Trottinettes électriques : aubaine ou interdiction ?

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Par Flavie Seigneurin | Publié le 24/07/2022 à 23:10 | Mis à jour le 24/07/2022 à 23:41

Depuis quelques années déjà, les trottinettes électriques ont envahi les rues de la capitale portugaise. Les compagnies se multiplient pour tenter d’avoir une place sur ce marché prometteur, en plein essor. Mais entre sécurité, aménagement des rues et cohabitation avec les autres usagers, les trottinettes électriques ne font pas l’unanimité. Lepetitjournal tente d’apporter quelques éclaircissements sur cette controverse.   Un rôle à jouer dans l’objectif de décarbonisation

oiseau, chaux, vis, lien; différentes marques de scooters avec un point commun : tous leurs scooters sont électriques et en libre-service. Avec les vélos, les scooters électriques font partie des véhicules électriques légers (VEL) courants. A voir aussi : Déménagement : un contrat d’assurance habitation peut-il être transféré ? | SeLoger immobilier. Un moyen de transport, par définition, moins polluant qu’un moyen de transport électrique. La réalité est en réalité plus nuancée.

Une étude réalisée en 2019 par Carbone 4 pour la société américaine Bird s’est penchée sur la question des trottinettes électriques dans le cadre de l’objectif de neutralité carbone. Les scooters électriques joueraient un rôle dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les villes. Ils ont été rapidement adoptés par les utilisateurs pour les déplacements rapides, ils connaissent donc une croissance exponentielle. L’espoir de remplacer progressivement les voitures par des véhicules électriques légers courants.

Cependant, cette contribution n’est pas sans conditions. Carbone 4 rapporte plusieurs observations de trottinettes électriques servant des objectifs de décarbonation. Le premier concerne leur durée de vie. Afin d’assurer la pérennité de ces VEL, leur durée de vie ne doit pas être inférieure à un an. Certains journalistes, comme un reporter de la newsletter américaine Oversharing, ont enquêté sur des sociétés de scooters électriques et confirmé que la durée de vie de ces véhicules est inférieure à un mois (environ 28 jours). La production de véhicules durables dans le temps et vis-à-vis de l’environnement : c’est la première condition. Le second concerne la coopération et l’investissement des villes pour favoriser la transition de la voiture vers le véhicule électrique léger. Cet investissement peut être synonyme de développement d’itinéraires cyclables, de réduction des coûts ou de protection des usagers.

À Lire  Au centre de Sitges, la communauté française vit son apogée

Ceci pourrez vous intéresser :
L’assurance-vie est un type de placement que les employés préfèrent en raison…

 A Paris 1 378 accidents de trottinettes électriques recensés

Bien que les scooters électriques puissent jouer un rôle important dans la réduction des gaz à effet de serre, ils sont néanmoins controversés en termes de sécurité. Les véhicules électriques légers neufs sont dangereux tant pour leurs usagers que pour les autres usagers de la route, piétons et voitures. Par exemple, depuis 2013, il y a eu 1 378 accidents de scooter électrique à Paris, selon le journal Le Parisien.

Les pavés du centre de Lisbonne, les autres moyens de transport comme le tram et la voiture sont d’autant plus des facteurs qui ne garantissent pas une sécurité totale sur les routes.

Peu de pistes cyclables sont disponibles dans les centres-villes historiques de la capitale portugaise, ce qui augmente encore le risque de collisions avec les voitures et les piétons.

Quelle assurance moto pour votre moto de course ?
Sur le même sujet :
L’assurance moto est-elle obligatoire pour faire de la compétition ? Dès que…

  Au Portugal, 100 accidents par an

Selon les données de juin 2022, la police portugaise (PSP) a enregistré 555 accidents de scooter au cours des cinq dernières années, 13 blessés graves et 441 blessés légers.

Selon la mairie de Lisbonne (CML), la capitale portugaise compte 11 000 scooters et vélos gratuits et quatre opérateurs.

La CML annonce étudier une réglementation qui permettra d’encadrer plus efficacement l’activité de partage de trottinettes et de vélos en accès libre.

Lire aussi :
Les assurances qui coûtent… Comme chaque année, au 1er janvier, les tarifs…

  Quelle est la législation actuelle ?

VEL est régi par le code de la route portugais. Aussi bien les trottinettes électriques que les vélos sont interdits de rouler sur le trottoir.

À Lire  Loi Chatel, Loi Hamon et assurances : comment ça marche et...

Les entreprises de véhicules électriques légers ont pris des mesures de sécurité. Il s’agit de trottinettes et de vélos électriques en libre service. Dans la plupart des rues piétonnes de Lisbonne, les scooters électriques sont inutilisables pour une bonne raison (la batterie électrique ne fonctionne plus).

Il y a aussi un stationnement contrôlé du scooter à la fin du trajet. A priori, il est impossible de se garer à un endroit peu pratique pour les piétons et les voitures. Dans certaines parties de la ville, le stationnement gratuit est interdit, mais cela n’empêche pas de retrouver scooters et vélos, abandonnés voire tombés sur le trottoir, qui restent, parfois plusieurs jours, figés au même endroit.

La vitesse de circulation est contrôlée. La limite de vitesse est de 25 km/h. Lorsque l’utilisateur dépasse cette vitesse, les freins du véhicule se déclenchent brutalement, ce qui peut surprendre et devenir dangereux en pleine descente. Une situation qui peut être courante dans la Cité des Sept Collines.

Si vous souhaitez conduire un scooter électrique, vous devez avoir une assurance responsabilité civile. Le port du casque est facultatif, mais fortement recommandé. En revanche, rouler à deux sur le même scooter est strictement interdit, mais cela n’empêche pas que ça se passe quand même en pleine ville.

Les infractions au code de la route et aux règlements particuliers sont passibles de sanctions. Celles-ci vont de 60 à 300 euros, selon l’infraction.

Par conséquent, selon certains, les scooters électriques peuvent être une innovation et un défi potentiel pour l’environnement. Pour d’autres, ils semblent rester des véhicules dangereux et sur-réglementés. Dans les deux cas, prudence et vigilance ne sont pas à négliger si vous vous laissez tenter par ces nouveaux moyens de transport à la mode.

Les usagers sont accros et passionnés, à moins d’avoir déjà été victime d’un accident, piétons et riverains préfèrent se plaindre de la gêne voire de l’impolitesse de ces nouveaux usagers.