Un particulier peut désormais acquérir un bien immobilier grâce au…

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

La « location », exprimée en français par LOA ou « location avec option d’achat » s’applique aux transactions immobilières. Si votre dossier est éligible, Hestia ou Sezame, les plateformes d’achat propriétaire négocient pour vous votre maison. Dans l’attente d’une réponse favorable à un crédit immobilier pour financer la totalité de l’achat, le particulier sera locataire acquéreur.

Vous n’avez pas le capital pour acheter une maison ou un appartement ? La banque vient de vous donner une réponse négative à votre dossier de prêt ? Le temps d’en monter un autre, l’option « leasing » immobilier peut être une solution pour vous. Hestia ou Sezame achètera la propriété pour vous. Vous rembourserez par mensualités jusqu’à ce que vous ayez les moyens financiers d’activer l’option d’achat.

Cependant, les sociétés finançant l’achat n’ont pas de biens immobiliers à proposer aux candidats. Chaque intéressé trouvera par lui-même le bien qui lui convient et verra les possibilités de délais avec son bailleur.

Sezame et Hestia, les deux entreprises qui vont financer les achats immobiliers

Système existant pour l’acquisition d’un véhicule, la LOA est désormais applicable aux maisons et appartements. Sur le même sujet : Panneaux solaires : le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?. Cette révolution est rendue possible grâce à deux sociétés qui seront bailleurs des achats.

Tout comme l’achat d’une voiture en leasing, les principes sont les mêmes. Le bailleur/acquéreur choisit le logement de ses rêves. Sezame ou Hestia s’occupent des négociations et des transactions. Sur trois ans, ces sociétés loueuses laissent le particulier effectuer les démarches de prêt bancaire afin de pouvoir activer l’achat. Cette étape peut se faire à tout moment dès la signature du contrat. Dès lors, la propriété sera transférée au nom du propriétaire direct. Les entreprises autorisent même une petite prolongation en termes de durée.

À Lire  Libre-échange et écologie de marché

En attendant que l’acquéreur-locataire puisse devenir acquéreur, il versera des mensualités à sa société-financière Hestia ou Sezame. Une partie de la somme comptera pour le loyer, l’autre constituera un apport personnel pour le futur crédit immobilier. Chez Hestia, la part bloquée à part sera de 10% du loyer mensuel. Pour Sezame, le fonctionnement est différent. La contribution sera obtenue à partir d’un supplément à payer en plus du loyer. Cependant, lors de l’activation du processus d’achat par le particulier, 12% seront soustraits du prix final.

A cet égard, le bailleur-acquéreur disposera d’une caution personnelle à offrir à l’organisme bancaire pour obtenir un prêt. Afin d’estimer la valeur de chaque échéance à rembourser, une simulation de prêt hypothécaire peut être réalisée par l’acquéreur.

5 conseils Feng Shui pour harmoniser les énergies de votre maison et vous y sentir bien
Lire aussi :
Avez-vous déjà remarqué comment les gens utilisent des mots de construction ou…

La LOA immobilier devient un modèle qui plaît aux particuliers

Pour bénéficier du régime de location avec option d’achat, la personne concernée doit contacter l’une des sociétés de financement. Hestia ou Sezame demandent aux futurs acheteurs de postuler via leurs plateformes et d’y fournir les informations d’éligibilité. Vous devez justifier de votre solvabilité, notamment en prouvant votre capacité à obtenir un crédit dans le délai imparti. La valeur du montant que l’investisseur est prêt à fournir pour l’achat est déterminée en fonction du profil fourni. Sur la base de ce montant, le locataire acquéreur est informé du budget qui sera alloué à l’achat de son bien. Évidemment, le prix final sera différent de la valeur négociée par Hestia ou Sezame qui se verront verser une commission.

À Lire  L'ancien juge de Dijon qui a fait sa demande en mariage à sa fille mineure sur un site libertin voit sa peine réduite en appel

Actuellement, une première transaction s’est concrétisée au profit d’un locataire acquéreur choletais. Le principe commence à se faire connaître et a déjà convaincu plusieurs personnes. 350 dossiers sont en attente d’instruction à Sezame. 500 candidats attendent un financement à Hestia.

Pour cette forme de vente-location, les bailleurs identifient les profils dont les revenus sont susceptibles d’évoluer pour garantir la transaction. Ils recherchent également des acheteurs potentiels qui n’ont pas d’apport personnel immédiat.

Voir l’article :
Sous la pression des médias et de l’opinion publique, les avocats estiment…