Un merveilleux conte de Noël : Les 4 bougies de l’enfant berger

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Les enfants du catéchisme ont offert à leurs parents un conte de Noël pour un beau moment de partage.

« L’histoire se passe à Bethléem. Marie vient d’accoucher du Messie tant attendu. Les bergers se précipitent pour rendre visite au nouveau-né… sauf Daniel qui reste pour garder le troupeau.

Hélas, un agneau nommé Noiraud s’est perdu dans la nuit. Daniel va la chercher. Mais la flamme de sa lampe torche s’est éteinte, il ne sait donc plus où il se trouve. Sur son chemin, il rencontre un clochard charitable qui lui offre une bougie.

A l’horizon, Daniel aperçoit la lumière d’une petite cabane. Il s’approche et voit derrière la porte une vieille femme allongée sur le sol qui a fait une mauvaise chute.

Après l’avoir élevée et soignée, il reçoit une bougie pour l’aider à retrouver son mouton !

Non loin de là, sans rien dire, Daniel partage son morceau de pain en deux avec un homme maigre vêtu de haillons. Le pauvre homme, touché par la générosité du berger, se lève et tend un cierge à Daniel qui reprend sa route. Le pain est toujours meilleur lorsqu’il est partagé, disait-on.

En chemin, au détour d’une ruelle, il rencontre une fille qui pleure. Il lui donne son harmonica.

Réconfortée, la petite fille replace la bougie bancale et Daniel repart tout content, mais toujours aucun signe de Noiraud !

Découragé, il commence à chercher un endroit où dormir. Il voit une écurie à l’extérieur du village. D’un pas décidé, il s’en approche, pousse la porte et… Oh, surprise ! Il y a tous ses amis bergers qui ont les yeux rivés sur un petit garçon qui dort dans une crèche.

À Lire  Black Friday : les dates officielles de l'édition 2022

Puis il sentit quelque chose de doux et de chaud presser contre ses jambes fatiguées. Il se penche et voit Noiraud, le mouton qu’il cherchait.

Daniel s’avance alors et place devant le nouveau-né les quatre bougies qui ont éclairé son chemin la nuit et lui ont redonné une confiance née de petites choses, un regard, un sourire, une main tendue.