Trottinette électrique, gyroroue : faut-il être assuré ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les modes de déplacement urbains évoluent. Trottinettes électriques, gyroroues, hoverboard, giropode… font désormais partie du quotidien de beaucoup de Français. Mais comment êtes-vous couvert en cas d’accident ? Votre assurance habitation actuelle suffit-elle ou faut-il souscrire une assurance dédiée ?

Ils ont un climat, un climat et très vite. Voir l’article : Risque d’électrocution et d’incendie : soyez prudent si vous possédez ce modèle de trottinette électrique. Ce sont les nouveaux véhicules électriques uniques (NVEI).

Ils se sont battus avec les citadins et désormais 1,5 million d’utilisateurs en France jusqu’à ce que le gouvernement envisage de réglementer leur utilisation dès le début de l’année prochaine (les trottinettes électriques sont interdites sur le bord de la route, les écouteurs sont interdits, la vitesse est limitée à 25 km/h ).

Malgré cet intérêt, 45% des consommateurs commettent l’erreur de penser que leur contrat d’assurance habitation doit les couvrir en cas d’accident, selon un sondage Odoxa de mars 2018.

Une assurance responsabilité civile est obligatoire

Une assurance responsabilité civile est obligatoire

S’il n’y a pas d’obligation légale pour le NIEV d’être assuré en tant que tel, « ces engins de transport dits mobiles sont soumis à des obligations d’assurance responsabilité civile comme les véhicules à moteur comme les motos ou les voitures », a précisé la Fédération française d’assurance (FFA). ).

A noter que les vélos à assistance électrique sont considérés comme des vélos légers, tant que l’assistance est coupée au-delà de 25 km/h.

Pour rappel, le défaut d’assurance automobile est un délit (art. L 324-2 du code de la route) qui prévoit des sanctions pénales (amendes jusqu’à 3 750 euros, suspension du permis de conduire, etc.).

Voir l’article :
A l’issue du concours, Société Générale Assurances a choisi Score DDB, l’agence…

Votre assurance habitation est inadaptée

Votre assurance habitation est inadaptée

Bien entendu, l’assurance multirisque habitation comprend une garantie responsabilité civile qui couvre les dommages causés par vous et votre famille à des tiers ou à leurs biens. Mais cela ne s’applique pas à tous les accidents qui se produisent à l’extérieur du domicile.

Surtout, les dommages causés par le véhicule sont généralement exclus. Vérifiez donc la garantie de votre contrat.

Si vous blessez un piéton avec un engin de transport privé (EDP), qui comprend une trottinette électrique, alors que vous n’êtes pas assuré, le Fonds de garantie des assurances étrangères (FGAO) interviendra pour indemniser la victime.

Mais, attention, il vous tournera le dos pour restituer l’argent versé à la victime, avec une pénalité de 10%. Lorsque seuls les dommages matériels doivent être remboursés, la somme en jeu ne dépasse pas quelques milliers d’euros. Mais, si l’on tient compte des blessures physiques, la facture peut atteindre plusieurs millions d’euros.

S’il n’y a personne d’autre responsable, par exemple si vous tombez seul avec votre moto sans aucun problème lié à la route, vos dommages corporels ne seront couverts que si vous avez une assurance spécifique, telle qu’une garantie conducteur. Contrat.

Les contrats GAV (assurance-vie) ne sont pas adaptés à de telles situations, les accidents de la route sont exclus.

Location de voiture : quelle assurance choisir
Ceci pourrez vous intéresser :
La location d’une voiture nécessite des précautions quant à la couverture, en…

Déclarez l’utilisation d’un NVEI à votre assureur

Déclarez l’utilisation d’un NVEI à votre assureur

Pour rester en règle, l’Association Française des Assurances vous demande de déclarer l’utilisation de votre véhicule à votre assureur. Il vous recommandera d’ajuster la couverture prêt privé de votre police d’assurance habitation afin que vous soyez couvert lors de l’utilisation de votre véhicule.

Il peut également vous recommander de souscrire un contrat d’assurance spécifique à l’utilisation de ce type d’appareil. Le marché veut s’étoffer (lire plus bas) avec des offres, souvent plus larges, qui permettent de couvrir les utilisateurs dans toutes les migrations.

Enfin, utiliser un scooter électrique autonome (de nombreux opérateurs comme Lime, Bird, Bolt, etc. opèrent dans les grandes villes) ne vous protégera probablement plus.

Dans leur état général, les loueurs déclinent toute responsabilité en cas d’accident et se réservent le droit de poursuivre l’utilisateur pour les dommages qui pourraient en résulter. Avant de confirmer, via l’application, le stockage du moteur électrique, la prudence est de mise.

« Même si vous n’êtes pas un utilisateur de ces nouvelles options de voyage, l’assurance voyage est un cadeau utile et original à faire à vos enfants ou petits-enfants », a déclaré Guillaume Rosenwald, PDG de MACSF.

Prélèvement KSM : comment l'arrêter ? | Info-mag-annonce.com
Voir l’article :
Si vous avez remarqué un prélèvement KSM sur votre compte bancaire, mais…

10 euros par mois pour l’ensemble du foyer

10 euros par mois pour l’ensemble du foyer

Les véhicules électriques isolés neufs (NVEI) sont des véhicules soumis à une assurance responsabilité civile obligatoire.

Vérifiez que vous pouvez obtenir cette garantie dans votre contrat d’assurance habitation. Sinon, pensez à souscrire une assurance dédiée. Il existe de nombreuses offres aujourd’hui.

Par exemple, la MACSF a mis en place une offre de mobilité plus complète, qui inclut la responsabilité civile lors de l’utilisation de NVEI, la responsabilité civile privée pour voyager avec un véhicule immobilisé, une garantie conducteur lors de la conduite d’un véhicule, une garantie perte financière en cas de location de véhicule (location traditionnelle entreprise ou entre particuliers), les dommages aux biens, et la protection pénale et de la route suite à un accident (DPRSA). Son coût est de 10 euros par mois, pour toute la maison.

Aviva propose également un service dédié, appelé OnMyWay. Son prix est de 5 euros par mois en solo, 8 euros par mois en duo et 10 euros par mois en famille.

Il faut cependant prévoir 4 euros supplémentaires par mois pour bénéficier de la garantie de passif auprès de DPRSA.

À Lire  Partir en vacances : conseils pour choisir la bonne assurance voyage