Un entretien. Nutri Score : on vous explique ce qui va changer et pourquoi les marques s’y opposent

Written By Sara Rosso

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Depuis 2017, le Nutri-score renseigne sur la qualité nutritionnelle des aliments. Bientôt, il peut être forcé, sans l’avis des superviseurs alimentaires.

Par Briac Trébert

Publié le 16 août 22 à 12:29

mis à jour le 16 août 22:39

Nutri-points ? Il s’agit d’un algorithme développé par une équipe universitaire d’Oxford et l’équipe du Pr Serge Hercberg (épidémiologiste spécialisé en santé publique), à ​​l’origine du Système Alimentaire du Service National de Santé (PNNS). Il a été officiellement adopté en 2017.

La théorie? Une étiquette est apposée sur l’emballage et annonce la « qualité nutritionnelle » de manière simple avec une échelle de cinq couleurs : du vert foncé au rouge. Cinq couleurs associées aux lettres A à E.

L’étiquette est donnée en tenant compte, pour 100 grammes ou 100 millilitres de produit, de la teneur : en nutriments et aliments à améliorer (fibres, protéines, fruits, légumes, légumineuses, fruits à coque, huile de colza, noix et olives), et en nutriments à limite (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).

Depuis sa mise en place – selon la volonté de l’époque – il s’attire la colère de certaines industries notamment, qui craignent que ce Nutri-score ne tue les consommateurs. Certains en ont fait l’éloge, d’autres l’ont rejeté, le Nutri-score ne laisse guère indifférent.

Actu.fr a interrogé le Pr Serge Hercberg, nutritionniste et épidémiologiste, à l’origine du Nutri-score, sur les conflits actuels, le travail des lobbies et les événements à venir sur cet algorithme.

Sommaire

« J’ai pu voir toutes les stratégies des lobbies, jeter le doute sur la science et les chercheurs, faire des pressions politiques et économiques…»

« J’ai pu voir toutes les stratégies des lobbies, jeter le doute sur la science et les chercheurs, faire des pressions politiques et économiques…»

News : Combien de marques en France ont choisi de mettre des Nutri-marks sur leurs produits ? A voir aussi : Aliments : 6 légumes à manger au moins une fois par semaine.

Pr Serge Hercberg : 875 marques reçoivent actuellement le Nutri-score. Parmi ceux qui refusent et luttent contre, on trouve : Ferrero, Coca-Cola, Mars, Mondelēz, Lactalis, Unilever International… Dans la culture des fromages et de la charcuterie (et groupe de culture européen Copa et Cogeca…) notamment .

Comment lutter contre les lobbies, n’est-ce pas ?

SH : Les produits refusent toujours de montrer la vérité sur la valeur nutritionnelle à l’aide de cet outil simple et compréhensible, compréhensible par tous, qui permet aux consommateurs de juger en un coup d’œil de la qualité du produit et de comparer les aliments entre eux, c’est vrai.

Lire aussi :
La taille du marché mondial de la nutrition infantile était de 48,89…

La Commission européenne pourrait bientôt rendre obligatoire un étiquetage nutritionnel 

La Commission européenne pourrait bientôt rendre obligatoire un étiquetage nutritionnel 

Mais le seul moyen de combattre ces lobbies qui s’opposent aux mesures de santé publique comme le Nutri-score, c’est avec la science ! C’est une collection d’ouvrages scientifiques qui montrent sa qualité, son intérêt et sa qualité.

C’est ce qui a été fait pour le Nutri-score et les travaux scientifiques ont permis de recourir à des groupes de consommateurs et de poser la problématique du lobbying dans le débat public et de convaincre les autorités gouvernementales…

J’ai eu l’occasion de voir toutes les stratégies des lobbies pour tenter d’empêcher la mise en place du Nutri-score, ou du moins de retarder sa mise en place, de semer le doute sur la science et les chercheurs, d’exercer des pressions politiques et économiques.

J’ai d’ailleurs raconté cette histoire étonnante dans mon livre « Mange et tais-toi : une nutritionniste face à la cuisine » qui est paru en février 2022 chez science. (Note : je ne possède pas les droits d’auteur sur ce livre, ils sont entièrement reversés à la fondation) ».

