Tout ce que vous devez savoir sur l’assurance… des voitures électriques aux scooters !

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Cas

Tout ce que vous devez savoir sur l’assurance… des voitures électriques aux scooters !

Tout le monde sait qu’il faut assurer sa voiture, thermique ou électrique. Bien que, pour ces derniers certaines subtilités puissent vous intéresser… Et saviez-vous que votre trottinette électrique devrait également bénéficier d’une assurance ? Un récapitulatif de toutes les choses importantes à savoir sur votre assurance véhicule zéro émission et vos solutions de mobilité douce.

Assurer une voiture électrique

Vous venez de remplacer votre voiture thermique par une nouvelle voiture électrique ? Acclamations ! Et nous vous comprenons, car à l’usage, les véhicules à propulsion électrique et à boîte automatique sont généralement plus confortables à conduire. Surtout quand il s’agit d’embouteillages : beaucoup plus silencieux avec un moteur silencieux. Lire aussi : Absence de non-respect de l’obligation de conseil du courtier en cas de fausse déclaration de l’assuré. Commodité donc, mais aussi coût au quotidien ! Pour recharger l’énergie, les voitures électriques sont moins chères, surtout si vous disposez d’une borne de recharge à domicile, d’une prise murale ou d’un boîtier renforcé, ou lorsque vous utilisez une borne de recharge publique, à un prix inférieur à un classique complet. Et surtout, ils bénéficient d’une plus grande fiabilité tout en nécessitant moins d’entretien, grâce à leur mécanique beaucoup plus simple.

Après un accident de voiture, ce coiffeur d'Évreux appelle à l'aide
Voir l’article :
Gérante d’Art Coiffure à Évreux, Corinne Claudel ne peut pas travailler après…

Le b.a.-ba de l’assurance pour les voitures électriques puissantes !

Le b.a.-ba de l'assurance pour les voitures électriques puissantes !

Choisir un véhicule 100% électrique peut impacter vos frais d’assurance. Maintenant que les voitures zéro émission sont de plus en plus courantes dans le parc automobile, nous commençons à avoir un peu de recul sur la question. De manière générale, il semble que l’assurance coûte un peu plus cher pour les petites voitures électriques, souvent citadines, que les modèles similaires équipés de moteurs à combustion. Ce constat s’explique principalement par les prix de vente souvent plus élevés de ces modèles. Malgré l’exonération de la convention de taxe spéciale sur les assurances (TSCA) pour les voitures électriques, que les assureurs doivent généralement payer pour les véhicules thermiques, les mensualités d’assurance seront encore légèrement plus élevées. Pourtant, les premières données sur les accidents révèlent que les conducteurs de petites voitures électriques (Renault Zoé, Volkswagen e-Up, Nissan Leaf, Peugeot e-208, etc.) sont moins impliqués dans les sinistres que leurs cousins ​​thermiques. L’Assureur pourra, si cette situation s’avère permanente, transmettre positivement ces données au prix de la mensualisation du véhicule concerné.

Les trottinettes et le code de la route
A voir aussi :
Le code de la route c’est aussi pour les trottinettes électriques !Les…

Des assureurs qui s’adaptent à la voiture électrique

Des assureurs qui s'adaptent à la voiture électrique

Il faut distinguer les types de voitures électriques, y compris en termes d’assurance. A l’heure où le marché des modèles électriques ne fait que croître, l’offre initiale se concentre sur les véhicules les plus petits, à vocation urbaine, et les modèles de luxe proposés par les marques « premium » (Audi, Mercedes, BMW, Tesla, etc.). Il va sans dire qu’assurer une berline haut de gamme pour 100 000 € ou plus implique de devoir faire face à des mensualités d’assurance beaucoup plus importantes. Principalement parce que les performances de ces modèles, souvent au niveau de voitures de sport thermiques ultrapuissantes, font parfois courir un risque d’accident plus important pour les utilisateurs. Les véhicules électriques les plus puissants affichent, pour l’instant, un taux de sinistralité en baisse : sans doute dû à la possible accélération phénoménale de ces voitures, liée au manque de maîtrise ou d’expérience de certains conducteurs… Ce paramètre a une influence défavorable sur le prix prime d’assurance automobile.

Après tout, les compagnies d’assurance auto s’adaptent à l’arrivée de cette nouvelle voiture électrique. Allianz France, par exemple, a récemment conclu un partenariat avec IZIVIA, filiale à 100 % d’EDF. Les 700 premiers clients qui souscrivent une assurance pour leur véhicule électrique se verront offrir un Pass IZIVIA, crédité de 20 €, utilisable sur 100 000 bornes de recharge publiques accessibles en Europe grâce à cette carte de recharge. Une belle façon d’accompagner les clients dans cette transition du véhicule thermique vers le véhicule électrique. Ainsi, les applications dédiées à la mobilité électrique, comme IZIVIA, sont une aide précieuse dans leur quotidien. Les électromobilistes peuvent voir les points de charge accessibles et leur disponibilité, ils peuvent créer des itinéraires ou encore gérer la consommation de charge. Allianz a également fourni une autre petite mise à niveau dans son contrat de voiture pour ce véhicule particulier. En cas de sinistre, l’assureur fait livrer le véhicule en réparation uniquement dans des centres agréés spécifiquement pour la réparation de voitures électriques, sans plafond de garantie remorquage jusqu’à ce garage. Ces voitures nécessitent des compétences mécaniques différentes de celles des modèles à combustibles fossiles.

