Un nouveau record de saut en parachute pour le Paris Jump

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

Et un de plus ! Les années passent et elles se ressemblent à Paris Jump. Les records suivent les records. Le 14 juillet, vingt-quatre parachutistes ont battu le record du TBS (total break sequential) à deux reprises dans le ciel de Chéu.

Il s’agissait de sauter de deux plans différents, à 4 400 m d’altitude, d’abord se rapprochant pour une figure, se relâchant complètement puis se rapprochant pour réaliser une deuxième figure très différente. Un exploit, sachant que ceux-ci doivent être effectués cinquante secondes avant la séparation définitive à une altitude de 1 600 à 1 500 m.

La plupart au moins sexagénaires

Pour être accepté, le procès-verbal doit être validé par les juges et, pour l’occasion, ils étaient trois : deux en ligne et Thierry Courtin, le juge international, là. Il raconte : « En fait, deux records ont été battus en un. Le groupe a battu le record des Pops, qui est de plus de 40, ce qui est remarquable car la plupart des participants avaient 60 ans et plus. Voir l’article : Apple Watch Pro s’appelle Watch Ultra et est destinée aux sports extrêmes. Mais ils ont aussi battu les Français avec l’ensemble ». .

Quant à Polo Grisoni, l’organisateur de l’événement et moteur du record, il déclare : « Nous avons décidé d’essayer cela il y a trois ans. Les Pops ont l’air un peu dépassés dans le monde du parachutisme. Ils ressemblent à des parachutistes sérieux. ont voulu redorer leur image et montrer ce qu’étaient complètement leurs capacités. Offrir une pause. Nous avons organisé une trentaine de stages d’hiver pour une quarantaine de bénévoles, dont certains en soufflerie, et nous avons offert la préparation finale en juin dernier. Tout le monde a rejoint le projet et, même s’ils étaient d’un très bon niveau, il y avait beaucoup de travail à faire. Finalement, ce n’est pas la destination qui compte, mais le chemin qu’il a fallu emprunter pour y arriver.

À Lire  Parachute ascensionnel à La Baulea

Le Club ULM de la forêt d’Othe devient centre d’examen

Rédaction reporters.yr@centrefrance.com

Sur le même sujet :
L’effort physique ne doit pas être particulièrement intense au point même de…