Un mode de vie anti-douleur

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La douleur chronique s’est imposée comme une affection courante, souvent synonyme de perte de qualité de vie. Sa prise en charge passe le plus souvent par des antalgiques, mais cela a ses limites et n’est pas sans conséquence. Des solutions alternatives et complémentaires existent, mais elles doivent être connues et accessibles. – 2ème partie

Le rôle du mode de vie dans la santé est avéré. Quant à la douleur chronique, elle est également très importante, car elle affecte directement l’état inflammatoire et immunitaire (qui module fortement la douleur) et la capacité de l’organisme à se régénérer. Il faut donc bien dormir, pratiquer une activité physique régulière et bien s’alimenter.

En priorité : mieux manger

Un système digestif altéré peut induire un état inflammatoire diffus qui contribue à entretenir ou à aggraver les douleurs. D’autre part, le rôle central de l’intestin dans le système immunitaire module la douleur directement ou indirectement liée à la maladie auto-immune. Des études1 indiquent que la consommation de grandes quantités de protéines animales, de graisses et de sucres (le régime occidental discrédité ou la malbouffe) est associée à une sensibilité accrue à la douleur, ainsi qu’à une plus grande intensité de la douleur. A voir aussi : Expérimentation du cannabis médical : l’ANSM peine à convaincre les médecins généralistes. À l’inverse, les régimes alimentaires à base de plantes, y compris le régime méditerranéen, semblent réduire la douleur chronique2,3. Ils contribuent également à une meilleure santé du microbiote intestinal4 qui génère un grand nombre de médiateurs, neurotransmetteurs et neuromodulateurs agissant eux-mêmes sur les récepteurs nociceptifs périphériques et centraux, ainsi que sur les cellules immunitaires. C’est pourquoi il est important de favoriser une flore intestinale équilibrée en apportant des quantités suffisantes de fibres, d’acides gras polyinsaturés, de protéines végétales et de polyphénols, entre autres.

Sur le même sujet :
Pour bien dormir : Boire de l’eau ou dormir, il faut choisir…

Des probiotiques contre certaines douleurs ?

Il a été démontré que le microbiote joue un rôle modulateur dans la douleur chronique, en particulier la douleur viscérale et la céphalée. Ceux-ci sont sensibles à certaines lignées de probiotiques, dont les bifidobactéries, les lactobacilles et les entérocoques. Les populations de ces espèces sont souvent affectées par des médicaments ou une mauvaise alimentation.

&#xD ;

A voir aussi :
Sorti en 2006, le film « The Holiday » est rapidement devenu un succès…

Ces aliments qui ciblent l’inflammation

A lire aussi

Lire aussi :
Vendredi 27 janvier, le compte TikTok du président Emmanuel Macron a été…

Les vitamines B, C et D contre la douleur neuropathique

Un excès d’acides gras oméga-6 dans l’alimentation favoriserait la douleur chronique

&#xD ;

&#xD ;

Voir l’article :
Ajouter à mon espace personnelDeezer lance une application dédiée au bien-êtreDeezer a…

… bouger davantage

– Fruits rouges : leurs anthocyanes – une famille d’antioxydants – ont des propriétés anti-inflammatoires, reconnues pour faciliter la récupération musculaire et soulager les douleurs rhumatismales. – Oméga-3 : ils contribuent beaucoup au maintien d’un environnement non inflammatoire. – Thé vert : ses épigallocatéchine. le gallate (EGCG), puissant antioxydant, est également un excellent anti-inflammatoire naturel. Ainsi que des poivrons et poivrons, des champignons, de l’huile d’olive, de l’avocat, du brocoli…

&#xD ;

Les vitamines B1, B6, B9 et B12 seraient très impliquées en termes d’immunité et de neuroprotection. En particulier, ils semblent soulager les douleurs neuropathiques associées au diabète et à la chimiothérapie. Les propriétés antioxydantes de la vitamine C iraient également dans ce sens. Quant à la vitamine D, elle est impliquée dans de nombreux processus de modulation de la douleur.

… et mieux dormir

&#xD ;

A lire aussi

La vitamine C raccourcit les séjours hospitaliers

À Lire  Efficacité, légalité, risques… Ce qu'il faut savoir avant d'essayer le CBD