Tout ce que vous devez savoir sur l’assurance auto pour jeunes conducteurs | Assurance – LaTribuneAuto.com

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée, Sara vous présente les nouveaux faits d'actualité 

Vous venez d’obtenir votre permis d’essai ?

Ainsi, pendant trois ans, vous serez considéré comme un jeune conducteur par les compagnies d’assurance automobile.

A ce titre, vous devez assurer votre véhicule avec une assurance jeune conducteur.

1. Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Un conducteur est considéré comme un jeune conducteur lorsqu’il est titulaire de son permis depuis moins de 3 ans.

Un conducteur qui ne peut pas fournir de preuve d’assurance automobile depuis trois ans est également considéré comme un jeune conducteur.

Être jeune conducteur représente un « statut » en matière d’assurance automobile.

Le « statut » jeune conducteur s’accompagne d’une surprime sur le véhicule en matière d’assurance auto.

Le « statut » de jeune conducteur est réglementé par la loi.

Juridiquement parlant, le jeune conducteur est le conducteur qui est titulaire de son permis depuis moins de trois ans.

2. Quand prend fin le statut de jeune conducteur ?

Le « statut » de jeune conducteur cesse à l’expiration de la période d’essai du permis de conduire.

La durée du permis test est fixée à trois ans (deux ans pour les conducteurs ayant appris à conduire en accompagnant la conduite).

A l’issue du « statut » jeune conducteur, il appartient au conducteur de souscrire une assurance auto classique.

3. Combien de temps dure l’assurance auto jeune ?

La durée d’une assurance auto jeune dépend du « statut » du jeune conducteur. Juridiquement parlant, le jeune conducteur est le conducteur titulaire de son permis d’examen depuis moins de trois ans ou le conducteur qui n’a pas d’assurance automobile depuis trois ans.

4. Quelles sont les particularités de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs ?

Le novice est considéré comme un conducteur « à risque » par les compagnies d’assurance automobile.

A ce titre, le jeune conducteur est soumis à une surprime pour l’assurance de son véhicule, la surprime correspondant à un risque plus important d’être couvert.

Selon les statistiques officielles, les jeunes conducteurs représentent 9 % des conducteurs et plus de 20 % des accidents mortels.

De plus, le jeune conducteur n’a pas d’antécédents de conduite favorables (ou défavorables) sur lesquels l’assureur pourrait s’appuyer pour modérer l’assurance automobile d’une population perçue comme à risque.

La surprime sur l’assurance des jeunes conducteurs disparaît après trois années complètes d’assurance sans accident de la circulation responsable.

5. Quel est le montant de la surprime facturée aux jeunes conducteurs sur l’assurance automobile ?

La détermination du montant de la surprime pour jeunes conducteurs sur l’assurance automobile relève de la responsabilité des compagnies d’assurance automobile, mais le montant maximum de la surprime est réglementé par la loi.

Certains assureurs facturent des primes moins élevées aux jeunes conducteurs qui ont appris à conduire avec un accompagnateur parce qu’ils ont des antécédents de conduite.

La surprime pour le jeune conducteur est au maximum de 100% de la cotisation de base.

6. Quelle assurance auto convient le mieux à un jeune conducteur ?

Un jeune conducteur est exposé à une prime d’assurance automobile élevée.

Pour sortir du « statut » de jeune conducteur attaché au permis d’examen, le jeune conducteur doit pouvoir justifier d’un historique de conduite complet de trois ans sans accident de la circulation. Autrement dit, le jeune conducteur doit adopter un style de conduite prudent et responsable.

Compte tenu de la tarification de l’assurance auto durant les trois premières années, le jeune conducteur a tout intérêt à souscrire une assurance responsabilité civile.

7. Comment est calculé le montant de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs ?

L’offre d’assurance auto pour un jeune conducteur est élaborée sur la base des critères que les compagnies d’assurance auto prennent en compte (véhicule, lieu de circulation, type d’utilisation, kilométrage, âge du conducteur, historique de conduite en cas de conduite accompagnée, etc.)

8. Quel est le bonus ou le malus de l’assurance auto pour les jeunes conducteurs ?

En fonction des sinistres enregistrés, l’assurance auto du jeune conducteur évolue.

L’absence d’accident responsable au cours de l’année écoulée donne lieu à un bonus, c’est-à-dire à une réduction de la prime d’assurance automobile.

A l’inverse, un jeune conducteur ayant des antécédents d’accidents responsables (en tout ou en partie) au cours de l’année écoulée est sanctionné d’une pénalité. Dans ce cas, le montant de la prime d’assurance automobile augmente.

À Lire  Un décret modifie le montant défini pour les grands risques