Tourisme en France : tendances 2022 et perspectives 2023

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Camping, parcs à thème, moins de nuits : on récapitule comment s’est passé l’année dernière et on regarde vers l’avenir alors que Paris est désignée ville touristique « la plus puissante » du monde

Les pauses locales, le camping de plein air, la hausse des prix des hôtels et le retour de (certains) visiteurs internationaux figuraient parmi les grandes tendances touristiques en France l’année dernière, selon de nouveaux chiffres, alors que 2023 commence avec une certaine incertitude.

L’année dernière a été saluée comme un « retour à la normale » pour l’industrie hôtelière après deux ans de chaos provoqué par la pandémie.

Pourtant, la fréquentation, l’occupation des chambres d’hôtel et les passagers de l’aéroport étaient en deçà des niveaux de 2019. Pourtant, le secteur a tout de même rapporté près de 50 milliards d’euros, selon le dernier rapport sur l’économie du tourisme publié par l’agence française de tourisme Atout France.

Les principales tendances comprenaient :

Camping

Les terrains de camping enregistrent une hausse de fréquentation de 7,5 % par rapport à 2019. Ceci pourrez vous intéresser : ADMINISTRATEURS – 1 conseiller voyage spécialiste de l’Afrique de l’Est et 1 conseiller voyage spécialiste des USA H/F – CDI – (Paris) | Annonces | TourMaG.com, spécialiste des médias touristiques francophones.

Cela a été attribué à plusieurs facteurs, notamment le désir des gens d’avoir des espaces ouverts à proximité après le verrouillage et la baisse des budgets de vacances. La région attire également des visiteurs avec des budgets plus élevés à mesure que les campings et les sites de glamping deviennent plus exclusifs.

A voir aussi :
Le Portugal a également été nommé « Meilleure destination européenne de l’année » par…

Attractions en plein air et parcs à thème

Les attractions de plein air et les parcs à thème se sont également bien comportés. Par exemple, en Ile-de-France, les parcs Aventure Floréval et Winnoland ont vu leur fréquentation augmenter respectivement de 27% et 29% par rapport à 2019, selon les chiffres du Comité Régional du Tourisme (CRT).

Dans le Loir-et-Cher, le zoo de Beauval a accueilli un record de deux millions de visiteurs en 2022, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2019.

Les parcs à thème appartenant à la Compagnie des Alpes (comme le Parc Astérix et le Futuroscope) ont également accueilli 10 millions de visiteurs ; une augmentation de 6% par rapport à 2019.

À Lire  Des vacances à petit prix : voici le meilleur programme français pour partir...

Et malgré la hausse du prix des billets, la Compagnie des Alpes a déclaré que les gens dépensaient toujours plus que d’habitude dans les hôtels, les magasins et les restaurants des parcs.

Les touristes en France étaient moins susceptibles de quitter leur région d’origine pour partir en vacances et ont également passé moins de nuits, a déclaré Atout France. De plus, il a constaté que 44% des Français ne sont pas partis en vacances à l’été 2022.

Il a imputé cela au ralentissement économique mondial.

Comment profiter au maximum de votre voyage à Cancun
A voir aussi :
Anun est un lieu de vacances populaire pour des milliers de personnes…

Les sites typiquement parisiens moins fréquentés

Certains lieux touristiques parisiens typiques se sont également révélés moins fréquentés que les années précédentes, principalement en raison d’une moindre affluence asiatique. Le Louvre enregistre 20 % de ventes de billets en moins et le château de Versailles 17 % de moins.

Ailleurs, Lourdes a vu l’an dernier un tiers de pèlerins en moins que son nombre habituel.

Le taux d’occupation et le chiffre d’affaires des hôtels ont également baissé. À l’échelle nationale, les revenus ont diminué de 4,4 % par rapport à 2019. Cela peut être dû à la hausse des tarifs des chambres d’hôtel, qui ont augmenté en moyenne de 14 % (au-dessus de l’inflation) en raison des coûts supplémentaires des matières premières et de l’énergie.

Les clients internationaux, américains et européens sont de toute façon largement revenus dans l’hôtellerie, suggèrent les chiffres. Même ainsi, les voyages d’affaires n’ont pas encore atteint les niveaux de 2019, bien qu’ils aient rebondi. En Ile-de-France, les salons ont enregistré 1,3 million de visiteurs en moins par rapport à 2019.

L’hébergement touristique a connu une forte concurrence d’alternatives telles que les campings et Airbnbs.

Lire aussi :
En juillet 2021, la Mairie a lancé un appel à projets « Lieux…

Incertitude 2023

Jusqu’à présent, 2023 s’annonce comme une année incertaine pour le secteur. La hausse des coûts de l’énergie, des matières premières et même des salaires peut menacer la survie des petits hôtels indépendants.

Le recrutement dans le secteur de la restauration est également toujours difficile, notamment pour les emplois saisonniers.

À Lire  Grâce à la reprise des voyages, Airbnb tourne la page sur le Covid

En Antarctique, les touristes conquièrent "la dernière frontière"
A voir aussi :
pôle Chacun des deux points de la surface de la terre forme…

Paris classée « ville touristique la plus puissante »

Cela survient alors que Paris a été nommée la ville touristique «la plus puissante» du monde dans une étude réalisée par l’organisation britannique à but non lucratif, le World Travel and Tourism Council (WTTC).

La ville a accueilli 34,5 millions de touristes au total en 2022. Sa position « forte » est également due en partie aux investissements réalisés dans la capitale en raison des prochains Jeux olympiques et paralympiques en 2024. Ceux-ci comprenaient des investissements dans les infrastructures et les ressources nécessaires pour assurer le un événement.

Le WTTC a également pris en compte le montant d’argent dépensé par les touristes, que ce soit pour les chambres d’hôtel ou pour les activités touristiques telles que les visites de musées. En 2022, les visiteurs de la ville ont dépensé un record de 35 milliards d’euros.

Pékin, en Chine, est arrivé deuxième après Paris. Deux autres villes chinoises sont également entrées dans le top 10 : Shanghai à la 4e et Guangzhou à la 10e. Le WTTC prédit qu’au cours des 10 prochaines années, tous les 10 meilleurs seront en Chine.

Dans un communiqué de presse, Julia Simpson, présidente et chef de la direction du WTTC, a déclaré: «Des grandes villes comme Londres, Paris et New York resteront des puissances mondiales, mais au cours des prochaines années, Pékin, Shanghai et Macao monteront sur la liste des grandes destinations urbaines.

Les États-Unis comptent également trois entrées dans le top 10; Orlando, Las Vegas et New York. Ceux-ci obtiennent des revenus importants grâce aux parcs à thème, à la vie nocturne et au jeu, à la nourriture et à la culture respectivement.

Cependant, le montant d’argent dépensé par les touristes n’est pas le seul facteur sur la liste. Tokyo, Mexico et Londres figurent également dans le classement, en partie en raison de leur importance historique et de leurs récentes apparitions dans les médias mondiaux.

Dubaï et Doha ont également été inclus pour cette raison, en partie à cause de la récente Coupe du Monde de la FIFA.

En revanche, la liste n’inclut pas des villes comme Amsterdam, Barcelone ou Singapour, malgré leurs dépenses touristiques élevées.