« Il faut donner les différentes informations aux consommateurs lui permettant d’arbitrer ses choix »

« Il faut donner les différentes informations aux consommateurs lui permettant d’arbitrer ses choix »

La liste des ingrédients figure déjà sur les produits alimentaires et la déclaration nutritionnelle est obligatoire depuis le 13 décembre 2016 sur les aliments préemballés pour permettre aux consommateurs de comparer les produits entre eux et ainsi avoir la possibilité de faire les meilleurs choix pour leur santé. . Pourquoi souhaitez-vous conserver ce Nutri-score ?

SH : Parce que le tableau des valeurs nutritionnelles au dos de l’emballage alimentaire est incompréhensible et incompréhensible ! Cela a été démontré par de nombreux travaux scientifiques. Ce n’est pas un outil de santé publique. L’objectif du Nutri-score est de transformer ce tableau incompréhensible en informations faciles à comprendre et utiles pour les consommateurs afin de les aider à orienter leurs choix alimentaires vers des habitudes plus saines.

Ateliers collectifs de sensibilisation à la nutrition Chevanceaux Chevanceaux
Ceci pourrez vous intéresser :
Ateliers collectif de sensibilisation à l’alimentation Chevanceaux, 4 octobre 2022, Chevanceaux. Ateliers…

« Il y aura une limitation des points pour les protéines pour la viande rouge »

« Il y aura une limitation des points pour les protéines pour la viande rouge »

De nombreux pays ont désormais rejoint le « gouvernement » de ce Nutri-score, lequel ?

SH : Oui, il y a la France, mais aussi la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Suisse. L’objectif est de mieux coordonner la diffusion du Nutri-score au niveau européen, tant sur les problématiques d’enregistrement des opérateurs, de suivi du déploiement, de pilotage de celui-ci, qu’autour des enjeux de développement du système. Et de confirmer au niveau européen la possibilité de l’évolution de l’algorithme en fonction de l’évolution de la science et de l’expérience européenne.

À Lire  Cathy, la cuisinière dans sa cuisine

Peut-on imaginer que la Commission européenne rendra bientôt l’étiquetage nutritionnel obligatoire en Europe ?

Légumineuses et moins de viande : une étude associant une alimentation saine à la longévité
Voir l’article :
Publié le 10/02/2022 à 12:51 , mis à jour le 10/02/2022 à…

Quel Nutri-Score pour le pain ?

SH : Oui, c’est prévu dans le cadre de la stratégie « Farm to fork ». Cette carte a été élaborée par la Commission européenne dans le cadre du Green Deal européen, et votée par le Conseil et le Parlement de Strasbourg.

Sa mission : œuvrer pour « un système alimentaire sain, sain et respectueux de l’environnement ». Il vise à la fois à garantir l’accès de tous à une alimentation adéquate et à réduire l’impact de l’agriculture sur la biodiversité et les émissions de CO2.

Quels sont les critères du Nutri-score ?

La Commission européenne est déterminée à avoir un seul timbre obligatoire pour tous les pays européens. Il est prévu de voter fin 2022. C’est ce qui a soulevé les lobbies qui s’inquiètent du fait que, vu le calcul scientifique et le soutien des associations de consommateurs (notamment le Beuc, le Bureau européen des syndicats de consommateurs), et Nutri-score . choisi…

Quels sont les éléments pris en compte dans le calcul du Nutri-Score ?

Il s’agit aussi d’établir un « eco-score » et/ou un « planet-score » pour mesurer l’impact environnemental d’un produit alimentaire…

  • Que répondriez-vous à ceux qui voient dans le Nutri-score une forme de déclin scientifique « qui oublie que l’alimentation c’est plus que le nombre de nutriments » ? Et ceux qui affirment qu’un produit à fort impact environnemental peut être très bon d’un point de vue nutritionnel…
  • Comment répondez-vous également à ces problématiques de produits « transformés » à fort impact carbone mais à bon Nutri-score…

Pourquoi tisane Nutri-score B ?