Médiateurs : secrétaire général de l'Orias nommé
Ceci pourrez vous intéresser :
La remplaçante de Daisy Facchinetti est connue comme secrétaire générale de l’Orias,…

N’oubliez pas d’assurer les trottinettes et vélos électriques !

Attention, il faut aussi assurer sa trottinette électrique !

Saviez-vous que l’obligation d’assurer son véhicule s’applique également aux trottinettes électriques ? Selon une étude publiée en mars 2021 par l’Institut CSA, la moitié des utilisateurs de ce nouveau mode de mobilité douce n’en ont pas conscience. Mais selon la loi, il est obligatoire d’avoir un certain type d’assurance « responsabilité civile » lors de l’utilisation de votre scooter électrique, comme c’est le cas avec une voiture. En cas d’accident grave avec dommage et surtout blessure causé par un tiers par sa faute, l’absence d’une telle assurance peut conduire l’utilisateur à payer sa vie entière. A noter qu’on ne parle que de responsabilité civile : l’assurance individuelle, qui permet d’être couvert en cas de dommage corporel lors d’une chute par exemple, reste facultative, mais fortement recommandée.

Les trottinettes électriques disponibles en libre-service sur la voie publique bénéficient de leur assurance transporteur. La flotte Lime, ou flotte Yego est également couverte par la compagnie d’assurance Allianz, ce qui signifie que ses utilisateurs seront assurés en cas d’accident, au titre de la responsabilité civile. A noter que l’existence d’une assurance couvrant les dommages corporels du conducteur en cas de chute, par exemple, dépend du choix de chaque opérateur. Mais lorsque vous achetez une trottinette électrique neuve, vous devez légalement faire des démarches pour l’assurer dès le premier tour sur la voie publique. Chez Allianz, plusieurs formules sont prévues pour ces engins, et plus généralement pour tous les « EDPM » (Engins de Transport Personnels Motorisés : scooters électriques, Segways, hoverboards et autres véhicules à une roue) : responsabilité civile uniquement et étendue aux particuliers.

Sur le même sujet :
« Ensemble, construisons l’enseignement professionnel de demain »« Plus que jamais, nous devons continuer…

Et demain, quelle assurance pour mon véhicule ?

Et demain, quelle assurance pour mon véhicule ?

Qu’en est-il des vélos électriques dont le nombre ne cesse de croître ? Les vélos à assistance électrique ne sont pas concernés par certaines obligations d’assurance responsabilité civile contrairement aux trottinettes électriques car le moteur ne se déclenche que si l’utilisateur pédale et que la vitesse reste inférieure à 25km/h. Mais même si votre responsabilité civile avec le vélo est généralement couverte par votre contrat d’assurance habitation, il est tout de même fortement recommandé de souscrire une assurance spécifique lors de la pratique d’un vélo à assistance électrique, afin de vous protéger des dommages corporels que vous pourriez vous-même encourir. A noter qu’il existe aussi une assurance vélo qui permet d’être indemnisé en cas de dégradation, de vol ou de dommages corporels.

Les assureurs se tiennent au courant de tous les développements technologiques qui affectent les taux d’accidents. La généralisation récente des aides à la conduite dans les automobiles (régulateur de vitesse adaptatif, détecteurs d’angles morts, dispositifs de maintien de voie, etc.) a permis de renforcer la sécurité automobile sur la route. Mais les assureurs notent aussi que les capteurs qui permettent le fonctionnement de ces systèmes, souvent exposés à la carrosserie, sont très coûteux à remplacer en cas de petit accident. C’est pourquoi la généralisation des aides à la conduite, même si elle est possible pour réduire le risque d’accident, ne doit pas conduire à une baisse des cotisations d’assurance.

Quelle est la vitesse maximale autorisée pour une trottinette électrique ?

Que vous conduisiez une voiture électrique ou un simple scooter motorisé, sachez que les compagnies d’assurance s’adaptent à l’évolution de nos moyens de transport. Ils y travaillent déjà à l’avenir, notamment quand il n’y aura plus besoin de chauffeurs dans nos voitures… Notre conseil : la réglementation des assurances pour ce nouveau type de mobilité évolue rapidement, vérifiez auprès de votre compagnie d’assurance que votre assurance couvre votre utilisation bien!

Vitesse maximale autorisée de 25 km/h en agglomération En agglomération, la loi est claire : les trottinettes électriques ne doivent pas dépasser 25 km/h, et doivent circuler à vélo sur les sentiers ou, à défaut, sur les routes si la vitesse maximale la vitesse autorisée est de 50 km/h.

Quelle est la vitesse maximale autorisée en trottinette électrique ?

