort afflux de visiteurs après l’épidémie », a déclaré l’auteur dans son article à Reuters.

À Lire  MissFrance. Sylvie Tellier réaffirme ses différences avant de partir…

La « cloche » gouvernementale a réveillé tout l’écosystème touristique après une « hibernation » sans précédent dans l’histoire. Les entreprises du secteur tenaient à rebondir rapidement avec de nombreux plans prévus pour le retour des touristes.

Les localités ont lancé une série de nouveaux circuits et itinéraires, les hôteliers ont (re)formé leur personnel et rénové leurs infrastructures, les voyagistes ont renoué des contacts avec des partenaires étrangers et une série de grands projets de plusieurs millions de dollars ont été lancés.

Les risques sanitaires étaient toujours présents, mais, respectant la promesse faite aux amis internationaux et ne trahissant pas la confiance des entreprises, dans l’après-midi du 15 mars 2022, le directeur général de l’Administration nationale du tourisme, Nguyên Trùng Khánh, a annoncé : « Le Vietnam officiellement rouvre les activités touristiques dans de nouvelles conditions normales. »

Le même jour, le gouvernement a annoncé la reprise des formalités d’entrée pour les étrangers et les Vietnamiens résidant à l’étranger.

Deux mois plus tard, le Vietnam a levé l’obligation de présenter un test SARS-CoV-2 négatif avant d’entrer dans le pays, rouvrant complètement le tourisme, ce qu’aucun autre pays de la région n’avait fait auparavant.

Fin août, la Policy Support Unit (PSU) du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), lors de la 11e réunion des ministres du tourisme de l’APEC, a officiellement confirmé : « Le Vietnam est la seule des 21 économies de l’APEC qui n’imposait aucune restriction de voyage et n’exigeait pas de certificats de vaccination COVID-19, de tests négatifs ou de quarantaine à l’arrivée. L’un des facteurs importants qui a permis au pays de devenir l’une des destinations les plus prisées des touristes étrangers après la pandémie.

Reprise d’activité miraculeuse

Malgré les dégâts causés par la « pandémie du siècle », qui érode les ressources depuis plus de deux ans, « les entreprises ont fait preuve d’une résilience et d’une vitalité incroyables », a relevé l’économiste Trân Du Lich.

Une fois les frontières rouvertes, le transporteur national Vietnam Airlines a repris ses vols internationaux réguliers à destination et en provenance de 15 pays et territoires. De même, Bamboo Airways a prévu de restaurer une quarantaine de routes internationales vers les principaux marchés touristiques du Vietnam. De son côté, Vietjet Air a annoncé non seulement la réouverture, mais aussi l’augmentation de la fréquence d’une série de vols vers le Vietnam, en plus de reprendre ses liaisons vers le Japon, la République de Corée, la Thaïlande, Singapour, Taïwan (Chine), la Malaisie. , Inde, Indonésie…

Les énormes pertes dues au fort impact de la pandémie n’ont pas réduit la forte reprise de l’aviation vietnamienne, qui a réussi à anticiper les besoins de voyages, de commerce et de déplacements.

À peine trois mois plus tard, le Vietnam s’est classé premier sur la liste des 25 pays avec la reprise du marché de l’aviation intérieure la plus rapide au monde. En Asie du Sud-Est, il a facilement surclassé d’autres pays de la liste tels que l’Indonésie (8e), la Malaisie (9e), les Philippines (13e) et la Thaïlande (24e).

En tant que premier promoteur de « l’industrie sans fumée » du Vietnam, les pertes dans la maintenance, l’exploitation et l’exploitation de tous les écosystèmes touristiques du groupe Sun se sont élevées à des billions de VND. Mais dès la réouverture du tourisme, le groupe a lancé une série de nouveaux produits dans divers endroits du pays, tels que Lào Cai, Quang Ninh (Nord), Dà Nang (Centre) et Phú Quôc (Sud).

À Lire  Assurance téléphone : ce nouveau droit pour éviter le piège du...

Vinpearl (qui fait partie de Vingroup), la première destination de tourisme, de divertissement et de villégiature au Vietnam, a également rapidement mis en service 45 propriétés, dont 36 hôtels et complexes d’une capacité de plus de 18 500 chambres et villas, 3 parcs à thème et 2 parcs d’attractions, 2 semi -des parcs de conservation et de protection des animaux, 4 terrains de golf, des spas, des centres de congrès et gastronomiques… dans les lieux les plus célèbres du pays.

On ne peut nier que la renaissance de « géants » comme Sun Group et Vingroup a entraîné la renaissance de tout l’écosystème des zones touristiques, des restaurants, des hôtels et des voyagistes au Vietnam.

Commerce, services, production… en plein essor

Le 23 août 2022, le journal financier singapourien The Business Times a cité le dernier rapport de Fitch Solutions selon lequel le tourisme vietnamien devrait enregistrer 11,1 milliards de dollars de revenus en 2024, contre 10,8 milliards de dollars en 2019, avant la pandémie de COVID-19. Et cette valeur devrait passer à environ 13,2 milliards de dollars en 2026, avec plus de 22 millions de visiteurs étrangers. Selon Fitch Solutions, il s’agit de bonnes perspectives économiques pour les pays qui dépendent fortement des voyageurs internationaux et de leurs dépenses.

En effet, avec l’essor des activités touristiques, les conditions de vie des habitants et l’économie de nombreuses localités ont de nouveau prospéré.

Pendant les vacances du 30 avril au 1er mai, « l’île aux perles » de Phú Quôc, dans la province de Kiên Giang (Sud), a reçu un grand nombre de visiteurs. Le président du comité populaire de la ville de Phu Quôc, Huynh Quang Hung, a annoncé avec enthousiasme que presque tous les hôtels 3 à 5 étoiles étaient complets et que les besoins alimentaires de l’île avaient considérablement augmenté. L’effet le plus bénéfique de la reprise du tourisme a été la création d’emplois stables pour les habitants et la relance des activités productives et commerciales.

« Avant le déclenchement de l’épidémie, Phú Quôc enregistrait une croissance économique annuelle très élevée, de 25 à 35 %, dont le tourisme et les services représentaient plus de 40 %. La reprise du secteur est une condition +sine qua non+ pour que l’économie locale se redresse rapidement », a-t-il indiqué.

A Ho Chi Minh Ville, le nombre de visiteurs nationaux a augmenté de 43% et de visiteurs étrangers de 100% par rapport à la même période de l’année précédente. Cela a contribué à porter la valeur totale des ventes au détail de biens et services au premier semestre à plus de 556,44 billions de dongs, soit une croissance de 6,2 % en glissement annuel.

Selon Technavio, une société mondiale de recherche et de conseil en technologie basée aux États-Unis, le marché hôtelier au Vietnam devrait croître de 2,12 milliards USD entre 2021 et 2026, soit un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 14,43 %. Particulièrement en 2022, il devrait augmenter de 13,44 %. Son expansion sera encore stimulée par l’augmentation du pouvoir d’achat des consommateurs et la croissance démographique.

« La politique de relance et de réouverture du tourisme au Vietnam va dans la bonne direction. Grâce aux efforts soutenus du gouvernement et des entreprises, le nombre de voyageurs nationaux s’est progressivement redressé. Avec le temps, lorsque tous les autres pays rouvriront également complètement, le nombre de visiteurs internationaux augmentera et ce secteur reviendra au niveau d’avant la pandémie de COVID-19 », a estimé le Dr. Trân Du Lich.