SH : Ces arguments sont utilisés par les détracteurs du Nutri-score, mais en fait nous avons expliqué dès le début que le Nutri-score, comme toutes les étiquettes nutritionnelles, ne renseigne que sur le type nutrition (ce qui est déjà trop) et pas sur d’autres aspects de la santé des aliments (procédé de transformation, présence de résidus de pesticides, etc.) ou sur d’autres aspects des aliments qui n’affectent pas la santé humaine (influence de la terre, présence animale, …). Il n’est pas possible de rassembler toutes les dimensions dans une seule norme (aucune marque au monde ne le fait). D’autre part, il est nécessaire de fournir des informations différentes aux utilisateurs et de leur permettre de faire des compromis dans leurs choix. Bien sûr nous ne mangeons aucun aliment et il n’y a aucun aliment dont on puisse dire qu’il est nocif pour soi, même si l’on peut comprendre que certains ont des caractéristiques qui ne sont pas utiles pour la santé que d’autres… C’est une combinaison d’aliments et la quantité consommée qui définit un aliment « sain » ou « malsain ». Cela explique que les recommandations alimentaires de santé publique ne se réfèrent pas à des aliments spécifiques mais à des groupes d’aliments (fruits et légumes, produits laitiers, charcuterie, etc.) et à la quantité d’aliments consommés (ne pas manger trop gras, sucré, salé, limité ). Aliments hautement transformés et préférence nutritionnelle pour les produits végétaux ..) Mais dans le groupe des aliments quotidiens (par exemple, les produits laitiers, la charcuterie, les produits céréaliers,…), une variété de produits peut être trouvée – types et types de produits, en particulier lorsqu’il s’agit de produits prêts à l’emploi produits fabriqués, de différents types qui peuvent présenter un large choix. La différence des ingrédients, leur composition chimique, leur traitement, le nombre et le type d’ingrédients qu’ils contiennent et s’ils sont issus de l’agriculture biologique ou non. L’association entre chacune des trois caractéristiques de l’aliment consommé et différents (nutriments, ultra-transformation/additifs, pesticides) et sanitaires ont été démontrés par de nombreuses études épidémiologiques et expérimentales. Même si les niveaux de preuve sont différents, le poids de chacun de ces critères par rapport au risque de maladies chroniques assure que les consommateurs sont informés de la place de chaque aliment par rapport à chacun de ces niveaux.

Pourquoi jus de fruit NutriScore C ?

Quelles décisions ont été prises lors de la réunion du 26 juillet 2022 ? Quels « produits alimentaires » seront réformés ?

Pourquoi utiliser le Nutri-score ?

SH : Lors de cette réunion, le conseil d’administration a confirmé les changements, oui, qui seront donc intégrés dans la nouvelle version du Nutri-score. Leur mise en œuvre est prévue après les modifications nécessaires du texte du règlement d’utilisation du Nutri-score, selon un calendrier à déterminer par le conseil d’administration. Par exemple, il y aura des points limités pour les protéines pour la viande rouge (viande autre que le poulet), qui ne peut désormais obtenir plus de deux points dans cette catégorie. Cette modification permet un meilleur équilibre entre le classement par Nutri-score et les recommandations nutritionnelles, dans lesquelles la consommation limitée de viande rouge est indiquée. Ces réformes conduisent généralement à des modifications en moyenne de certains groupes d’aliments plutôt que d’autres, notamment une meilleure différenciation des produits alimentaires en fonction de leur contenu nutritionnel : les produits halieutiques, notamment les poissons gras sans additifs (sel ou huile), seront améliorés. et ils entreront pour la plupart dans la catégorie Nutri-score A et B. Les fromages à pâte pressée à faible teneur en sel (par exemple l’Emmental) peuvent être classés dans la catégorie Nutri-score C. Les produits à forte teneur en sel ou en sucre seront classés sérieusement : ces produits entrent dans la catégorie E du Nutri-score, avec le même jugement que maintenant entre les produits riches en matières grasses, en sel ou en sucre. Pour les produits sucrés en général, la répartition des points est désormais plus sévère. Les céréales du petit-déjeuner à faible teneur en sucre n’atteignent pas les classes A du Nutri-score, et se situent dans la moyenne au lieu de C. De même, les produits laitiers sucrés passent dans la classe la plus élevée du Nutri-score, comme C. Pour le pain, on note le meilleure discrimination entre produits entiers (surtout en A) et produits raffinés, entre B et C selon la teneur en sel. Pour les produits mixtes (plats composés prêts à consommer, pizzas…) : ces produits sont généralement amortis d’une classe en Nutri-score, ils vont en moyenne des classes A-B aux classes BC voire D pour certains types de produits comme les pizzas.

