Transformer une cave en pièce à vivre : quelles sont les étapes ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Un grand sous-sol peut être un endroit agréable à vivre. Ai-je besoin d’une autorisation pour le convertir en propriété résidentielle? Que rechercher avant de commencer un travail ? Nos réponses.

Le sous-sol est souvent utilisé comme espace de rangement, buanderie ou cave à vin. Mais cela représente aussi des mètres carrés de surface habitable que vous pouvez utiliser en créant une autre chambre, un bureau ou encore une salle de jeux pour enfants.

Dois-je demander un permis pour travailler et rénover le dortoir ? Quelles sont les questions à se poser et à vérifier avant de se lancer dans ce projet de rénovation et d’entretien ? Nos conseils.

Est-ce que la cave fait partie de la surface habitable ?

Selon le chapitre R. 111-2 du code de la construction et de l’habitation, « La zone d’habitation de la maison est la zone bâtie au sol, après suppression des surfaces occupées par les murs, cloisons, marches et cages d’escalier, gaines , les brasures des portes et fenêtres.Sont exclus de la superficie des greniers non aménagés, les caves, les caves, les remises, les garages, les terrasses, les loggias, les balcons, les séchoirs extérieurs à la résidence, les vérandas, les volumes vitrés prévus à l’article R. 111-10., les bâtiments communs et d’autres immeubles d’habitation, ou parties d’immeubles d’une hauteur inférieure à 1,80 m De plus, votre cave ne fait pas partie des locaux d’habitation.

Voir l’article :
« L’Agence : l’immobilier de luxe en famille » nouvelle saison à partir de…

Quelles autorisations pour aménager sa cave ?

Si vous souhaitez augmenter la surface habitable de votre logement, la première chose à faire est de vous renseigner auprès de votre mairie sur la réglementation du travail en vigueur dans votre secteur. A voir aussi : Bourgbarré. Solidarité au service d’hébergement d’urgence. Ce service peut être refusé si votre maison se trouve dans une zone à haut risque, telle qu’une zone inondable.

À Lire  Les différentes solutions pour estimer votre bien : actualité économique, financière, mutualiste et boursière

Si non, aurez-vous besoin d’un permis de construire?

Si vous habitez en copropriété, vous devrez également demander l’autorisation des copropriétaires.

Lisez aussi Sept questions à vous poser avant de construire votre sous-sol

Sur le même sujet :
Crosscall Core-Z5 est le premier smartphone 5G de la marque. Il reprend…

Aménagement de cave : que vérifier avant les travaux ?

Voici sept questions à vous poser avant de vous lancer dans la création d’un salon dans votre sous-sol.

1) Quelles dimensions la pièce doit-elle avoir ?

Le Code de la construction et de l’habitation fixe certaines normes pour qu’une pièce soit habitable :

2) Y a-t-il de l’humidité dans le sous-sol ?

Un salon doit être sain pour que vous puissiez y vivre confortablement. Si la cave présente un taux d’humidité élevé, il convient de le corriger en déshumidifiant la pièce ou en l’aérant, si nécessaire. Pensez à faire appel à un plombier pour vérifier s’il y a des fuites d’eau dans votre sous-sol. Vous pouvez ensuite couvrir les murs avec une peinture spéciale.

3) La pièce est-elle bien aérée ?

Pour vous assurer que l’air circule bien au sous-sol et dans votre nouvelle pièce, pensez à vérifier la ventilation. Chaque fenêtre doit être munie d’une grille d’aération, afin d’éviter l’apparition d’humidité et de moisissures pouvant nuire à votre santé. Vous pouvez également installer un système VMI (ventilation mécanique par insufflation) qui aspire l’air frais et expulse l’air humide. La VMC peut également être suffisante pour traiter les problèmes respiratoires. Il est possible d’analyser l’ambiance actuelle.

À Lire  Kate et William : leur dernier voyage aux Caraïbes coûtera TRÈS cher aux Britanniques

4) Le sous-sol est-il bien isolé ?

La cave est généralement froide dans la pièce, car elle n’est pas chauffée. Pour éviter les déperditions de chaleur lors de la construction de votre maison, pensez à l’isoler. Remplacez les portes si nécessaire, installez du double vitrage et isolez les murs et le plafond avec des plaques isolantes. N’oubliez pas que vous pouvez bénéficier d’aides financières liées à l’efficacité énergétique comme PrimeRénov qui vous aidera à réduire votre facture.

5) Y a-t-il assez de lumière ?

Si la pièce à aménager n’a pas assez de lumière, voyez s’il est possible de mettre sur l’un des murs des sauts-de-loup, un puits de lumière ou une fenêtre donnant sur l’extérieur. Pour le salon, il est plus intéressant de miser sur la lumière naturelle, mais pour d’autres usages (coin bureau, cinéma, etc.) des lumières artificielles, mais l’effet de la lumière du jour sera parfait.

6) La maison est-elle alimentée en eau et en électricité ?

Selon la pièce que vous souhaitez meubler (chambre, bureau, salle de bain, etc.), vous aurez peut-être besoin de :

En plus de la moisissure et de l’humidité, votre sous-sol peut également abriter des résidents indésirables. Souris, rats ou insectes peuvent infester et faire leur nid dans votre sous-sol.

Notre conseil : faites appel à un architecte professionnel pour faire expertiser votre sous-sol avant de vous lancer dans son aménagement afin d’avoir une idée du budget nécessaire au projet envisagé.

Ceci pourrez vous intéresser :
Mercredi 25 janvier, le comité de recherche sur la qualité des politiques…