Trio, club d’échangistes… Un policier gigolo propose ses services pour 200 euros,…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent dans le couloir du commissariat de Bruxelles Capitale/Ixelles. Et pour cause, un média belge a révélé que l’un des flics du coin pourrait aussi être un gigolo ! Explications.

Ce mercredi 2 novembre 2022, la police bruxelloise a lancé une enquête inédite, sinon originale. En effet, elle cherche depuis quelques jours à savoir si l’un des agents de la région Bruxelles-Capitale/Ixelles pourrait aussi être une travailleuse du sexe. C’est du moins ce que dit le médium Het Laatste Nieuws, qui a découvert le pot de roses simplement en entrant le numéro de téléphone du client dans un moteur de recherche.

Peu de doute quant à l’identité du « policier-gigolo »

Selon le même média belge, « Maxime » (c’est le surnom qu’il utilise pour cacher sa véritable identité sur la plateforme) aurait publié son annonce sur le site pour adultes Quartier Rouge. Annonce dans laquelle il proposerait donc ses services de gigolo pour 200 euros de l’heure. Le joueur de 28 ans a également déclaré qu’il était ouvert aux « trio » et n’avait aucun problème « à aller dans des clubs échangistes ». « Je voyage partout en Belgique, au Luxembourg et dans le nord de la France », anticipait même le policier. Avant de préciser qu’il n’aurait « aucune qualification physique » car « toutes les femmes sont belles ».

Et si le représentant de la police aurait pu dans un premier temps nier les faits, les photos postées sur la plateforme révéleraient immédiatement son identité. En effet, le visage de Maxime serait très reconnaissable et ses tatouages ​​ne laisseraient que très peu de place au doute. Aussi, il aurait bel et bien utilisé son propre numéro de téléphone. A voir aussi : Un magistrat démis de ses fonctions après avoir fait sa demande en mariage à sa fille de 12 ans dans un…… Problème (pas des moindres) : Ce type de pratique est apparemment strictement interdit par le règlement intérieur de la police. « Les règles de l’activité secondaire sont claires : aucune activité supplémentaire ne peut être exercée contrairement à la neutralité et à la déontologie de la police », a précisé le porte-parole de la zone Bruxelles-Capitale/Ixelles.

À Lire  La Maison d'en face, thriller sulfureux de M6 autour de l'échangisme

A voir aussi :
En ce mois d’août 2022, Samim est encore perplexe. Un nouveau salon…

Réelle annonce ou « pari entre amis » ? 

A la demande du média belge HLN.be, « Maxime », actuellement en arrêt maladie, a évoqué un « pari entre amis » pour « voir qui peut trouver un client le plus rapidement ». « Nous avons créé un compte pour voir comment cela pourrait se passer pour nous et quel type de messages nous pourrions recevoir. Je l’ai fait avec des amis, je ne sais pas quoi d’autre je peux vous en dire », a-t-il même expliqué à notre confrère de Sud Info, qui a également pu s’entretenir avec sa femme, qui a immédiatement confirmé sa version des faits. « Le pari était essentiellement celui qui réussit à trouver un premier rendez-vous sans évidemment aller jusqu’au bout ; c’était des conneries, on parlait du genre de choses tabous que font les couples, et entre hommes ils disaient : « On va faire une annonce et celui qui trouve quelque chose de sérieux en premier gagne le pari » », a-t-elle expliqué. L’annonce a depuis été retirée du site.

Voir l’article :
On adore faire ses courses dans les friperies : c’est non seulement…