Quel aliment Nutri-score E ?

Est-ce que cet article vous a aidé? A noter que vous pouvez suivre Actu dans l’espace Actu. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et produits préférés.

Quel aliment à un Nutri-Score à ?

En fait, le pain avec Nutri-Score A est une bonne nouvelle, car le pain est riche en fibres et en protéines. En choisissant spécifiquement du pain qui contient le Nutri-Score A, vous faites donc deux fois le bon choix.

Quel est le bon Nutri-Score ?

Quel est le meilleur Nutri-point ? Pour les matières grasses, qui peuvent être notées C, D ou E, le Nutri-Score C est le meilleur score. Bon à savoir : De manière générale, n’essayez pas de ne consommer que des produits Nutri-Score A et B.

À Lire  Lidl a sorti son Monsieur Cuisine Smart le 6 juin

Quel Nutri-Score pour maigrir ?

Ce score est basé sur le contenu nutritionnel de 100g du produit tel que vendu et comprend deux catégories : nutriments à limiter (en cas de forte consommation) : énergie (kJ/100g), acides gras saturés (g/100g), simples sucres (g/100g) et sel (mg/100g)

Comment est-il placé ?

Pourquoi ne pas se fier au Nutri-score ?

en nutriments et aliments de préférence (fibres, protéines, fruits, légumes, légumineuses, fruits à coque, colza, cacahuètes et huile d’olive),

Pourquoi le saumon fumé est Nutri-score d ?

et nutriments à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).

Qui impose le Nutriscore ?

Pour rappel, dans les boissons, seule l’eau peut afficher le NutriScore A. Pour afficher le NutriScore B, la boisson doit contenir peu de glucides. Les boissons de l’étude ont un NutriScore de C à E.

Est-ce que le Nutriscore est efficace ?

Deux de nos gammes ont les meilleures notes du marché pour les jus et nectars avec une note Nutri-Score de B. Tous nos autres produits sont notés C â note moyenne pour les jus et nectars â sauf Joker Le Grape Fruit qui est noté D. parce que les raisins sont des fruits naturellement sucrés.â

Quel est le Nutri-Score de Nutella ?

Nutri-Score : étiquetage nutritionnel pour favoriser une alimentation équilibrée. Nutri-Score fournit au consommateur, sur la face de l’emballage alimentaire, des informations lisibles et faciles à comprendre sur la qualité globale des produits, lors de ses achats.

Pourquoi utiliser le Nutri-Score ?

Aliment hautement transformé et hautement nutritif, le Nutella présente sans surprise un Nutri-Score E.

Quels sont les deux enjeux du Nutri-Score ?

Bien entendu, les compotes « St Mamet » et « Pom’potes » sont classées Nutri-Score « A » et sont par exemple des produits avec les meilleurs ingrédients de notre produit.

Nutri-Score : Nutri-Score C, est-ce bon ou mauvais ? N’oubliez pas : tout dépend du produit. Pour les yaourts qui peuvent être notés A, B ou C, le Nutri-Score C est la note la plus basse. Pour les matières grasses, qui peuvent être notées C, D ou E, le Nutri-Score C est le meilleur score.

Comment le Nutri-Score permet d’évaluer la qualité des produits alimentaires ?

Si vous souhaitez perdre du poids, préférez simplement les aliments classés A ou B (vert) par Nutri-score, sur le marché. Quant à l’apport calorique de ces aliments, sachez que le produit noté « vert » est généralement moins riche en sucres et en graisses saturées que le produit étiqueté C, D ou E.

Quel est l’objectif du Nutri-Score ?

Qu’est-ce que l’aliment Nutri-grade E ? Aliment hautement transformé et hautement nutritif, le Nutella présente sans surprise un Nutri-Score E.

Comment connaître le Nutri-Score d’un produit ?

Autre point négatif, le nutri-score ne prend pas en compte le degré de transformation ni la présence ou l’absence d’ingrédients dans l’aliment. « Nutri-maki ne prend en compte que la quantité de l’aliment, tandis que plus d’attention est portée à la qualité de ce dernier. »

Quel est le rôle du logo Nutri-Score ?

Seul le poisson fumé possède le Nutri-Score D, car il contient beaucoup de sel (généralement entre 2 et 3 grammes pour 100 g). Le sel fait partie des éléments « à limiter » de la liste Nutri-Score.

