Un premier saut en parachute, à Temploux, à 80 ans, par amour pour son fils (PHOTO-VIDEO)

Rédactrice passionnée depuis plus de de 15 ans. Sara vous trouve les dernières infos

« Imaginez ? Pourquoi m’en soucierais-je ? À part quand une mitrailleuse a été pointée sur mon ventre au Congo, je ne me souviens pas avoir eu peur dans ma vie. » Camille Ragon, 80 ans dans quelques semaines, sait ce qu’elle veut. et pas du genre à hésiter. « Je n’ai pas beaucoup joué, mais j’aime m’amuser. J’ai déjà fait du parapente et je veux essayer la montgolfière et le ski. »

«Pour partager les sensations avec mon fils, qui est paralysé»

Ce samedi, l’aéroport de Temploux a donné rendez-vous pour un premier saut avec un moniteur. Lire aussi : Amazfit Bip S Lite : cette montre connectée parfaite pour le sport est à 29 €. Un projet qui lui tenait à cœur non seulement pour la joie de le retrouver et pour l’amour de son fils : « Il a volé dans le ciel ici, mais il y a eu un grave accident de travail il y a 20 ans et depuis il a été paralysé, partagez ces sentiments avec lui une fois… »

Au Namur Paraclub, les sauts de départ sont très courants. C’est inhabituel pour des candidats de l’âge de Camille, mais ce n’est pas un problème, affirme Francis, son coach du jour : « J’ai déjà sauté avec un 88 ans et un enfant de 8 ans l’âge. Il n’y a pas de danger physique, si vous avez bon cœur… « Il suffit de suivre quelques précautions de sécurité, ce que Francis a expliqué dans un communiqué, a déclaré Camille après l’avoir habillé d’un costume et l’avoir habillé. Assise au coin de la table, il plaça son client en position, lui devant lui, dos à lui : « On va s’attacher solidement, je vais m’asseoir sur le rebord de l’avion et mes pieds dans le vide. ramenez-les sous l’avion. Vous posez votre tête en arrière sur mon épaule et tenez les sangles à hauteur de poitrine. Une fois à l’antenne, assure Francis, détendez-vous, Camille peut se détendre et être heureuse : « Je contrôle tout, même si tu fais des erreurs dans la situation, on m’a appris à corriger. La seule chose importante, je ne peux pas faire plus que c’est-à-dire de lever les jambes quand on débarque. Si vous ne le faites pas, vous pouvez le casser. Camille a dit : « Non merci, j’ai abandonné, je me suis fait exploser le genou en novembre dernier. »

À Lire  Test du Fitbit Inspire 3 : Nous dépensons plus d'argent que de calories !

Lire aussi :
A quelques jours de la soirée électorale, qui sera diffusée en direct…

«Génial!»

Juste après le cinquième tour du vol après la pause déjeuner, le duo a chuté à 4000m. Il apparaît dans le ciel dans d’autres navires quelques minutes plus tard. Francis est prudent, mais la vitesse impressionne les proches de Camille, dont sa fille Véronique, qui a sauté lorsque sa mère a glissé par terre. Mais l’octogénaire est drôle. Cheveux en feu et yeux pétillants, il a remercié son chef : « C’est très joli ! C’est difficile à mettre en mots, c’est très puissant. , tout… J’ai hâte de partager ça avec mon fils et de lui montrer les photos. »

Ceci pourrez vous intéresser :
Il y a des missions de communication plus classe que d’autres !…