Le casque est-il obligatoire pour les trottinettes électriques ? Le port du casque est obligatoire en dehors de la ville et non obligatoire tant que l’on habite en ville, la réglementation est complexe. Cette loi nous dit de réglementer l’utilisation des EDPM (Véhicules de Transport Personnels à Moteur) qui est en vigueur depuis octobre 2019.

Quelle est la trottinette électrique la plus rapide ?

Le fait qu’ils soient équipés de moteurs nécessite de respecter les réglementations concernant la vitesse maximale autorisée. Selon le code de la route, les scooters électriques non homologués ne doivent pas dépasser 25 km/h dans la zone construite. Si vous dépassez la vitesse, vous serez condamné à une amende de 50 euros.

Quelle est la loi pour les trottinettes électriques ?

Trottinette électrique Rion Thrust C’est la trottinette électrique la plus rapide du monde d’ici 2022. Elle peut atteindre une vitesse maximale de 125 km/h !

Est-ce que l’assurance est obligatoire pour une trottinette électrique ?

Résumé de la loi sur les trottinettes électriques Dans les zones densément peuplées, vous devez circuler dans les pistes cyclables ou, à défaut, sur les routes à une vitesse maximale autorisée de 50 km/h. Les scooters sont interdits aux enfants de moins de 12 ans. L’assurance civile est obligatoire.

Inscrits dans la catégorie des transports personnels motorisés (EDPM), les scooters électriques nécessitent un contrat d’assurance. Au minimum, le propriétaire doit être assuré en responsabilité civile.

Qu’est-ce qui est obligatoire en trottinette ?

Est-il obligatoire d’assurer son véhicule personnel ? L’EDPM (Véhicule de Transport Personnel Motorisé) dont la vitesse peut atteindre 25 km/heure, est soumis à des obligations d’assurance, au même titre que l’assurance automobile.

Pourquoi assurance trottinette électrique ?

Cette loi dicte où et comment vous devez rouler, mais aussi les conditions de sécurité et les équipements obligatoires pour le moteur et le conducteur : Pour votre scooter, ses réflecteurs, ses feux avant et arrière, ses freins et pour vous, elle dicte quand porter un casque de scooter. et matériel de conduite

C’est quoi une assurance tous risques ?

C’est un crime d’utiliser un scooter électrique ou un véhicule motorisé ou un autre véhicule sans assurance. A défaut d’assurance, vous êtes passible d’amendes (jusqu’à 3 750 €), voire de suspension ou d’annulation de votre permis de conduire (article L324-2 du code de la route).

L’assurance tous risques est la formule d’assurance automobile qui offre la couverture la plus étendue. Comme son nom l’indique, cette assurance couvre tous les risques pouvant découler d’une voiture, à la fois pour le conducteur, les passagers du véhicule et les autres usagers de la route.

Quel intérêt de prendre une assurance tout risque ?

Comment savoir si vous êtes entièrement assuré ? Pour déterminer si une police tous risques auto est la couverture la plus adaptée à votre situation, évaluez les principaux risques auxquels vous êtes exposé. Même si votre véhicule est neuf, vous pouvez par exemple souscrire une assurance intermédiaire, que vous jugerez suffisante pour vos besoins.

Est-ce que l’assurance tous risques est obligatoire ?

Atouts par rapport à l’assurance responsabilité civile ou responsabilité civile étendue, qui ne couvre que vos dommages corporels et matériels dus à des accidents irresponsables. L’assurance tous risques couvre la plupart des sinistres : bris de glace, incendie, vandalisme…

Qu’est-ce que l’assurance ne couvre pas ?

Qu’est-ce qu’une assurance multirisque automobile ? En France, pour conduire une voiture, il est obligatoire d’être assuré, au minimum, en « Responsabilité Civile » (article L 211-1 du Code des Assurances).

Quel est le code de la route pour les trottinettes ?

Exceptions générales Il s’agit notamment : des dommages d’origine nucléaire ou des rayonnements ionisants ; les dommages de guerre (différents de ceux couverts par une taxe sur les attentats terroristes) ; dommages survenus avant la signature du contrat d’assurance habitation.

Dans les agglomérations, vous devez utiliser les pistes cyclables et les sentiers, le cas échéant. Sinon, vous ne pouvez rouler que sur des routes limitées à 50 km/h. En dehors de la ville, vous n’êtes pas autorisé à circuler sur l’autoroute, vous ne pouvez utiliser que les voies vertes et les pistes cyclables.

Comment savoir si une trottinette est homologué ?

Avez-vous besoin d’un permis pour un scooter électrique? Tout le monde, à condition d’avoir 14 ans et d’avoir un BSR (maintenant appelé permis AM) peut conduire une trottinette électrique, sauf si le moteur dépasse 25km/h. Dans ce cas, vous devez avoir 18 ans.

Qu’est-ce qui est obligatoire en trottinette ?

En d’autres termes, les scooters pour lesquels une certification est demandée doivent être marqués d’un label CE. En effet, le fait que le label CE apparaisse sur la trottinette électrique, indique que la machine a l’autorisation complète de circuler en Europe et donc en France.

À Lire  Assurance location de voiture : tout ce que vous devez savoir