Comment est défini le Nutri-Score ?

Suite à une demande du Ministère de la Coopération et de la Santé, Santé Publique France a créé un système d’étiquetage nutritionnel sur la face avant des emballages : le Nutri-Score, que les fabricants peuvent apposer sur leurs produits sur la base du volontariat.

Quel est l’origine du Nutri-Score ?

La nutrition est la maîtrise de l’équilibre et de la combinaison des aliments entre eux. Par conséquent, Nutriscore est un outil important, important pour distinguer et comparer les produits entre eux… Mais attention à ne pas dépendre des fonctions de Nutriscore qui vont au-delà de ce pour quoi il a été créé.

Quel est l’objectif du Nutri-Score ?

Aliment ultra-transformé, riche et sucré, le Nutella affiche sans surprise le Nutri-Score E. Il contient environ 60% de sucres et 30% de matières grasses, dont 10% d’acides gras saturés, pire pour la santé !

Qui détermine le Nutri-Score ?

Nutri-Score : étiquetage nutritionnel pour favoriser une alimentation équilibrée. Nutri-Score fournit au consommateur, sur le côté de l’emballage alimentaire, des informations lisibles et faciles à comprendre sur la qualité globale des produits, lors de ses achats.

Pourquoi tisane Nutri-score B ?

Nutriscore a pour mission d’informer les consommateurs sur la qualité des compléments alimentaires. Par conséquent, les aliments les plus nutritifs seront classés en A tandis que les produits les moins nutritifs seront classés en E.

Qu’est-ce que le Nutri-Score ? Des informations importantes sont fournies par la teneur du produit en protéines, fibres, fruits et légumes, légumineuses et graines oléagineuses, bonnes d’un point de vue nutritionnel. Les points négatifs sont donnés par la valeur énergétique du produit, sa teneur en sucre, en sodium et en acides gras saturés, qui sont négatifs.

Pourquoi jus de fruit NutriScore C ?

Le Nutri-Score est un symbole graphique basé sur une échelle de 5 couleurs associées à des lettres allant de A en vert foncé pour les produits à la meilleure valeur nutritionnelle, à E en orange foncé pour les produits à faible valeur nutritionnelle. – Nelle.

Pourquoi jus d’orange Nutri-Score C ?

Nutri-Score a été développé pour faciliter la compréhension des informations nutritionnelles par les consommateurs et ainsi les aider à faire des choix éclairés.

Pourquoi le jus de raisin à un Nutri-Score E ?

Comment consulter le Nutri-Score des produits alimentaires ? Le Nutri-Score n’apparaît sur les étiquettes des produits alimentaires que dans certains pays et pour un nombre limité de produits pour le moment, mais est calculé pour tous les produits de tous les pays sur Open Nutrition Data depuis 2014 !

Quel est l’intérêt du Nutri-Score ?

L’objectif de ce label est d’aider les consommateurs à évaluer la qualité des aliments qu’ils achètent. Ce document graphique a pour but d’expliquer la nature de l’étiquetage dans les emballages, sur les linéaires et sur les canaux de communication.

Ce score est basé sur le contenu nutritionnel de 100g de produit tel que vendu et comprend deux types de facteurs : nutriments à limiter (en cas de forte consommation) : énergie (kJ/100g), acides gras saturés (g/100g), sucres simples (g/100g) et sel (mg/100g)

Quels sont les avantages du Nutri-score ?

Il a été introduit en 2014 et mis en place à l’initiative du gouvernement français en 2016 dans le cadre de la loi de réforme du système de santé, puis il a été adopté dans d’autres pays comme la Belgique, l’Espagne, l’Allemagne et les Pays-Bas, et l’utilisation de est. Il est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé.

Est-ce que le Nutri-Score est fiable ?

Nutri-Score a été développé pour faciliter la compréhension des informations nutritionnelles par les consommateurs et ainsi les aider à faire des choix éclairés.

Quelles sont les limites du Nutri-Score ?

Nutri-Score est un système d’information nutritionnelle développé par Santé Publique France, soutenu et accepté par le SPF Santé Publique Belge. L’étiquette est située sur le devant de l’emballage pour mieux vous informer sur la valeur nutritionnelle.