Un collectif de personnel soignant appelle l’exécutif à empêcher l’hôpital de…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Sauvez ceux qui viennent à notre aide. Un collectif de plus de 5.000 médecins, soignants et hospitaliers appelle à une action « d’urgence » face à un hôpital public « en train de se fissurer et sur le point de s’effondrer », dans une tribune adressée notamment à Emmanuel Macron, publié ce mercredi au Monde.

« Les pouvoirs publics, à commencer par le chef de l’Etat lui-même, doivent être conscients que l’hôpital public est en train de se fissurer et va bientôt s’effondrer. Aujourd’hui, il ne s’agit ni plus ni moins d’empêcher qu’il ne devienne l’hospice du XIXe siècle », ont-ils lancé dans ce texte diffusé quelques jours avant Noël.

« Les urgences sont saturées partout »

Pour ces soignants, dont plusieurs chefs de structures, « l’hôpital public n’est plus en mesure d’absorber la moindre crise sanitaire, même prévisible, comme la chaleur en été et la bronchiolite en hiver ». Un constat qui rejoint celui de Rémi Salomon ce mercredi matin sur BFMTV/RMC : « Face à ces très fortes épidémies, on a un hôpital en difficulté, des lits fermés, une capacité d’accueil réduite » Ceci pourrez vous intéresser : 5 conseils pour protéger efficacement votre chien des piqûres de moustiques.

« Les urgences sont saturées partout. Aujourd’hui, nous sommes partout dans une situation critique », a prévenu le président de la Conférence des présidents des commissions médicales des établissements du CHU. Les prises à l’initiative du président de la République sont loin d’être anodines, mais elles ont été insuffisants pour corriger quinze années de restrictions.

Ils renouvellent « avec force quatre propositions concrètes pour sauver l’hôpital public », à « mettre en œuvre très rapidement ».

À Lire  Blessures saisonnières chez les enfants : les conseils de prévention du Dr Bara

Diviser les dents sans contrôle médical : attention aux accidents !
Ceci pourrez vous intéresser :
NOTRE CONSEIL SANTÉ – Ces appareils orthodontiques sont vendus à bas prix…

Un « vrai changement de gouvernance »

Le collectif de soignants demande, entre autres, un planning défini et un ratio maximum de patients par infirmier, ce qui nécessiterait d’embaucher « environ 100.000 infirmiers » en trois ans.

Il défend également la poursuite de la réévaluation financière initiée par Ségur, en priorité « pour favoriser le travail de nuit et de week-end et tenir compte du coût élevé du logement pour les soignants qui travaillent dans les grandes villes ».

Un « véritable changement dans la gouvernance » de l’hôpital, pour sortir de la logique de « gestion financière », et un changement dans la forme de financement figurent également dans ses recommandations.

A voir aussi :
Géraldine Vedrenne est cardiologue spécialisée dans les troubles du rythme cardiaque à…